DeFi : Le guide ultime du débutant (Partie 1/les fondements)

le guide ultime defi ethereum

La DeFi ( finance décentralisée) est aujourd’hui devenu un univers toujours plus grand et développé. On peut se perdre très rapidement surtout si on a pas suivi l’évolution. Il y a différents composants hétéroclites ( comprenez différentes applications et services) au sein de la defi et c’est peut-être ce qui rend sa définition moins évidente à comprendre.

C’est pourquoi, on a décidé, de faire un guide ultime du débutant pour comprendre la DeFi. On va vous montrer ici comment faire vos premiers pas dans cet univers qui peut paraitre nébuleux de prime abord.

Pourtant, savoir utilser la defi, c’est pour le dire autrement “devenir votre propre banque”. C’est franchement une compétence en or et je vous dis pas ça pour vous pousser à suivre ce guide. Franchement, c’est une aubaine et vous allez le découvrir par vous-même.

Voir la version video du guide débutant DeFi ( les bases à comprendre)

Pas plus d’introduction, on y va dès maintenant.

Comprendre la différence entre CeFi et DeFi

Quand on parle de DeFi, on parle de finance décentralisée, en opposition à finance centralisé ( classique ou traditionnelle). La finance décentralisée fonctionne donc dans l’idée sur la technologie de la blockchain et la finance “d’avant” non.

La grande différence entre les deux ( car au fond, elles ont les mêmes principes) c’est que l’une est décentralisée (la caractéristique fondamentale de la technologie de la blockchain) et que l’autre non.

Donc, pour mieux comprendre la Defi, c’est surtout comprendre l’idée de décentralisation. C’est pas la peine de vous casser la tête à ce sujet, comprenez tout simplement qu’il n’y a pas d’entité centrale (ou de hiérarchie verticale) qui va gérer le fonctionnement d’un service. C’est vraiment cela qu’il faut comprendre par “centralisé” et “décentralisé”.

Le terme “décentralisé” renvoie simplement à l’idée que le service repose sur un système établie sur une blockchain où toutes les parties sont au même niveau de contrôle. Il n’y a pas pas une personne, un groupe, un chef qui va prendre des décisions ou gérer le protocole. ( Je vais m’expliquer mieux par la suite sur le concept de décentralisation, car il y aurait d’autres choses à dire en détail).

Voilà pour la première définition simple de la chose.

Mais ce n’est pas finit. Pour encore mieux comprendre la Defi, il faut bien comprendre la distinction qu’il y a entre certains sites. Ce n’est pas parce qu’un site vous permet d’acheter des cryptos qu’il s’agit d’un site décentralisé.

Vous savez, quand on achète du bitcoin ou une autre cryptomonnaie sur un site décentralisé ( comme Binance, par exemple ou BitPanda) via une carte bancaire, vous êtes sur un site qui traite de cryptomonnaies certes, mais qui est dit centralisé.

Vous vous demandez peut-être à ce stade là comment on reconnait les deux types de sites? Eh bien, généralement, si vous n’avez pas accès à votre clé privé et que le site vous demande un email, il y a de fortes chances que ce soit un site centralisé. Cela signifie que c’est le site ( et donc, la société qui gère le site, avec une hiérarchie et des employés) qui va contrôler vos actifs. Le mot “contrôle” n’a rien de suspect ici. C’est juste que c’est un service simple d’achat de cryptomonnaie qui se fait sur un site centralisé.

Les services centralisés ne travaillent pas directement sur la blockchain mais sont des entités qui nous proposent des produits qui luis sont liés.

On a tous besoin d’utiliser les sites centralisés car ce sont simplement des sites qui nous allège légalement. Par exemple, sur les sites décentralisés, on ne pourrait pas acheter de crypto par carte bancaire ( car la carte bancaire est reliée) à une banque traditionnelle et les moyens d’acceptations nécessitent d’être une société enregistrée légalement dans un pays.

Avant l’apparition des cartes bancaires pour acheter des cryptos, on obtenait des cryptos en faisant du minage ou en échangeant sur certains sites d’échanges peer-to-peer.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire l’article sur la différence entre CeFi et DeFi.

Comment entrer dans la DeFi concrètement

Cela se fait en plusieurs étapes simples. Je choisis ici, par souci de simplicité, un parcours simple à suivre. Il y a d’autres petits détours que vous pouvez prendre. Mais, peut-être essayez les détours une fois que vous aviez bien compris comment le chemin le plus utilisé.

Typiquement, dans le chemin le plus utilisée, les utilisateurs suivent ce parcours simple avant que celui se “diversifie” et se complexifie. Avec le temps, vous verrez que vous aussi vous allez découvrir des nouvelles apps etc et faire des choses de plus en plus “compliquées”.

Ce sont ces 5 étapes qu’on va aborder ici, le chemin le plus court vers la DeFi.

Ceci est le chemin le plus connu et aussi le plus simple. Il existe différents autres parcours.

Pour une meilleure compréhension, je vais expliquer aussi des termes essentielles. Si parfois certains termes ne sont pas compris. Prenez des notes pour revenir par la suite sur certaines points.

Première étape : Vous inscrire sur un site pour acheter des Ethereum

Bien évidement la toute première étape, c’est de se procurer des cryptos et plus précisément de l’Ethereum.

Pourquoi Ethereum? Eh bien, ça a été la toute première blockchain qui nous à proposé des applications décentralisées.

En fait, pour résumer, faire de la DeFi, cela revient simplement à utiliser des applications décentralisées sur des blockchains. De par son ancienneté, c’est sur Ethereum qu’on a le plus d’applications possibles.

Il faut savoir qu’il y a de plus en plus de blockchains qui proposent le même fonctionnement et c’est aussi ce qu’on va voir, ne vous en faites pas.

Ainsi, on a simplement besoin d’aller sur une site pour acheter des cryptos. Pour les débutants, je vous conseille d’aller sur un site simple au début comme BitPanda.

De tous les sites que j’ai utilisé, je dois avouer que c’est celui que je trouve le mieux conçu. Bref, vous allez sur le site et vous acheter par carte bancaire de l’ETH.

Vous pouvez acheter de l’ETH sur Bitpanda par exemple.

Cela dépendra certes de votre budget allouer, mais l’idéal pour commencer serait 100$. Ce qui va nous intéresser ici, c’est plutôt de voir le fonctionnement sur la DeFi. Bien sûr, et selon vos objectifs, vous pourrez (une fois que vous comprenez bien le process) y aller franco avec de plus grosses sommes.

Deuxième étape : Ouvrir votre portefeuille décentralisé (MetaMask).

Là, on commence à passer aux choses sérieuses. On va se créer un portefeuille décentralisé. On prend souvent Metamask car ça a été le premier portefeuille de ce type. De plus, c’est le plus malléable et fonctionnel qui soit. Vous pourrez là encore utiliser d’autres portefeuilles par la suite, mais c’est vraiment mieux de commence avec metamask.

–>Télécharger Metamask (lire le tutoriel Metamask)

Vous l’installez et télécharger l’extension sur votre navigateur. Cela fonctionne sur Chrome parfaitement et comme ça, à chaque fois que vous serez sur une application décentralisée, vous pourrez immédiatement connecter votre portefeuille à la Dapp.

Une fois télécharger, c’est là qu’il faut créer votre premier compte. On va vous donner une série de mots qui consiste en fait votre clé privée, soit la clé ultime pour accéder à votre portefeuille. Il ne faut donner à personne cette liste de mots et les noter précieusement sur un document ( même papier) où personne n’aura accès.

Une fois que vous avez enregistré votre clé privé, vous pourrez pour plus de facilité créer simplement un mot de passe de votre choix pour ouvrir votre portefeuille.

Là aussi, c’est important de bien vous en souvenir!

La seule chose que vous pouvez publier en public, c’est votre adresse ETH public. En effet, cette adresse représente en quelques sortes votre IBAN. C’est l’adresse que vous devez utiliser pour recevoir des cryptos.

Maintenant remarque essentielle: Là, on est automatiquement sur le réseau Ethereum qui à été préconfiguré sur Metamask. Vous pouvez donc vous envoyer sur votre portefeuille à l’heure actuelle des tokens conçus pour être supportés sur le réseau Ethereum. De fait, vous pourrez envoyer des tokens de type ERC-20 sur votre portefeuille (et même des tokens ERC-721 pour les tokens NFT).

Nous verrons par la suite comment ajouter d’autres réseaux et utiliser Metamask sur d’autres blockchains.

Troisième étape : Envoyer des tokens sur votre portefeuille.

Bien évidement, il faut à présent “nourrir” votre portefeuille. Vous pouvez vous envoyer de l’ETH ou des tokens ERC-20 que vous avez acheté sur des sites centralisés comme BitPanda ou Binance, par exemple.

Votre adresse publique visible sur votre portefeuille Metamask est celle que vous devez utiliser pour recevoir vos tokens.

C’est aussi celle que vous pouvez communiquer car c’est là qu’on vous enverra des tokens.

Bien entendu, je le répète encore ici : ne divulguez uniquement votre clé publique et JAMAIS celle de votre clé privé!

Vous devez comprendre que votre adresse ETH publique est la même pour tous les tokens ETH que vous aurez. En effet, sur les sites centralisées, chaque token possède sa propre adresse certes, mais sur la DeFi et sur Metamask, c’est différent.

Votre adresse ETH est la même pour toutes les autres tokens du réseau Ethereum.

Cela dit, pour une meilleure utilisation, vous pouvez/devez ajouter les adresses des tokens pour qu’elles soient répertoriés sur votre portefeuille.

Quatrième étape : Ajouter des tokens sur votre portefeuille.

Pour ajouter des tokens, allez sur votre portefeuille et cliquez sur l’onglet “Asset” qui se trouve à gauche de l’onglet “Activity”.

Faites dérouler la liste jusqu’au bout et cliquer sur “Ajouter un token”. Là, vous devrez ajouter l’adresse du token.

Pour connaitre l’adresse, vous avez les fameux sites comme Coinmarketcap et Coingecko pour obtenir ces informations.

Vous voyez l’icône avec le renard? C’est là que vous pouvez copier-coller l’adresse et l’ajouter directement sur votre portefeuille.

Vous pouvez ajouter différentes tokens sur votre portefeuille. Ajouter seulement des tokens que vous connaissez! Vérifiez toujours la source et fiez vous seulement aux sites reconnus comme Coingecko et Coinmarketcap.

Il y a plein d’arnaques avec des copies de tokens avec des fausses adresses, vérifiez sérieusement les sources.

Étape finale : Découvrir des applications décentralisées

Vous voyez? Pas compliqué au final? À partir de là, vous pouvez aborder la DeFi, et vous pouvez utiliser des services sur Ethereum.

Seulement, attention, là, on vient seulement de voir le fonctionnement de votre portefeuille.

Vous n’êtes pas encore “prêt” à utiliser n’importe quelle application! Lisez des articles, regardez des tutoriels et renseignez vous sur les Dapp avant de les utiliser.

Pour découvrir des applications intéressantes, vous pouvez vous rendre sur des sites comme Defillama ou DappRadar pour connaitre les dernières tendances ou mieux analyser les Dapps qui fonctionnent.

Parmi les projets les plus populaires, on retrouve différents types d’applications:

Il y a plein de choses à faire sur la DeFi. C’est l’objet de notre prochain article sur le sujet.

L’écosystème est en effet en plein essor et il se peut que vous soyez comme submerger avec toutes les options qui s’offrent à vous.

Autre chose d’important à préciser maintenant.

Nous vous avons parlé du réseau Ethereum seulement pour le moment. Pourquoi? Parce que tout à commencé avec Ethereum et aujourd’hui, la plupart des protocoles DeFi sont hébergés sur Ethereum.

Depuis, l’écosystème s’est agrandie et d’autres réseaux ont vu le jour. Par exemple, Binance smart chain est très apprécié des débutants. Son succès s’explique aussi en partie par le fait que le réseau Ethereum coûte cher…pour le moment.

Il y a certes des solutions alternatives comme Optimism ou encore Polygon. Vous pouvez lire à ce sujet l’article tutoriel pour ajouter Matic sur votre metamask.

Remarque finale : Ceci est la première partie de cette mini-formation. Il y a des détails qui n’ont pas été mentionné ici car cela alourdirait l’apprentissage nous semble-t-il. Cela dit, vous verrez que tout naturellement, vos connaissances vont former une sorte de puzzle et tout remettre en ordre.

À présent, gardez à l’esprit que l’univers de la DeFi est encore un espace expérimental. Il y a des risques et pas mal d’escroqueries. On découvre des vulnérabilités quasiment tous les jours dans les smart contracts…Prenez le temps de bien vous informer avant d’investir dans quoi que ce soit.

En prenant le temps, vous découvrirez de formidables applications pour investir comme un roi ;).

Voici le sketchnote que nous a envoyé un enthousiaste des cryptomonnaies ;). Nous avons apprécié son travail et l’esthétique générale de son papier. Le voici ici :

À très bientôt pour la partie 2!

Voir la vidéo formation DeFi débutant partie 1 sur Youtube:

—–

Quitter la version mobile