On entend de plus en plus parler des cryptomonnaies. C’est déjà une bonne chose. Depuis la création du bitcoin en 2009 – la première cryptomonnaie décentralisée- le monde la cryptographie a connu de grandes transformations.

En 2017, le marché de la cryptomonnaie a connu un essor considérable, qui a été suivi d’une baisse de valeur tout aussi spectaculaire en 2018. Au cours de cet effondrement du marché des cryptomonnaies l’annnée dernière, le prix du bitcoin a chuté de 65% en six mois et, à son point le plus bas, les monnaies numériques ont perdu 80% de leur valeur.

Tout cela rend le crash des crypto en 2018 encore pire que l’éclatement de la bulle Internet. En terme de chiffre et de statistiques en tous les cas.

Toutefois, aujourdh’ui, en 2019, le prix du bitcoin est à nouveau en hausse et, étant donné qu’il reste une alternative à la monnaie traditionnelle, nous ne pouvons pas être sûr de ce que l’avenir nous réserve, surtout que l’industrie de la cryptomonnaie est encore instable et volatile.

Mais une chose est sûre:  la cryptomonnaie n’est pas une simple lubie de geek, mais un réel concept susceptible de révolutionner différents secteurs.

Et nous pouvons déjà  prédire ses tendances à venir en fonction de différents facteurs et circonstances.

Voici donc dans cet article les 5 grandes tendances qui se dessinent actuellement.

1. Les problèmes de réglementation seront résolus

Les cryptomonnaies ont été conçues de manière indépendantes envers les gouvernements et les institutions. C’est en cela que l’on dit qu’elles sont décentralisées.

C’est pourquoi il n’est pas rare que ce concept rencontre certaines difficultés notamment en ce qui concerne sa réglementation. Beaucoup de gouvernement ont littéralement paniqués lorsqu’ils ont constaté l’ampleur qu’avait pris le bitcoin.

Certains États ont même cherchés et cherhent encore à l’interdire alors que c’est fondamentalement et techniquement impossible. Il faut donc se résoudre à légiférer.

La spéculation généralisée et la manipulation des prix ont donné une mauvaise réputation au Bitcoin et ont dissuadé les investisseurs et les entreprises sérieux de le percevoir comme un actif stable à long terme. C’était comme ça au début, en tous les cas. La peur, l’incompréhension et la stigmatisation étaient de rigueur quand on évoquait le bitcoin.

Depuis ces deux dernières années, les choses ont considérablement évolués. D’ailleurs, c’est même difficile de penser que le bitcoin aurait pu rester aussi ” anarchique” que ce qu’il semblait être.

Beaucoup de personnes l’utilisent, et même de plus en plus et mieux encore: les institutions se rendent compte petit à petit des formidables avantages du bitcoin.

Ainsi, on voit que les modèles financiers commencent à vouloir intégrer le bitcoin. L’exemple phare est donnée avec le Ripple (XRP) utilisé par les banques.

Bien que cela puisse sembler en contradiction avec l’idée originale que Satoshi Nakamoto avait en tête lors de la création de la première cryptomonnaie décentralisée censée empêcher toute ingérence gouvernementale, il est juste d’admettre que le domaine de la crypto-monnaie peut survivre et réaliser son potentiel pleinement lorsqu’il entrera dans les normes classiques ( au moins, en partie).

De nombreux pays ont lancé des initiatives pour réglementer ce domaine, ce qui a immédiatement amélioré la perception des personnes envers le Bitcoin.

Le Royaume-Uni a non seulement créé  Crypto Taskforce pour encourager l’innovation dans ce secteur, tandis que les États-Unis, le Moyen-Orient, l’Asie et la région du Pacifique ont élaboré des directives sur les ICO et les investissements dans les cryptomonnaies.

Nous pouvons donc nous attendre à ce que des lois nationales et internationales voient le jour. Cela ne fera que renforcer et contribuer à sa croissance constante, car disposer d’un cadre juridique signifie que toutes les parties se sentiront alors en sécurité.

2. Les plus grandes entreprises adopteront la cryptomonnaie

Facebook a annoncé le lancement de cryptomonnaie Libra en juin 2019, ce qui permettra d’envoyer de l’argent à d’autres personnes et de faire des achats presque sans frais directement sur le réseau social.

Une vraie prouesse.

Le géant des médias sociaux espère créer une version cryptée évoluée et avancée de PayPal et disputer le secteur financier en introduisant un mode de paiement plus simple, plus accessible, plus efficace et plus abordable.

Ce qui est intéressant avec la Libra, c’est que cela pourrait être envisager comme une cryptomonnaie internationale, utile et pratique. Et donc? Accessible à toutes personnes sur terre, sans question de frontière….

Étant donné que les frais d’envoi d’argent à l’étranger représentent en moyenne 7% du montant, il est clair à quel point ce nouveau système peut être avantageux pour tout le monde.

Le bitcoin, bien qu’il gagne en notoriété, n’a jamais été considéré comme un outil que les gens  lambda pourraient utiliser de manière régulière jusqu’à ce que Shopify annonce l’intégration de la cryptomonnaie en 2013 pour ses boutiques. Cette décision a permis à Bitcoin de devenir accepté dans l’industrie si mainstream des e-commerces.

On peut citer d’autres entreprises comme Amazon ou même Fidelity, une société de placement financier, qui offre à ses clients la possibilité d’investir dans le bitcoin.

Dans le même temps, JP Morgan a annoncé qu’il lancerait sa propre cryptomonnaie. Et d’autres entreprises ont emboités le pas…

Bien que nous puissions affirmer que cet intérêt accru pour les investissements en cryptographie est dû à la saturation de l’investissement traditionnel et aux faibles rendements des investissements en actions ou en or, il est indéniable que les principaux acteurs y voient une grande opportunité d’investissement.

Et avec les gouvernements qui se lancent dans la blockchain,  il est permis de dire qu’au cours des deux prochaines années, le marché se développera considérablement. On verra de plus en plus de sociétés qui vont accepter le bitcoin en moyen de paiement dans leurs boutiques.

3. On aura tous la possibilité de payer en bitcoin

Voici l’autre grande tendance qui découle de celle évoquées plus haut. À partir du moment où le bitcoin et les autres cryptomonnaies seront acceptées en boutique, les conséquences seront logiques.

De plus en plus de personnes vont alors voulir payer en cryptomonnaies, naturellement. D’ailleurs, c’est un phénomène qui se confirme dans la mesure où il existe de plus en plus de cartes bancaires cryptographiques par exemple.

Que ce soit la carte Wirex ou CryptoPay, il y a déjà des solutions pour tous pour pouvoir payer avec ses bitcoins.

Dans les 5 prochaines années, on est sûre que cette tendance ira en s’accroissant.

 

Photo by André François McKenzie

4. Les chatbots vont être très utilisés

La synergie de ces deux nouvelles technologies ( blockchain et IA) peut les rendre plus accessible auprès du grand public.
Les cryptomonnaies fonctionnent dans le cloud, ce qui permet pratiquement la mise en œuvre de nombreux systèmes automatisés.

Couplés à l’apprentissage automatique et à l’intelligence artificielle, ces systèmes automatisés peuvent être utilisés pour la gestion financière ainsi que pour la gestion et la prévision d’opérations risquées.

Les chatbots utilisant l’IA peuvent jouer différents rôles secteur de la cryptomonnaie, et nous les voyons déjà être très effectif sans le trading par exemple grâce aux bots.

Dans le trading de crypto, les chatbots peuvent fonctionnent quasimenent comme des conseiller financier personnel.

De nombreuses personnes ne gèrent pas correctement leurs actifs, ce qui peut avoir un impact considérable sur leur avenir. En tirant parti d’un chatbot intelligent, il est possible de créer votre budget et de planifier judicieusement vos dépenses. Et il existe déjà de nombreuses applications pouvant vous aider.

Quelque chose de similaire sera disponible pour les marchés de la cryptographie. Par exemple, si vous investissez mais que vous le faites de manière imprudente et sans tenir compte des signaux d’alarme tels que les circonstances du marché ou votre propre situation financière, un conseiller financier crypto vous informera des risques potentiels. De plus, si elle est préautorisée, elle pourra même vous empêcher de prendre une mauvaise décision financière.

Si nous gardons à l’esprit que les chatbots sont extrêmement puissants pour traiter des chiffres, analyser de gros volumes de données et ajuster leur réponse en fonction de la situation et de l’objectif, il sera possible de former un chatbot pour qu’il puisse effectuer des transactions de différents niveaux.

On sait déjà que les chatbots seront très utilisées dans les années à venir, dans le domaine des cryptomonnaies et dans d’autres secteurs.

5. La blockchain sera utilisée pour sécuriser l’IoT

Ah, l’internet des objets..Cela fait des années que c’est un secteur à la mode. Cela dit, sa propagation sera d’autant plus forte que la blockchain sera utilisée.

La Blockchain est la technologie qui alimente la crypto-monnaie. Cette technologie a traversé une période difficile en 2018 en raison de la baisse de valeur du bitcoin et de certains rapports qui ont montré que des projets pilotes n’avaient pas abouti.

Au même moment, il y avait de nombreuses anarques dans les ICO qui n’ont pas permis de bien valoriser l’image des cryptomonnaies…

Malgré tout, c’est toujours l’une des technologies les plus en vogue. Et pour une bonne raison. Des géants tels que IBM et Walmart ne veulent pas renoncer à la blockchain, pensant qu’elle montrera toute sa valeur en termes de tenue de registres et de transactions sécurisées.

L’Internet des objets est un domaine dans lequel l’utilisation de la technologie de la blockchain a doublé en 2018. Le chiffrement supérieur utilisé pour la sécurisation des blokchain  empêche les cybercriminels de pénétrer facilement dans les réseaux informatiques.

Pour ce faire, ils auraient besoin de beaucoup de temps et de compétences techniques.

La nature décentralisée de Blockchain constitue un autre obstacle pour les pirates informatiques malveillants, car elle ne leur permet pas de contourner la sécurité simplement en désactivant un point de défaillance unique.

Et c’est précisément ce qui rend la blockchain parfaitement adaptée à l’IoT. Étant donné qu’il s’agit d’un réseau d’appareils connectés contrôlés à distance via des applications, il est évident qu’il est extrêmement vulnérable aux cyber-menaces.

Les statistiques indiquent qu’un nombre croissant d’appareils connectés tels que des moniteurs pour bébé, des webcams ou des routeurs ont été piratés afin de cibler les victimes d’attaques DDoS.

Cela signifie que ces appareils ont été infectés par des logiciels malveillants qui les ont transformés en réseaux de zombies et ont permis aux cybercriminels d’atteindre leur cible et de l’inonder de débordement de trafic.
 😎 De nombreux appareils IoT souffrent de problèmes de sécurité qui pourraient être résolus avec l’aide de la technologie blockchain.

En particulier, l’écosystème IoT repose sur un paradigme centralisé – un serveur central qui identifie et authentifie de manière pratique les périphériques individuels, ce qui en fait un fruit facile à porter pour toutes sortes d’attaques par force brute.

Le secteur de la cryptomonnaie en est encore à ses balbutiements et, malgré quelques difficultés à se faire accepter, il commence à être pris au sérieux. Ces nouvelles tendances l’aideront à consolider sa position et à s’étendre plus largement qu’aujourd’hui.

Les nouveaux acteurs de la scène tels que Facebook vont grandement participer à cette acception du grand public pour le bitcoin.

Total
0
Shares
Total
0
Shares
0 Shares:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous allez certainement adorer