Ça y est! On connait l’idendité du créateur du Bitcoin, Satoshi Nakamoto!

le créateur du BITCOIN
le créateur du BITCOIN

Cela vient tout juste de sortir dans les news. Une nouvelle personne affirme être le créateur géniale de bitcoin : Satoshi Nakamoto.

Beaucoup de médias en parlent même si on est plutôt habitué à ce que des personnes nous révèlent -10 ans après la création du bitcoin- qu’ils sont les vrais Satoshi Nakamoto.

Le “vrai” Satoshi Nakamoto a carrément embauché une société de relations publiques pour sa grande révélation. Cette fois, il s’agissait d’un plan «révélé» soigneusement élaboré en trois parties disponible dans un blog en ligne.

Je rappelle que le nombre de personnes prétendant être Satoshi ne cesse d’augmenter. On a à chaque fois le droit à un nouveau et vrai Satoshi Nakamoto avant de se rendre compte de la supercherie.

Mais, peut-être que celui-mà est le bon? À vous de trancher.

 

 

Or, jusque là…les preuves manquaient et ce qu’on appelle alors dans le milieu un “Faketoshi”…Oui ça peut être drole quand on y pense.

La révélation à été réalisée en deux/trois articles narratifs:

 

  1. “Je suis Satoshi Nakamoto” : Cet article  ommence par une introduction au concept de Bitcoin, ainsi qu’une description longue mais vide de son histoire et de son utilisation abusive actuelle.
  2. La grande révélation : On y apprend que  le créateur d Bitcoin est Bilal Khalid, un ressortissant pakistanais qui a changé de nom et s’appelle James Bilal Caan après avoir émigré au Royaume-Uni.

Satoshi Nakamoto serait-il un geek du Pakistan?

satoshi nakamoto

Il y a trois articles détaillée où le prétendu Satoshi Nakamoto explique comment il en est venu à créer le bitcoin.

Par exemple, il explique que le mot bitcoin est tiré de “Bank of credIT and COmmerce International”.

Le Faketoshi explique qu’il était «obsédé» par la Banque du crédit et du commerce international (BCCI), qui avait été liquidée après des accusations de blanchiment d’argent et souhaitait ramener le nom à ses «jours de gloire».

Beaucoup de personnes de la communauté crypot juge cet argument farfelu.

Charlie Lee, le fondateur de Litecoin, s’est moqué de cette explication ridicule, affirmant que Bitcoin n’était pas le seul acronyme de crypto. En plaisantant, il a expliqué qu’il avait choisi le nom «Litecoin» comme acronyme de «Lime Tea Company Incorporated».

Oui, c’est vrai que c’est marrant quand on y pense…

Pourquoi certaines personnes hésitent à le croire?

Dès que la nouvelle a été publiée, tout le monde s’ets ruée dessus et vous imaginez bien que Tweeter à été une belle salle de spectacle.

La première chose qui fait douter la communauté est le ton utilisé par ce prétendu Satoshi. L’anglais n’est pas excellent et cela contraste même avec le ton cordial et très bristish de Satoshi.

Cela dit, les fautes d’orthographe et de grammaire ont été rapidement corrigées une fois que la nouvelle a commencé à gagner du terrain sur Twitter.

Il y aurait aussi des erreurs dans la manière de présenter le bitcoin, qui ne coincident pas avec le livre blanc original.

Pourquoi insister autant sur la numérologie chaldéenne?

Ce nouveau Satoshi affirme être un adepte  la numérologie chaldéene. Ainsi, son nom même d’emprunt “Satoshi Nakamoto “a été choisi en raison de sa valeur symbolique dans la numérologie chaldéenne.

 

En choisissant un pseudonyme, toutefois, le demandeur a décrit une méthode encore plus fantaisiste.

Il a affirmé avoir choisi le nom Satoshi car sa valeur en numérologie chaldéenne correspond à celle de son surnom d’enfance, Shaikho. Nakamoto aurait été choisi en raison de sa profonde signification et du fait que sa valeur chaldéenne, ajoutée à Satoshi, était de 55, ce qui est un chiffre mystique très important dans la pratique de la numérologie ancienne.

 

 

Cette information, révélée dans les deuxième et troisième partie de sa  «grande révélation» de Faketoshi, rend difficile de décider s’il s’agit d’une farce extrêmement élaborée ou d’un délire …

 

Mais ce n’est pas tout !

L’incapacité d’avoir accès aux fameux 980 000 BTC détenus par Satoshi Nakamoto a été expliquée de manière encore plus incroyable.

Khalid a expliqué que tous les Bitcoins qu’il avait extraits étaient stockés dans un portefeuille situé sur le disque dur d’un ordinateur portable Acer, qui s’est arrêté inexplicablement après une nuit de «tests rigoureux».

L’ordinateur portable a ensuite été envoyé au «support guy», où son disque dur a été remplacé et les milliards de dollars de Bitcoin perdus à jamais….

Ça parait un peu gros de prime abord. Mais, bon, lui même ne pensait pas non plus que ça vaudrait des milliards quelques années plus tard…

Un commentateur sur BitcoinTalk, avikz, a écrit que l’histoire de Bilal est plus convaincante que celle de Craig Wright, qui elle, était plus farfelu encore. C’est même Craig Wright qui à popularisé le terme Faketoshi.

Le bitcoin  n’est qu’un préambule…

Aussi incroyable que cela puisse paraître, toutes ces informations ne sont que le prélude du plan final du “vrai” Satoshi Nakamoto, Tabula Rasa. Ce billet de blog, qui sera bientôt publié, contiendrait, semble-t-il, sa vision de la «table rase» pour Bitcoin, aux côtés d’un grand nombre d’autres (vrais ou non) informations.

Entre-temps, la communauté Bitcoin continue de rejeter toute revendication du nom Satoshi, à moins d’une preuve cryptographique indiquant qu’elle a accès aux portefeuilles originaux de Nakamoto.

 ➡ C’est pour toute la communauté, la seule preuve officielle qui est requise pour affirmer qu’une personne est le vrai créateur de bitcoin, Satoshi Nakamoto…

En attendant, vous pouvez vous amuser à lire toute son histoire sur https://satoshinrh.com ..

Total
4
Shares
Total
0
Shares
4 Shares:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous allez certainement adorer