pourquoi acheter des NFT des millions

Les gens sont-ils fous? Pourquoi acheter des images NFT des millions de $?

Franchement, on est en droit de se poser la question.

Des millions de dollars dépensés pour avoir une simple image pixellisé ? Une image que l’on peut créer en quelques minutes?

Certains diront que ce n’est pas du grand art. Et, on aurait pas envie de débattre sur ce qu’est ou non de l’art. Si cela est perçu comme du crypto art, pourquoi pas, il n’empêche que ça ne résout pas le problème. Ces images ( réalisées souvent très facilement) se vendent des millions de dollars sans pour autant posséder les droits de propriétés…. C’est ça le problème, en fait. C’est donc ce qui nous intéresse ici, qui est de savoir pourquoi les NFT ont pris autant de valeur ?

Qu’est-ce qui justifie ce prix démentiel? Et qu’est-ce cela implique pour le futur des cryptomonnaies et du monde de l’art en général.

La question est intéressante, n’est-ce pas?

Allons-y alors

Les premiers NFT vendus des millions de dollars font encore parler d’eux…

Le premier NFT qui à fait sensation, c’est la vente à plus de 200,000 euros pour un simple vidéo clip du basketteur James LeBron.

Le propriétaire aurait pu s’acheter une maison, une belle voiture à ce prix là ou vivre comme un pacha pendant des années. Non, il a délibérément préféré acheter une image disponible sur Internet et accessible à tout le monde.

Il faut rappelle qu’à ce prix là, le propriétaire n’a pas les droits de diffusion du clip. Le clip continuera d’être partagé sur le web et rien ne change à part pour le portefeuille de celui qui à créer ce clip.

Surtout que j’ajoute que ces vidéos et images, tout le monde peut les utiliser. La preuve dans cet article, je les représente dans cet article librement bien que je mentionne les auteurs.

Oui c’est certain, de nouvelles vocations pour être graphiste designer vont naitre, ça c’est certain. Mais que possède alors concrètement le propriétaire ( un certain Jesse Schwarz )? En fait, il obtient la preuve sur la blockchain que c’est lui le propriétaire de ce clip. Rien d’autre.

Et ce vidéo clip n’était que le feu de départ d’une série incroyable de ventes de NFT à plusieurs millions de dollars!

Et la liste longue et démentielle est de plus en plus longue !

On peut aussi citer le chat volant de NyanCat vendu 500,000 dollars.

Le dessin pixellisé d’un cryptopunk à 600,000 dollars ou encore une chanson personnalisée par le DJ 3LAU.

On peut aussi citer la vente record d’une vidéo de 10 secondes pour plus de 6 millions de dollars de l’artistes Beeple.

Au moins, pour cette vidéo, elle est recherchée et à un cachet réellement artistique, à ce qu’on peut dire. D’ailleurs Beeple est considéré comme un artiste digital depuis des nombreuses années.

Je me permet de préciser ce fait car la plupart des NFT ne sont pas forcément créer par des artistes de renom. Parfois et souvent, c’est le travail d’un amateur ou d’une personne qui fait cela en simple divertissement.

C’est aussi pourquoi un tel engouement et de telles dépenses nous surprennent.

Ces actifs numériques qui sont des jetons non fongibles (NFT), suscitent donc un intérêt toujours plus grand que nous ne comprenons pas toujours. Il faut être honnête, y a de quoi nous étonner.

De plus en plus d’entreprises ( pas seulement dans l’art) s’intéressent à ce phénomène fou et même les organismes artistiques comme la célèbre maison de vente aux enchères Christie’s s’y intéresse de très près. D’ailleurs la maison de vente aux enchères à récemment vendu une oeuvre sous la forme d’un NFT.

On va comprendre pourquoi c’est pertinent. Les stars s’y mettent également comme la chanteuse Grimes ou encore Lindsey Lohan pour ne citer qu’elles.

Bon, alors, qu’est-ce qui rend les NFT si précieux?

Tout d’abord, le NFT en tant que token indivisible est absolument cohérent avec le monde de l’art. Par définition, une oeuvre d’art est unique et indivisible. De même, le token NFT est lui aussi unique et indivisible.

Donc, un NFT est idéal pour représenter la propriété d’un actif (numérique ou non). Un NFT peut alors représenter un tableau d’art, une oeuvre d’art numérique, un clip vidéo, un fichier audio, une voiture, une maison ou un terrain

Ce qu’il faut comprendre, c’est que le NFT, c’est pas l’oeuvre en soi, c’est plutôt l’acte de propriété numérique de l’oeuvre en question. C’est cela qui fait la force du NFT donc. Contrairement aux acte de propriété dans l’économie réelle, celles-ci sont enregistrés dans des fichiers falsifiables, il n’y a pas de traçage et d’historique de son histoire et la corruption ( humaine ou matérielle) peut venir tout effacer.

Avec un NFT, on ne peut pas tricher. Le NFT prouve que celui qui le possède en est clairement le propriétaire et seule une vente dans une marketplace comme OpenSea par exemple, peut trouver à qui appartient l’acte de propriété. Le NFT fait office en effet d’acte de propriété.

Quels sont les avantages que peut apporter le jeton non fongible à cette industrie ( et à d’autres)?

En fait, reprenons les problèmes réels que nous avons avec les objets physiques ( quel qu’il soit):

  • On ne peut pas vérifier l’authenticité d’un acte. Il faut se rendre sur un serveur spécifique et demander l’autorisation. Ou pire encore, devoir vérifier l’acte manuellement. Bonjour les erreurs…la lenteur administrative…
  • Les actes peuvent être largement falsifiés avec la corruption humaine ou avec la destruction matérielle. Si un acte de propriété est certifié sur un papier, comme un diplôme par exemple, un incendie peut faire disparaitre le diplôme.
  • On ne peut pas voir l’historique des actes. Par exemple, pour les cryptopunk, vous cliquez sur un profil punk, et vous avez tout l’historique qui s’affiche depuis le début. On peut tout savoir.
  • On ne peut pas vendre facilement dans la vie réelle des oeuvres, là, il y a des rpoblèls de paiement et de frontières géogrpahqieu.

C’est toutes ces problématiques que la blockchain résout haut la main.

Cela dit, est-ce que ça suffit pour expliquer l’achat à coût de millions de certains oeuvres?

Finalement quand on comprend à quel point la blockchain peut résoudre ces problèmes inhérents à la propriété intellectuelle, alors on peut comprendre pourquoi on investi dans la blockchain et dans certaines cryptomonnaies. Cela confirme par exemple notre idée que la blockchain, c’est le futur.

On voit bien que cela pourrait bien être la norme dans quelques années.

Cela dit, ce qu’on ne comprend pas, ce sont les sommes folles déboursés. Par exemple, quand on achète un bitcoin, il nous appartient complètement, ok. Pour ce qui est des NFT, l’acte nous appartient certes mais l’oeuvre elle-même ne nous appartient pas. C’est cette dichotomie qui fait que finalement on ne comprends pas pourquoi certaines personnes achètent ces œuvres aussi chères.

Pourquoi acheter le clip de James LeBron? Que va-t-il faire le propriétaire avec? Il n’ a pas les droits d’auteurs nous vous le rappelons. Tout le monde peut faire une capture d’écran de son image, la télécharger et même la créer par une personne qui se débrouille sur un simple logiciel d’image.

Est-ce de la folie pure?

Une folie rationnelle derrière l’explosion des NFT

Même si on en parle ces derniers temps avec les sommes délirantes que nous avons plus haut, il faut savoir que cela fait déjà quelques années que l’on parle des NFT.

En fait, dès leur apparition, ça été la folie. Vous vous souvenez des chats CryptoKitties? Le jeu virtuel dans lequel il faut éléver des chats uniques que l’on peut revendre et échanger, avait déjà fait sensation en 2017, à sa sortie.

Eh bien, peut-être vous ne vous en souvenez plus, mais les chats cryptokitties ont été le précurseurs dans les NFT et aussi dans les prix mirobolants de vente de chat.

C’est à partir de là, en 2018, qu’on à commencé à voir des places de marchés NFT pour créer, acheter et vendre des NFT comme SuperRare, OpenSea ou encore Rarible.

Mais, c’est surtout en 2020 et carrément en 2021 que le marché à atteint des records. On a dépassé les 350 millions de dollars.

Selon le site DappRadar, la plus grosse place de marché NFT, c’est OpenSea qui est suivi par NBA Top Shot. Cette place de marché fait sensation mais il est accessible selon pour les résident aux USA. Cela dit, si vous avez un VPN, vous pourrez y aller 😉

Cette place de marché fait grand bruit. Lancé seulement en octobre 2020, elle enregistre des prix record. En fait, les NFT sont des courts clip de certains moments historiques du BasketBall. Ces cartes à collectionner s’appelle des “moments”. À comprendre, les moments fort de l’histoire du Basket. Certaines cartes ont plus de 1000 copies et les plus rares sont absolument unique.

Chaque vidéo est représenté par un NFT et ça se vend très cher. Le volume des ventes s’est élevé à plus de 300 millions de dollars seulement après 5 moins d’existence. Le rêve de toutes les star-ups, n’est- ce pas?

On a aussi une plateforme comme cela avec des cartes de football à collectionner sous la forme de NFT sur la plateforme Sorare, axée sur le football.

Les raisons (probables ) qui expliquent cet engouement pour les NFT et le crypto art

Il semblerait qu’un peu comme le fameux “DeFi Summer”, ce soit la situation du covid. Eh oui, il y a toujours des choses positives même dans la guerre.

Bref, il semblerait que le confinement mondial nous ait tous poussé à consommer davantage de contenu numériques. Les musées fermés, les expositions close, pas de théâtre, rien. Les rues vides; C’est cela qui aurait fait qu’on se serait volontairement tournés vers l’art numérique.

Puis, des institutions toujours plus nombreuses qui ont montré leur intérêts, Elon Musk, Mastercard, des grands noms et même des maisons de vente aux enchères qui ont approuvé publiquement l’usage des cryptomonnaies. De même, cela été précédé d’un boom certains pour les protocoles de la DeFi également.


Aussi, pendant les périodes de crise, c’est bien connu mais les bien non fongible on tendance à prendre de la valeur comme typiquement l’or, les pièces rares ou les objets de collection. L’or par exemple à grimpé pendant la Grande Dépression, pendant la chute boursière de 87 et même après crise de 2008 ( qui à fait aussi naitre en partie le Bitcoin).

C’est aussi le covid et le confinement qui à permis à la culture de mieux se digitaliser…On peut même dire que le boom des NFT s’explique en grande partie par le confinement de la planète dans son ensemble…

Finalement, les gens travaillent en ligne, ils se sont livrés de la nourriture chez eux, ils font du sport chez eux, ils font des apéros sur skype, bien sûr qu’il allait consommer l’art sur leurs ordinateurs. C’était la suite logique.

Non, vous ne pensez pas?

Et, il n’y a pas que l’art digital et le crypto art qui à connu une explosion, mais de multiples formes de NFT ont fait leur apparition. Dans le gaming, dans l’immobilier virtuel (ou réel), etc. On a vu un engouement massif pour toutes les formes de NFT.

Le type de NFT qui fait un tabac actuellement autre que ceux des crypto art sont t aussi ceux concernant l’immobilier virtuel. On peut penser au projet SuperWorld par exemple qui, un peu comme Decentraland suscite un fort intérêt. Un acheteur anonyme a payé 1,5 million $ pour posséder un domaine virtuel de 9 blocs sur la place de marché spécialisé dans le gaming : Axie Infinity.

crypto art immobilier

Mais la question de la «valeur» réelle de ces crypto art est toujours là…

Franchement, même si on fait partie des participants de cet engouement, on ne peut pas nier la réalité brute.

Je veux dire, vous pensez vraiment que l’image pixelisé d’un cryptopunk vaut des 200 000 euros? Vous croyez que le chat volant de NyanCat vaut ses 500,000 dollars? Un NFT vidéo de Logan Paul peut-elle vraiment valoir 20 000 dollars?

Sérieusement?

Le monde ne tourne pas rond ou quoi?

On pourrait faire des choses tellement plus utiles comme par exemple financer des laboratoire de recherche, non?

Oui, c’est vrai mais en fait, c’est exactement la même chose que ce qu’il se passe dans le monde économique réel.

Régulièrement, des objets de stars décédés sont vendus des milliers d’euros. Chaque jour, des personnes fortunés achètent des lustres en Crystal à plusieurs milliers de dollars. Chaque jour, des femmes ou hommes achètent des sacs de luxe qui valent un SMIC.

La folie que l’on voit débarquer dans le domaine des NFT ne fait que reproduire ce qu’on voit dans le monde réel. Tout simplement. Il ne faut pas chercher plus loin.

Et pour conclure et répondre à la question qui nous a animé pour écrire ce billet, si les gens dépensent des millions pour des NFT. Il n’y a rien de nouveau à l’horizon.

Cela fait des années et certainement(?) depuis l’origine de l’humanité, que l’homme achète des choses chères, parfois de façon exagéré par ce que c’est sentiment subjectif qui lui donne la valeur perçu de l’objet…

Et, vous pouvez donner tous les arguments du monde pour fustiger son crypto art, montrer que l’object est affreux, que l’objet est inutile ou que c’est du vent, si la personne en face de vous, y voit une quelconque valeur, alors, elle pourra vouloir le posséder pour des millions de dollars…Quand bien-même ce serait une image pixelisé d’un chat et qu’elle ne pourrait rien faire avec cette photo…Juste jubiler de l’avoir, elle, et elle seule.

🤗 Si le sujet vous intéresse, vous pouvez lire d’autres articles sur la révolution NFT actuelle.

Voir la vidéo sur les NFT.


Total
0
Shares

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
c'est quoi un jeton non fongible NFT

Qu'est-ce qu'un jeton non fongible et à quoi ça sert concrètement?

Article suivant

Axie Infinity Comment des joueurs gagnent de l'argent avec ce jeu ?

Les articles qui peuvent vous intéresser