Les IDO (Initial Dex Offering), le modèle ultime des levées de fonds?

Investir IDO initial Dex Offering

On parle de plus en plus des IDO ( Initial Dex Offering) car c’est le dernier modèle de levée de fond qui a été mis en place dans l’univers crypto. C’est tout simplement, le successeur et la version améliorée, en théorie des collectes de fonds anticipés comme les ICO, les STO ou encore les IEO.

C’est donc une manière sur la DeFi pour entreprise de lever des fonds et développer son activité. Alors que dans la finance classique, elle doit recourir à des prêts financiers bancaires ou trouver du capital auprès d’investisseurs comme des sociétés de capital-risque, là, dans la DeFi, tout le monde peut investir.

Plus précisément, ce qui se passe, c’est que l’entreprise va collecter des fonds en vendant ses jetons, en échange de bitcoin, d’Ether, d’autres cryptomonnaies et même en devise nationale ( plus rare mais cela arrive de plus en plus).

Ce processus peut prendre différents aspects, comme la plus connue qui est l’ICO, la STO, l’IEO et dernièrement la méthode de l’IDO (Inital Dex Offering).

Le tout premier IDO a été lancé par Binance DEX ( c’est aussi à partir de ce moment là que Binance s’est érigé doucement comme leader dans l’univers crypto). Le premier IDO a été inauguré par le protocole Raven le 17 juin 2019. Il s’agit d’un protocole pour améliorer les logiciels de deep-learning. Cela à duré 24 heures et 3% de l’offre de jeton a été vendu provoquant immédiatement une hausse de la valeur du token.

UMA est aussi un projet qui à lancé une IDO. Uma est une plate-forme déployée Ethereum qui permet l’émission et l’échanges d’actifs synthétiques. Lors de l’IDO d’UMA, le prix initial du jeton de 0,26 USD est il est immédiatement passé à environ 2 USD dès le lancement de l’IDO.

C’est donc tout le sujet de notre article ici que d’en savoir un peu plus sur les IDO.

Qu’est-ce qu’une offre Dex initiale (IDO)?

Alors, pour le dire simplement, une IDO est un type de levée de fond dans laquelle le jeton est émise via une plateforme décentralisée ( d’où le nom DEX à l’intérieure du sigle).

Un échange décentralisé (DEX- Decentralized Exchange) est donc une plateforme où l’on peut échanger des actifs cryptos, via la mise en place d’ un système de pool de liquidités.

Les pools de liquidités sont constitués de paires d’actifs crypto et de stablecoins. Pour prendre un exemple basique, on retrouve dans le pool de liquidité d’Uniswap, la paire USDT/ETH dans laquelle les traders pourront donc échanger des USDT contre des ETH sur la plateforme d’échange décentralisée qu’est Uniswap.

Ce qui est alors intéressant pour les entreprises, c’est qu’en lançant leurs tokens sur un DEX, elles ont déjà accès à des liquidités immédiates ( C’est peu vous dire comme c’est essentiel que d’avoir des liquidités quand on veut obtenir des cryptos).

Pourquoi les développeurs optent de plus en plus pour les IDO?

On voit clairement une nette tendance actuellement pour les IDO. Cette méthode gagne en popularité auprès des entreprises, certes, mais aussi auprès des investisseurs.

Pour un entreprise, c’est un peu l’aubaine ultime pour lever des fonds, comme vous pouvez l’imaginer. C’est une méthode de collecte de fond facilité, sans contrôle supérieure de la part d’institution par exemple. C’est aussi l’entreprise qui contrôle entièrement l’événement.

Dans une ICO, les entreprises prennent et gèrent toutes les responsabilités de la collecte de fond. Dans une IEO, c’est déjà facilité car c’est plutôt l’échange centralisé qui organise et gère l’événement. Et, l’IDO se trouve en fait, un peu entre les deux. On peut dire que l’IDO est une forme hybride de l’ICO et de l’IEO. Ou même, ce qu’on peut dire, c’est que l’IDO est simplement la version décentralisée de l’IEO et c’est plus logique en effet de le considérer comme tel.

On est loin de la méthode des STO donc, qui reste la forme la plus complexe car la plus réglementé. En effet, une STO se fait en accord selon les réglementations gouvernementales précises et peut être un frein pour les entreprises qui souhaitent lever des fonds. Par voie de conséquence, c’est aussi plus difficile pour un investisseur de participer à une STO. Il devrait soumettre des documents etc avant de pouvoir investir.

Quels sont les avantages du modèle de l’IDO?

Étant donné que les IEO et les IDO sont relativement similaires, on peut comme l’avons mentionné dans le titre, dire que les IDO sont les nouveaux IEO. Les deux méthodes permettent de vendre directement leurs jetons avec des investisseurs particuliers.

Maintenant qu’on a vu les points forts de l’IDO, il serait juste de considérer les points négatifs.

Les inconvénients du modèle de l’Initial Dex Offering

Bien sûr, ce serait bien trop beau d’imaginer qu’il n’y a pas de défaut aux IDO. Voici quelques défauts inhérent au modèle de la collecte de fond décentralisé.

D’ailleurs, pour lutter contre ces problèmes, on voit de plus en plus d’IDO qui libèrent les jetons par tranche régulière ( pendant une période d’acquisition des droits qu’on appelle vesting). Cela permet d’éviter les effets de pump & dump qui sont visibles dès l’ouverture au marché public.

La pression du temps ( les IDO s’effectue dans un temps très court) pousse les investisseurs à agir rapidement et n’ont donc pas le temps de bien vérifier le projet.

C’est pourquoi d’ailleurs de plus en plus d’IDO ajoute un procédure de KYC obligatoire et quelques mécanismes de contrôle comme la possibilité de fixer un prix fixe jusqu’à ce que la collecte soit achevée.

Mot finale sur les IDO et sur le futur des levées de fonds dans la crypto

Les IDO suivent bien une évolution des formes de collecte de fonds qu’on a connu jusque là. Les modèles sont à chaque fois améliorés et c’est ce qu’on peut constater en effet si l’on considère la première forme qu’était les ICO. Fondamentalement, le fait que les IDO soient complètement décentralisés est aussi très cohérent avec la philosophie de la DeFi.

Seulement, très manifestement, on arrive pas non plus à éviter les manoeuvres des baleines ni des escrocs qui cherchent encore à arnaquer la communauté. On joue un peu comme avec les hackers à une sorte de jeu de chat et de la souris dans laquelle on cherche à réduire toujours plus les risques.

Ce qu’on peut dire en conclusion, c’est que même si cela reste un modèle tout à fait cohérent et intéressant pour les deux parties (entrepreneurs et investisseurs), on sait aussi que ce n’est pas là le dernier modèle…Nécessairement, on va trouver d’autres formes et améliorer toujours plus la collecte de fond dans les cryptomonnaies.

Il faut aussi bien rappeler que les IDO représentent encore une forme nouvelle et émergente dans la DeFi. On a pas encore le recul pour juger du bien fondé d’une telle structure de levée de fond. On a que quelques mois pour expérimenter la chose et faire des jugements rétrospectifs. En effet, la tokenomics à ce sujet est encore entrain de s’écrire…

On voit par exemple, actuellement, un nouveau procédé via ce qu’on appelle des “launchpad” qui s’avèrent là encore très intéressante. On voit aussi apparaitre des nouveaux modèles tels que les IFO (Initial Farm Offering) comme ceux lancés par PancakeSwap. Nous en reparlerons dans un prochain article.

Ce qu’il faut retenir néanmoins de toute cette histoire de levée de fond, c’est que malgré tout, il faut être bien conscient de la psychologie des foules, des effets de FOMO etc. Avant d’investir, prenez soin de toujours vérifier les fondamentaux du projet, c’est vraiment la seule manière de faire de bons investissements, et donc, d’enregistrer de gros profits.

Pour aller plus loin sur le sujet des levées de fonds

————-

Remarque : Aucun conseil financier n’est donné sur le blog zonebitcoin. Il s’agit d’information dont vous êtes le seul juge et maitre. Soyez responsable de vos investissements et n’investissez qu’une somme dont vous êtes prêt à perdre.


Pour acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

Pour générer des intérêts sur vos cryptomonnaies:

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour se divertir et jouer 

Quitter la version mobile