bitcoin dans wallet

Votre bitcoin ne se trouve pas dans votre wallet (explication)

Le terme « wallet » est omniprésent dans l’univers du Bitcoin, mais il peut être trompeur dans certains cas. En réalité, contrairement à ce que vous pouvez imaginer, un wallet Bitcoin ne contient pas vos bitcoins. Pour vous donner une image, cela fonctionne davantage comme un gardien de clés plutôt qu’un coffre-fort, comme on a tendance à le penser.

En effet, imaginez vos bitcoins comme des pièces d’or précieuses. Un wallet Bitcoin vous fournit les clés nécessaires pour accéder à ces pièces et les utiliser, tout en assurant leur sécurité pendant votre absence.

De là, vous comprendrez que vos bitcoins ne résident ni dans votre wallet logiciel, ni dans votre wallet matériel. Cet article vise à dissiper cette confusion et à vous éclairer sur le réel fonctionnement des wallets. Vous saurez également là où se trouvent réellement vos précieux actifs numériques.

Où se trouve réellement votre bitcoin?

Contrairement aux wallets physiques qui stockent de l’argent tangible, les wallets Bitcoin ne contiennent pas de bitcoins. En réalité, tous les bitcoins, y compris les vôtres, existent sur la blockchain, un registre public accessible à tous et non localisé physiquement. Des copies de cette blockchain sont stockées par des millions d’ordinateurs dans le monde, ce qui rend le réseau Bitcoin décentralisé et sécurisé.

Pour faire simple, imaginez la blockchain comme un immense livre de comptes public où chaque transaction Bitcoin est enregistrée de manière immuable. Votre wallet Bitcoin n’est en réalité qu’une clé privée, qui vous donne le droit d’accéder aux bitcoins associés à une adresse spécifique sur la blockchain. Cette adresse agit comme un compte bancaire, mais sans l’intermédiaire d’une banque.

Pour visualiser cela, prenons l’exemple d’un casier dans une gare avec votre nom dessus. Le casier (l’adresse Bitcoin) contient vos biens (bitcoins), et la clé (votre clé privée) vous permet d’y accéder et de les retirer. Simple n’est-ce-pas ? Cependant, il est important de noter que :

  • Les bitcoins ne sont jamais stockés dans un wallet physique ou numérique. Ils existent uniquement sur la blockchain ;
  • Votre clé privée est la clé de votre Bitcoin. Gardez-la en sécurité, car quiconque y a accès peut contrôler vos bitcoins ;
  • Vous pouvez avoir plusieurs adresses Bitcoin, comme plusieurs casiers dans différentes gares ;
  • Les transactions « hors chaîne » n’affectent pas la position des bitcoins sur la blockchain. Elles modifient simplement la propriété entre les adresses.

En bref, votre wallet Bitcoin n’est pas un coffre-fort contenant des bitcoins, mais plutôt un ensemble de clés qui vous permettent de gérer vos bitcoins sur la blockchain.

Un wallet bitcoin, c’est quoi concrètement?

On peut définir les bitcoins comme des billets de banque uniques, chacun portant un numéro d’identification unique (adresse). Ces billets sont stockés dans un grand registre public appelé la blockchain ( ou la timechain pour être plus précis). Pour utiliser vos bitcoins, vous avez besoin d’un moyen de les gérer et de les suivre. C’est là qu’intervient le wallet Bitcoin. En fait, ce dernier n’est pas un endroit où les bitcoins sont stockés. Considérez-le plutôt comme un gestionnaire de billets de banque.

Pour savoir ce qu’est un wallet et ses fonctions, notez particulièrement ces points qui le caractérisent :

  1. Générer des adresses Bitcoin : Ce sont comme des comptes bancaires pour vos bitcoins. Chaque adresse peut recevoir des bitcoins.
  2. Garder une trace de vos bitcoins : Le wallet suit les adresses associées à vos clés privées et calcule le solde total de vos bitcoins.
  3. Envoyer et recevoir des bitcoins : Le wallet utilise vos clés privées pour autoriser les transactions, assurant la sécurité de vos bitcoins.

Les différents types de wallets bitcoin qui existent

Il existe cinq catégories de wallets ou wallets bitcoin à savoir : 

  • Wallets mobiles : Des applications pratiques pour stocker et gérer vos bitcoins sur votre smartphone ou votre tablette.
  • Wallets web : Accessibles depuis n’importe quel navigateur web, mais moins sécurisés que les wallets mobiles.
  • Wallets de bureau (desktop wallet ou software wallet) : Logiciels installables sur votre ordinateur pour une sécurité accrue.
  • Wallets matériels (hardware wallet) : Des appareils physiques dédiés qui offrent la meilleure sécurité pour le stockage à long terme de vos bitcoins.

Comment choisir le bon wallet Bitcoin ?

Le choix du wallet dépend de vos besoins et de votre niveau de confort en matière de sécurité. Et, cela dépendra aussi de vos goûts et de vos préférences. Pour les débutants, un wallet mobile ou web peut être une bonne option. Pour les utilisateurs plus expérimentés, un wallet de bureau comme Samourai wallet ou matériel comme le bitbox offre une sécurité accrue. Le plus important, c’est de rester vigilant. Pour cela :

  • Sécurisez vos clés privées : Ce sont les clés qui vous donnent accès à vos bitcoins. Ne les partagez jamais avec personne.
  • Soyez conscient des arnaques : De nombreux faux wallets et sites Web cherchent à voler vos bitcoins. Soyez vigilant et effectuez vos recherches avant d’utiliser un service.
  • Sauvegardez vos clés : Si vous perdez votre appareil ou votre wallet, vous risquez de perdre vos bitcoins. Assurez-vous de disposer d’une sauvegarde de vos clés privées.

Un wallet Bitcoin est un outil essentiel pour gérer et sécuriser vos bitcoins. Comprenez les différents types de wallets, choisissez celui qui vous convient le mieux et utilisez-le de manière responsable pour protéger vos précieux bitcoins.

Pourquoi parle-t-on de wallet matériel ?

Le terme « wallet matériel » est un abus de langage pour désigner des dispositifs permettant de gérer des cryptos. En réalité, ces appareils, tels que les Trezor, Bitbox ou encore le Coldcard, ne stockent pas de bitcoins en eux-mêmes. 

Quelle est leur véritable fonction ?

Les hardwares wallets sont en fait des appareils physiques qui servent à protéger les clés privées associées à vos bitcoins. Ces clés privées sont des éléments essentiels pour accéder et dépenser les actifs dont vous disposez. En les stockant hors ligne dans un environnement sécurisé, les « wallets matériels » les rendent beaucoup plus difficiles à pirater ou à voler par des pirates informatiques.

Pourquoi l’appellation « wallet matériel » est-elle trompeuse ?

Un véritable wallet doit pouvoir stocker des fonds et effectuer des transactions. Or, les « wallets matériels » ne font ni l’un ni l’autre. Ils agissent plutôt comme des coffres-forts numériques pour vos clés privées.

En fait, pour interagir avec le réseau Bitcoin et effectuer des transactions, il est nécessaire d’utiliser un logiciel supplémentaire, comme Trezor Suite, Ledger Live ou Sparrow Wallet. Ces logiciels se connectent à un nœud Bitcoin, surveillent le solde et permettent d’envoyer et de recevoir des fonds.

Les appareils comme Trezor, Ledger et Coldcard sont des éléments essentiels pour la sécurité des bitcoins, mais il est important de ne pas les confondre avec des wallets complets. Ils sont plutôt des « gestionnaires de clés » ou « périphériques de signature » qui stockent les clés privées de manière sécurisée et permettent de les utiliser pour signer des transactions.

Certes, le terme « wallet matériel » est malheureusement devenu courant, cependant, il est important de garder à l’esprit qu’il ne reflète pas vraiment les fonctionnalités de ces appareils.

Les wallets logiciels

On parle plus raisonnablement de wallet lorsqu’il s’agit de wallet logiciel (software wallet). En fait, c’est même carrément ce qui se rapproche le plus d’un wallet Bitcoin physique. Cependant, ce terme sous-entend souvent un wallet chaud (hot wallet), c’est-à-dire que la clé privée permettant de retirer des fonds est stockée sur le même appareil connecté à internet que le logiciel du wallet. C’est une façon moins sûre de détenir des bitcoins.

Par ailleurs, il existe également des wallets en lecture seule (watch-only wallet). Il s’agit en fait d’un software wallet qui ne stocke pas de clé privée sur la même machine. La clé privée est conservée ailleurs, par exemple dans un appareil hors ligne comme un Trezor, un Ledger ou un Coldcard (on parle aussi de cold wallet quand la clé est protégée hors ligne). Par exemple, Trezor Suite et Ledger Live sont des exemples de wallets en lecture seule.

Cependant, ce terme de « lecture seule » peut prêter à confusion. Si quelqu’un possède les clés privées correspondantes, il pourra certainement dépenser des fonds d’un wallet en lecture seule. De même, tout wallet peut devenir définitivement un wallet en lecture seule si les clés privées sont perdues ou détruites.

Quand parle-t-on de wallet « auto-hébergé » et « non hébergé » ou “custodial” et “non-custodial”?

Les termes « wallet auto-hébergé » et « wallet non hébergé » sont souvent utilisés de manière interchangeable, mais ils peuvent prêter à confusion. Il est important de comprendre leur signification exacte pour éviter les malentendus.

Origine et manque de pertinence du terme « no»

L’expression « wallet auto-hébergé est apparue dans le contexte de la régulation du Bitcoin. Elle n’a pas été inventée par la communauté Bitcoin et ne renvoie pas vraiment aux réalités de fonctionnement des wallets Bitcoin. En effet, tous les bitcoins sont hébergés sur la blockchain, ce qui est principe irrévocable.

Tous les bitcoins sont « hébergés » sur la blockchain Bitcoin : ce registre public et décentralisé conserve l’historique de toutes les transactions en bitcoins, sans exception. Le registre n’est pas détenu par un tiers mais fonctionne plutôt grâce à un réseau mondial d’ordinateurs, appelés nœuds.

L’hébergement n’est pas pertinent pour les wallets Bitcoin

Par conséquent, il n’est pas pertinent de parler de « wallet auto-hébergé » pour un wallet Bitcoin. En effet, les bitcoins ne sont pas stockés dans le wallet lui-même, mais sur la blockchain. Le wallet sert simplement d’outil pour interagir avec la blockchain et gérer vos bitcoins.

Ce qui compte : la détention des clés privées

Ce qui distingue réellement les wallets Bitcoin, c’est la question de savoir qui détient les clés privées. Les clés privées sont des codes cryptographiques nécessaires pour accéder et dépenser les bitcoins d’un wallet.

Wallets avec clés privées : contrôle et liberté

Dans un wallet dit « non hébergé » (ou « auto-hébergé »), l’utilisateur détient ses propres clés privées. Cela signifie qu’il a un contrôle total sur ses bitcoins et qu’il n’a besoin d’aucune autorisation de tiers pour les utiliser. C’est l’un des principes fondamentaux du Bitcoin : l’autonomisation des utilisateurs.

Wallets hébergés : intermédiaires et risques

À l’inverse, dans un wallet hébergé, les clés privées sont détenues par un tiers, généralement un échange ou un service de garde de cryptomonnaies. Cela signifie que l’utilisateur doit faire confiance à ce tiers pour accéder à ses bitcoins. Bien que les plateformes hébergées puissent être pratiques et conviviales, elles présentent un risque accru de piratage ou de perte de fonds.

En outre, il est important d’utiliser une terminologie claire et précise lorsqu’on parle de wallets Bitcoin. Les expressions « auto-hébergé » et « non hébergé » ne sont pas appropriées et peuvent prêter à confusion. Par conséquent, il est préférable de se concentrer sur la question de la détention des clés privées pour comprendre le niveau de contrôle et de sécurité d’un wallet Bitcoin.

Réflexion finale

En résumé, les wallets Bitcoin ne stockent pas les bitcoins eux-mêmes, mais plutôt les clés privées qui vous permettent d’accéder à vos bitcoins sur la blockchain. Ces clés privées sont essentielles pour contrôler vos fonds et effectuer des transactions. Il est donc primordial de les protéger avec diligence et de choisir un wallet adapté à vos besoins et à votre niveau de sécurité.

Total
0
Shares

La Rédaction ZoneBitcoin

Passionnés par le Bitcoin, nos rédacteurs tentent de démocratiser leurs connaissances à travers des articles variés et touchant différents sujets.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Total
0
Share

En savoir plus sur ZoneBitcoin

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Échangez des cryptos sur Changelly

changelly

Tracker de crypto

coinstats app

Sur Google

googlenews

Ne ratez pas :

satscard c'est quoi

Qu’est-ce qu’une “satscard” et comment ça marche?

Comme vous le savez, le bitcoin devient une monnaie toujours
avis safepal wallet

Avis SafePal wallet : Notre avis complet + Tutoriel complet d’utilisation  

Safepal est un acteur de premier plan qui propose une