timechain bitcoin

Pourquoi faut-il préférer le mot “Timechain” à celui de “Blockchain”?

10 novembre 2023

Peu de personnes connaissent ou utilisent le terme “timechain”. Pourtant, c’est le terme originel qui a été introduit par Satoshi Nakamoto pour décrire ce que nous appelons communément aujourd’hui la “blockchain”.

En essence, la timechain fait référence à l’historique des transactions enregistrées sur le réseau Bitcoin. Ces transactions sont enregistrées dans des blocs horodatés qui sont liés les uns aux autres. Chaque nouveau bloc comprend le bloc précédent, créant ainsi une suite chronologique inaltérable qui nous permet de remonter progressivement jusqu’au bloc de genèse. Cela signifie que les blocs ne peuvent pas être modifiés rétroactivement.

Lorsque Satoshi Nakamoto évoque le terme de “timechain” ( chaine temporelle ), l’idée du temps et de l’horodatage des blocs est directement évoquée contrairement au terme plus généraliste de blockchain.

Voyons dans cet article pourquoi le terme Timechain semble plus pertinent que le terme Blockchain qui peut s’apparenter davantage à un mot fourre-tout qu’à une terminologie scientifique.

Les termes choisis de Satoshi Nakamoto

Il est important de savoir que Satoshi a utilisé le terme “Timechain” dans les forums de discussion de Bitcoin, lorsqu’il discutait techniquement de Bitcoin avant le lancement du bloc genesis en janvier 2009. Il n’a jamais utilisé l’expression “blockchain” et c’est ce qui peut, de prime abord, nous étonner sur l’utilisation massive du terme blockchain comparativement à celui de timechain.

Pour qualifier la technologie de Bitcoin, Satoshi Nakamoto a utilisé les termes de “global ledger” de ” chain of blocks” ou encore de “block chain” (en deux mots). On ne trouve pas le terme blockchain à proprement dit dans le livre blanc du Bitcoin ni même dans les échanges sur les forums tels que bitcointalk. Le livre blanc du Bitcoin contient le mot “block” 67 fois et le mot “chain” 27 fois, mais aucune fois, on retrouve le mot « blockchain » ni “block chain” en deux mots.

Il semblerait que la première fois que l’expression en deux mots ” block chain” a été formulée, ce fût par Adam Back dans une mailing liste de cypherpunk.

La Timechain vs La Blockchain

Alors, la question à se poser maintenant concerne la la différence entre les termes Timechain et Blockchain. En réalité, autre que la sémantique, il y a bien des différences notables dans les représentations qui en découlent.

  • La timechain fait référence au processus qui consiste à organiser et à suivre l’ordre chronologique des transactions qui sont horodatées (timestamp). Le terme Timechain évoque ainsi les notions de temps, de chronologie et d’horodatage (timestamp) de façon explicite. De fait, on comprend mieux le caractère irrévocable et immuable de l’ensemble des blocks. La timechain conserve un historique transparent (l’idée de grand registre) de toutes les transactions depuis la création du réseau. Cela permet de suivre l’origine de chaque bitcoin et assure une traçabilité complète des opérations. Cela renforce la confiance dans l’intégrité des données et élimine la possibilité de falsification rétroactive des transactions.
  • En revanche, la blockchain fait référence uniquement à une structure de données composée d’une chaîne de blocs. Chaque bloc contient un certain nombre de transactions, et chaque nouveau bloc dans la chaîne est lié au précédent par un hachage cryptographique. Des entreprises qui utilisent la technologie des “blockchains” peuvent en créer qui soient centralisées ou privatisées. Cela va à l’encontre même du principe de Bitcoin qui répond aux “Problème des généraux Byzantins”, de pouvoir se passer d’intermédiaires centralisés. En créant des “blockchains” centralisés ou privées, il n’y aucune réponse apporter aux généraux byzantins puisqu’il n’ya plus a chercher de la confiance : elle est apportée par l’entité centrale.

💡 Le “problème des généraux byzantins” en informatique fait référence à une situation où des composants d’un système informatique doivent coopérer pour atteindre un consensus ou pour se mettre d’accord pour une décision commune, mais certains de ces composants peuvent être défectueux ou malveillants, éméttant des informations incorrectes ou trompeuses. Cela crée une situation où les composants du système ne peuvent pas faire confiance à toutes les informations qu’ils reçoivent.

Le problème des amalgames

Cette utilisation abusive du terme “blockchain” pour parler de tous les systèmes fonctionnant avec des blocs de data entraine nécessairement une confusion entre toutes les blockchains. Le Bitcoin est ainsi comparé a d’autres blockchains qui sont médiocres ou mal conçus ou même aucune utilité ni aucune pertinence. Ainsi, dans l’esprit d’un novice, la blockchain Ethereum par exemple serait tout aussi comparable a celle du bitcoin, ce qui est substantiellement faux.

D’ailleurs, de nombreuses entreprises ont surfé sur la tendance en ajoutant dans la description de leurs services qu’elles utilisaient la technologie de la blockchain. Cela s’est avéré être de la publicité mensongère et à de la tromperie.

Pourquoi le terme “Timechain” est-il important à préserver ?

En utilisant le terme “blockchain” comme un mot fourre-tout, on néglige également des nombreuses technologies liées qui ont le même principe de décentralisation voulu par SatoshI Nakamoto dans la Timechain. On peut penser par exemple à la technologie des DAGs (graphes acycliques dirigé) par exemple qui diffère de la définition de la blockchain commune mais qui répond bien pourtant à la problématique des pannes byzantines.

La timechain implique également le mécanisme de consensus de la Proof of Work qui permet de créer un block environ toutes les dix minutes. Cela permet alors un création de blocs qui est relativement constante dans le temps. Cependant, rappelons que d’autres blockchains et systèmes de registre distribué utilisent d’autres mécanismes de consensus pour aborder les défis liés au consensus dans un environnement décentralisé.

Si certaines personnes souhaitent que nous parlions de timechain au lieu de blockchain, ce n’est pas uniquement pour des raisons qui peuvent sembler futiles de premier abord. Il s’agit bien d’utiliser une terminologie qui soit plus pertinente pour désigner la technologie qui sous-tend Bitcoin. Cela permettrait alors de bien comprendre que Bitcoin est avant toute chose une technologie basée sur l’horodatage qui permet d’instaurer la confiance dans un univers décentralisé.

Mot final

Pour finir ce court article qui mériterait certainement un plus long développement, l’idée à retenir repose sur le fait que la terminologie blockchain vient obscurcir quelque part la solution innovante qu’apporte Bitcoin. Bien que le terme “Timechain” ne soit pas aussi largement utilisé aujourd’hui, il est important de reconnaître sa signification pour mieux comprendre encore ce qu’est Bitcoin.

Enfin, bien entendu, cette confusion des termes “blockchain” et “timechain” n’est pas dramatique en soi. Fondamentalement le Bitcoin est une block chain. Le problème viendrait du fait que cela permet de faire un amalgame avec d’autres blockchains qui ne sont pas aussi pertinente que celle du Bitcoin.

Il existe d’autres confusions sémantiques et d’amalgames comme celui entre les termes de cryptomonnaies et bitcoin par exemple. Cependant, il est important de les relever lorsqu’on veut décrire avec précision ce qu’est (ou n’est pas ) le Bitcoin et être conscient que des définitions maladroites peuvent aboutir à des affirmations bancales et à des raisonnements faux. C’est certainement l’une des raisons qui expliquent également qu’il y ait autant d’idées fausses qui circulent sur le Bitcoin.

Oui, le Diable, comme on dit, se cache dans les détails…

Voir aussi :

Total
0
Shares

La Rédaction ZoneBitcoin

Passionnés par le Bitcoin, nos rédacteurs tentent de démocratiser leurs connaissances à travers des articles variés et touchant différents sujets.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Total
0
Share

En savoir plus sur ZoneBitcoin

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Échangez des cryptos sur Changelly

changelly

Tracker de crypto

coinstats app

Sur Google

googlenews

Ne ratez pas :

minecraft bitcoin

Gagnez des Bitcoins en jouant à Minecraft

Le monde de Minecraft s’ouvre au Bitcoin. Le jeu vidéo
openstats financement

La liste des 12 projets qui ont reçu un financement de l’organisation OpenSats

OpenSats est un fond d’investissement dédié aux sociétés qui développent