Actualités des crypto,  Zone Bitcoin

Kasotsuka Shojo : Un groupe de musique sur les crypto-monnaies?

Vous en avez peut-être pas (encore) entendu parler d’elles. Sachez qu’elles font fureur au Japon. Il s’agit du groupe de rock baptisé les Kasotsuka Shojo. Cela veut dire en japonais et littéralement: les filles des monnaies virtuelles.

Au moins ce qu’on peut dire, c’est qu’elles savent surfer sur la vague des tendances. Les mots clés de Blockchain, crypto-monnaie et bitcoins ont atteint des pics d’audience inégalé. On trouve de tout maintenant autour des bitcoins, mais là, il faut dire que ça va loin.

Qui se cachent derrière le groupe de rock Kasotsuka Shojo?

Le groupe est composé de 8 filles qui ont entre 15 et 22 ans. Pile la génération millennial qui est leur cible. Chacune d’entres elle représente une monnaie virtuelle. Elles sont choisi les monnaies les plus populaires et les mieux classés en terme de valorisation.

Celle qui est considérée comme la “cheffe” s’appelle Rara Naruse et a 18 ans. Elle incarne naturellement le bitcoin. Suzuka Minami évoque le neo ( la fameuse crypto chinoise) et Hinata Kozuki incarne le ripple. Voilà pour les trois. Il y a aussi la fille pur le Litecoin et celle pour l’Ethereum.

Ce qui se cache derrière ce groupe de J-Pop ( de la pop japonaise) qui chantent les merveilles des crypto-monnaies, c’est une société de production. C’est la fameuse “Cinderella Academy” qui gère d’autres groupes au Japon qui a eu l’idée folle (ou géniale) de créer ce groupe.

Même si on peut se demander s’il n’y pas là qu’une volonté de se faire du fric de la production, on peut au moins se réjouir que ce n’est pas un girl band qui ne chante que des superficialités.

Qu’est-ce qu’elles chantent?

Oui, on disait qu’elles ne chantaient pas des superficialités?  En effet, on a pas pu trouver des grandes traductions de leurs paroles, mais on a un échantillon. Par exemple, leur premier single avertissait les utilisateurs de bitcoin contre les fraudes et les différents scams.La chanson tentait de les prévenir sur les sites sécurisés etc.

Leurs particularités?

On ne voit pas leurs visages. Les filles du groupe de musique Kasotsuka Shojo portent chacune des masques. D’ailleurs ces masques ne sont pas terribles niveau esthétique, si vous voulez mon humble avis…

Bien sûr, leurs visages sont cachés par des masques de crypto, mais leurs corps lui est relativement dénudé. On les voit s’habiller comme c’est souvent le cas dans l’univers Manga et Cosplay, avec des tenus de soubrettes. Des tenus légères ou des tenus d’écolières pour maintenir les désir des ados qui les écoutent.

Quel est l’objectif des  Kasotsuka Shojo?

Leur but est de « promouvoir via le divertissement l’idée que les monnaies virtuelles ne sont pas que des outils pour spéculer, mais surtout de grandes technologies qui vont façonner l’avenir ». D’ailleurs, le projet est cohérent. Par exemple, les billets des concerts qu’elles organisent ne sont payables qu’en crypto-monnaie. Oui, c’est une très bonne manière de démocratiser l’usage des crypto-monnaies. On ne peut pas leur retirer que ça peut marcher en effet.

Ça peut au moins susciter la curiosité.

Voilà ce que ça donne :

Cette vidéo à 79 035 vues, c’est pas énorme mais c’est quand même peut être 70 000 personnes qui ont entendu parler du bitcoin de manière positive.

Ce n’est tout de même pas un hasard si le groupe s’est lancée au Japon. C’est bien là bas que le bitcoin serait né et c’est aussi dans ce pays, qu’il y a la plus forte concentration de crypto-enthousiaste.

Mais, on est quand même en droit de se demander si ce groupe ne serait pas aussi volatile que les crypto-monnaies..Qui nous dit que demain, ce groupe n’aura pas chuté comme le bitcoin actuellement?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.