Les idoles virtuelles, les prochaines stars des metaverses?

idoles virtuelles metaverse

Les idoles virtuelles représentent des personnalités ou des avatars, typiquement en 3D.

Vous découvrez peut-être ce phénomène car cela ne fait pas grand bruit -curieusement- en Europe et en France. En Asie, à l’inverse, le phénomène des stars virtuels est presque entré dans les moeurs.

En octobre 2021, un profil s’est présenté sur TikTok du nom de Liu Yexi en s’affichant comme un un humain virtuel. Elle porte des vêtements traditionnels chinois. Il a fallut d’une seule journée pour capter plus de 2 millions de likes et d’obtenir 1,3 millions d’abonnés. Au moment où nous écrivons ces lignes, l’idole virtuelle compte plus de 10 millions d’abonnés. Liu Yexi est considéré comme la première influenceuse de metaverse.

Même si sur TikTok, on est plutôt habitué aux vidéos virales, celle-ci à quelque chose de particulier. Cela nous montre l’intérêt toujours plus grande de ce qu’on appelle les “idoles virtuelles”.

Vous allez voir, dans cet article, comment les métaverses jouent un rôle toujours plus grand dans ce phénomène.

Les idoles virtuelles, c’est quoi, au juste?

En 1989, la National Medical Library aux USA évoquait pour la première fois le concept de « visible human program ». C’était la première fois qu’on mentionnait l’idée d’un humain numérique virtuel alors qu’internet venait tout juste d’être crée.

L’humaine virtuel fait référence ici à une image virtuelle d’apparence humaine, anthropomorphique. Les avatars sur les metavers peuvent avoir différents styles comme voue le savez: Réalités, cartoon, illustré ou encore dessiné.

Si l’humain virtuel prend une telle ampleur du côté de l’Asie, c’est que ce n’est pas la première fois que l’on a vu des idoles de ce type apparaitre. Au Japon, des artistes virtuels existent depuis longtemps. Les idoles virtuels ont commencé en 1990 avec des idoles comme Hatsune Miku, par exemple.

Ainsi, sur scène, c’est une représentation holographique qui vient ambiancer la foule comme le ferait un artiste en chair et en os.

Voici à quoi ressemble un concert “réel” d’une idole virtuelle comme Hatsune Miku.

Puis, au cours du temps, le concept à évolué et il y a eut d’autres expérimentations de ce type comme avec Kizuna AI ou des groupes comme A-Soul créés par Yuehua Entertainment et ByteDance.

On peut faire le parallèle avec les mini concerts sur Fortnite ou des événements musicaux de Snoop Doog sur les metaverses, mais ici, on franchit un cap.

Ces dernières années, le concept gagne beaucoup en popularité avec des humains virtuels très réalistes comme AYAYI ou Lil Miquela. Certaines idoles virtuelles sont générés par ordinateurs à partir de vrais modèles humains et d’autres sont entièrement créer sur des logiciels à partir de zéro, pour le dire comme ça.

Pourquoi les humains virtuels séduisent autant?

Prenons l’exemple avec une idole virtuelle crée en 2016 qui à un succès reconnu et toujours plus grand. On va parler de Lil Miquela qui une idole virtuelle 19 ans, d’origine hispano-brésilienne vivant à Los Angeles.

C’est une musicienne qui à un compte sur Instagram suivi par des millions de followers. Lil Miquela est considérée comme la première influenceuse virtuelle. Elle réalise des campagnes marketing pour de grandes groupes comme Samsung ou encore Prada ( source : journal Le Monde, qui avait justement titré son article : Lil Miquela, une influenceuse virtuelle qui vaut de l’or). Voici comment elle se présente sur son Instagram :  19-year-old Robot living in LA.

les idoles virtuelles sur le metaverse
Voici l’exemple d’un post sur Instagram, et comme vous pouvez le voir, il n’y a rien de différent qu’avec un post d’une instagrammeuse lambda.

Ce qui est intéressant en fait, c’est qu’elle soit aussi influenceuse beauté. Il faut comprendre que les idoles virtuelles font aussi des placements de produits et se comportent dans les stories et le contenu comme des influenceurs classiques.

Bien que ce soient des images artificielles, les idoles virtuelles ont des avantages bien réels sur leurs homonymes humains.

D’une part, les idoles virtuelles n’ont pas les variations d’humeur que l’on peut avoir, nous autres, pauvres mortels. Pas de fatigue, pas de remise en questions, etc. Les idoles virtuelles ne vieillissent pas non plus. Il n’y a pas de drama, de critiques gratuite ou d’autres choses de ce genre.

L’inconvénient est que cela coûte cher de créer un personnage virtuel. Ces personnages virtuels ne peuvent offrir pas un contenu long. Cela coûterait trop cher et demanderait beaucoup de temps. N’oubliez pas derrière qu’il n’y a pas qu’un logiciel mais des équipes entières de vidéastes, d’illustrateur et de concepteur d’effets spéciaux.

En général, ils diffusent des vidéos courtes ou des photos. La technologie bien que puissante ne peut pas égaler le temps de présence humain, pour le moment, en tout cas.

Le futur des humains virtuels sur les metaverses

Avec l’avénement des metaverses, ce sont aussi les avatars 3D et les idoles virtuels qui vont gagner en popularité. Cela semble la suite logique.

Selon l’institut de recherche iiMedia Research, en 2020, la part de marché des idoles virtuelles en Chine était de 3,46 milliards de Yuan/RMB. Le merchandising était d’environ 64 milliards Yuan soit environ 9 milliards milliards d’euros. L’institut estime que les revenus pour ce secteur seront en croissance nette durant les prochaines années.

Il faut savoir que plus les metaverses comme Decentraland ou Pavia gagnent en popularité, plus les idoles virtuels en bénéficient. Finalement, rien de mieux pour ces personnages qu’un monde parallèle avec des avatars qui leurs ressemblent ( plus ou moins).

Pour ce qui est de la technologie ou du processus qui sera utilisé. Il est trop tôt pour le savoir vraiment. Cela pourra être des avatars comme ceux des personnages. Cela peut être sous la forme de NFT, ou bien d’autres structures… Pour le moment, de ce point de vue, il est bon d’affirmer que la techno est encore jeune.

En tous les cas, les stars virtuelles ont tout pour créer des communautés et créer de l’engagent social. Comme vous le savez, cela peut être déterminant pour estimer la valeur d’une crypto.

Bref, le futur nous réserve des choses plutôt surprenante, vous en conviendrez. Cela nous indique aussi à quel point les métaverses seront des espaces de e-commerce et d’influence sans précédent.

———


Remarque : Aucun conseil financier n’est donné dans cet article ni dans tout autre article sur zonebitcoin. Il s’agit d’information dont vous êtes le seul juge et maitre. Soyez responsable de vos investissements et n’investissez qu’une somme dont vous êtes prêt à perdre.

Pour acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

  • Sur Binance ( Plateforme complète de trading crypto)
  • Faire du Trading à effet de levier : PrimeXBT.

Pour générer des intérêts sur vos cryptomonnaies:

  • Sur Youhodler ( Gagnez jusqu’à 12% d’intérêts)
  • Sur BlockFI ( Générez des intérêts cumulés) 

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour se divertir et jouer 

  • Le top pour l’Esport et le Paris sportifs : CloudBet
ZoneBitcoin
Suivez-moi
Total
1
Shares

Partagez votre avis ici :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
avis formation crypto expert chantal lang

Crypto-Expert : Notre avis sur la formation de Chantal Lang

Article suivant
LOOKSRARE NFT (LOOKS TOKEN)

Looksrare : Gagnez des LOOKS tokens sur la plateforme NFT

Les articles qui peuvent vous intéresser
Total
1
Share
%d blogueurs aiment cette page :