paraguay bitcoin

Le Paraguay prend des mesures radicales pour contrer le minage clandestin de Bitcoin

Le Paraguay, petit pays enclavé d’Amérique latine, fait face à un défi majeur lié à l’extraction illégale de Bitcoin. Face à la menace croissante que représentent ces activités minières clandestines pour son réseau électrique national, le gouvernement paraguayen a décidé de durcir le ton. Il a ainsi soumis un projet de loi visant à imposer des peines de prison allant jusqu’à 10 ans pour les personnes impliquées dans l’extraction clandestine de Bitcoin.

L’extraction de Bitcoin, également connue sous le nom de minage, est un processus qui consiste à résoudre des problèmes mathématiques complexes pour valider les transactions du réseau Bitcoin. Cependant, cette activité nécessite une quantité considérable d’énergie électrique.

Au Paraguay, où l’électricité est abondante et peu coûteuse grâce à ses nombreuses centrales hydroélectriques, de nombreux mineurs de Bitcoin se sont installés pour exploiter cette ressource naturelle. Cependant, ces mineurs illégaux ont commencé à utiliser des connexions électriques non autorisées et à surcharger le réseau électrique national, causant des pannes fréquentes et des perturbations dans la distribution d’électricité. Cela fait, en effet, rappeler que les mineurs de Bitcoin au Kazakhstan ont été contraint de limiter leurs opérations en 2023, suite au mêmes problématiques de coupure de courant.

Face à cette situation jugée alarmante, le gouvernement paraguayen a décidé de prendre des mesures drastiques pour endiguer cette extraction clandestine de Bitcoin. Le projet de loi proposé prévoit des peines de prison allant jusqu’à 10 ans pour toute personne impliquée dans ces activités minières illégales.

De nombreux mineurs se sont installés de manière sauvage au Paraguay, se branchant illégalement sur le réseau électrique national sans en payer le prix. Ces petites unités clandestines, difficiles à réguler, ont provoqué de nombreuses coupures de courant et des pertes financières importantes pour l’opérateur du réseau, l’ANDE. Selon les autorités, chaque unité minière illégale coûterait près de 95 000 dollars à l’ANDE, représentant un préjudice cumulé de 60 millions de dollars pour la seule région du Haut-Paraná.

En outre, le gouvernement a également intensifié ses efforts pour détecter et démanteler les opérations minières illégales. Il a créé une unité spéciale de police chargée de traquer les mineurs clandestins et de saisir leur matériel d’extraction. Des raids ont été menés dans plusieurs régions du pays, ce qui a permis de fermer un certain nombre d’opérations minières illégales.

Les autorités paraguayennes ont également lancé une campagne de sensibilisation pour informer la population des dangers de l’extraction clandestine de Bitcoin. Ils ont souligné que cette activité illégale non seulement surcharge le réseau électrique national, mais contribue également à la dégradation de l’environnement en raison de la consommation excessive d’énergie. Le Paraguay est le pays avec la production d’électricité la plus propre au monde, avec l’Albanie, comme le rapporte le Programme des Nations Unies pour le développement.

Les mesures prises par le gouvernement paraguayen ont été saluées par la communauté internationale. De nombreux pays confrontés au même problème de minage clandestin de Bitcoin ont exprimé leur soutien aux actions du Paraguay. Certains ont même exprimé leur intention de suivre l’exemple du pays en adoptant des lois similaires pour lutter contre cette pratique illégale.

Une décision qui contraste avec d’autres mesures dans le continent

En conclusion, le Paraguay a pris des mesures radicales pour contrer l’extraction clandestine de Bitcoin qui menace son réseau électrique national. Cependant, il est important de souligner que le gouvernement s’attaque aux mineurs illégaux qui ne sont pas enregistrés dans le registre nationale. Les opérations de minage ne sont pas pour autant interdites sur le territoire paraguayen.

Le pays ne semble pas pour autant s’inscrire dans une mouvance pro-bitcoin alors que d’autres pays en Amérique latine comme le Salvador, par exemple, a fait du bitcoin une monnaie légale en 2021. C’est aussi la région où l’on remarque une forte adoption du bitcoin, en raison, des multiples crises inflationnistes que connaissent certains pays comme l’Argentine ou le Vénézuéla, par exemple.

Quand certains pays y voient un obstacle, d’autres considèrent le bitcoin comme un opportunité.

Voir aussi :

Total
0
Shares

La Rédaction ZoneBitcoin

Passionnés par le Bitcoin, nos rédacteurs tentent de démocratiser leurs connaissances à travers des articles variés et touchant différents sujets.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Total
0
Share

En savoir plus sur ZoneBitcoin

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Échangez des cryptos sur Changelly

changelly

Tracker de crypto

coinstats app

Sur Google

googlenews

Ne ratez pas :

bitcoin ekasi

Bitcoin Ekasi: Une économie circulaire à l’image de Bitcoin Beach au Salvador

Inspiré de “Bitcoin Beach” (El Zonte au Salvador), Bitcoin Ekasi
bitcoin Asie

Qu’en est-il des régulations Bitcoin et des cryptos en Asie ?

L’Asie, berceau de l’innovation technologique, se positionne aujourd’hui comme un