pierre de yap

Le lien surprenant qui unit les Pierres de Yap et le Bitcoin

5 octobre 2023

Le monde a assisté à l’émergence de nombreuses formes de monnaie au fil des siècles, allant des coquillages et des perles à la monnaie papier et aux pièces de monnaie. Cependant, il y a un type de monnaie qui est certainement l’une des plus “excentriques” : les pierres de Yap appelés aussi “rai” ou “fei” selon les régions où elles étaient utilisées.

Ce sont des disques de pierre massifs utilisés comme monnaie sur l’île de Yap, située dans le Pacifique, en Micronésie actuelle. Ces pierres primitives sont particulièrement intéressantes aujourd’hui car elles sembler partager un certain nombre de caractéristiques avec une forme moderne de la monnaie : le Bitcoin.

Les pierres de Yap : Un aperçu historique

Dans le passé, les habitants de Yap se rendaient principalement à Palau, une île voisine située à plus de 450 kilomètres pour extraire des pierres de calcaire qu’ils travaillaient afin de les transformer en disques de pierre. Les pierres sont rondes et plates avec un trou dans le centre, semblables à des meules.

Ces disques – qui pouvaient atteindre plusieurs mètres de diamètre et peser plusieurs tonnes – étaient ensuite transportés à Yap sur des radeaux et des canoës que l’on jugerait bien rudimentaires aujourd’hui. Le transport était particulièrement dangereux pour les habitants qui perdaient souvent la vie lors des voyages pour transporter les pierres Rai.

Sur Yap, elles étaient utilisés comme monnaie d’échange au sein de l’île. Selon les historiens Glumac et Fitzpatrick, la datation au radiocarbone et d’autres méthodes suggèrent que les premières pierres remontent à l’année 1400.

pierre Yap
Source

En raison de leur taille et de leur poids, ces disques de pierre étaient souvent laissés à leur emplacement d’origine, même lorsqu’ils changeaient de propriétaire. Cependant, un registre oral était utilisé pour suivre la propriété des pierres. Il est également important de noter que l’historique des transactions déterminait en partie sa valeur. Ainsi, une pierre avec une histoire de propriétaires respectés avait une valeur plus élevée. La notion de confiance est alors ici essentielle. En effet, pour toute monnaie établie, il est nécessaire d’avoir la confiance et de la reconnaissance de la communauté pour que celle-ci soit utilisée comme monnaie d’échange. Si la communauté perdait confiance en la pierre ou si une nouvelle pierre était créée artificiellement, sa valeur pouvait être radicalement affectée.

Le système de registre des propriétaires a permis de maintenir la confiance sur la valeur “monétaire” des pierres. Plus encore, ce système de suivi sur un registre de la propriété est l’une des caractéristiques qui a fait établir une première similarité avec le Bitcoin. Dans son ouvrage “L’Étalon-Bitcoin”, Saifedean Ammous écrit « De toutes les formes historiques de monnaie que j’ai rencontrées, celle qui ressemble le plus au fonctionnement du Bitcoin est l’ancien système basé sur les pierres Rai sur l’île de Yap ».

Les registres utilisées par les pierre de Yap et le Bitcoin

Il existe plusieurs similitudes frappantes entre les pierres de Yap et le Bitcoin. Tout d’abord, comme nous l’avons mentionné plus haut, les deux systèmes de monnaie utilisent un registre pour suivre la propriété. Dans le cas des pierres de Yap, il s’agissait d’un registre oral, tandis que le Bitcoin utilise un registre numérique.

Le Bitcoin, introduit en 2009 par une personne (ou un groupe anonyme) connu sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto, est une forme de monnaie numérique qui utilise la technologie blockchain pour enregistrer toutes les transactions. Comme les pierres de Yap, les propriétés de tous les bitcoins sont enregistrées de façon immuable sur un registre décentralisée appelé communément “blockchain”. Il est possible de connaitre la propriété de chaque bitcoin émis sur la blockchain.

Une émission monétaire limitée

Enfin, les deux systèmes de monnaie ont été conçus sur des modèles à offre limitée. Dans le cas des pierres de Yap, la quantité de pierre disponible sur l’île de Palau limitait l’offre de monnaie possible. Il était difficile de créer des pierres de Yap et il y avait une quantité finie de roche en terme de ressources. Plus encore, lors des transports, certaines pierres étaient perdues en mer. Cela peut rappeler dans une moindre mesure le processus du minage qui nécessite aussi une certaine quantité d’énergie et de ressources. Enfin, tout comme les pierres de Yap, le protocole Bitcoin à une offre limitée avec nombre total de bitcoins qui peuvent être créés à 21 millions, créant ainsi une offre fixe.

Les différences entre les pierres de Yap et le Bitcoin

Malgré ces similitudes, il existe également des différences importantes entre les pierres de Yap et le Bitcoin. Par exemple, alors que le Bitcoin peut être divisé en unités plus petites pour faciliter les transactions, les pierres de Yap ne peuvent pas être divisées.

De plus, alors que le Bitcoin est entièrement numérique et n’a pas de présence physique, les pierres de Yap sont des objets physiques massifs.

Enfin, le Bitcoin est également négociable à l’échelle internationale, tandis que la pierre de Yap était limitée à une petite communauté locale. En dehors de Yap, la pierre Yap devenait au mieux un objet décoratif, au pire, une pierre trouée.

Réflexions et critiques

Même si la comparaison entre le Bitcoin et les pierres de Yap est alléchante auprès de nombreux bitcoiners, il faut tout de même rester vigilant quand à la véracité des conclusions. Certains chercheurs se sont penchés sur la “fiabilité ” de la comparaison entre le bitcoin et les pierres de Yap. C’est notamment le cas de Jo Lindsay Walton de l’Université de Sussex qui met en garde dans ses travaux sur les possibles interprétations et lectures fausses que de nombreux économistes ont porté sur les pierre de Yap. Celles-ci ont pu amener à une compréhension erronée de l’usage des pierres de Yap , ce qui peut fatalement à aboutir à une corrélation tout aussi erronée avec Bitcoin. Ainsi, l’auteur affirme que “bien que l’analogie soit intrigante, elle dépend néanmoins de fausses représentations opportunistes de la culture économique yapaise. Aucun des principaux points spécifiques de l’analogie ne résiste à un examen minutieux. Chacun est soit mal défini, peu convaincant et/ou trivial”.

L’impact des pierres de Yap sur la compréhension moderne de la monnaie

L’histoire des pierres de Yap offre un aperçu fascinant de la façon dont les systèmes de monnaie ont évolué au fil du temps. On a tendance à retracer l’évolution par l’utilisation des coquillages mais la pierre de Yap est encore plus subtile à comprendre, d’autant plus lorsque l’on veut analyser le Bitcoin.

Finalement, bien que les pierres de Yap et le Bitcoin soient séparés par des siècles et des technologies radicalement différentes, ils partagent de nombreux principes fondamentaux. Les deux systèmes de monnaie illustrent l’importance de la décentralisation, de la transparence et d’une émission monétaire limitée.

Alors que le monde continue d’explorer l’utilisation des cryptomonnaies, il est utile de se rappeler que bon nombre des idées qui sous-tendent ces technologies ne sont pas nouvelles, mais sont enracinées dans des pratiques anciennes. C’est ici que l’étude de l’histoire et des échanges commerciaux entre les hommes prend toute son importance. C’est d’autant plus important si l’on veut mieux comprendre Bitcoin et son apport à l’économie mondiale actuelle.

Total
0
Shares

Ines Aissani

Éditrice du journal ZoneBitcoin, tombée dans le terrier du Bitcoin et farouchement convaincue qu'il peut apporter une solution aux problématiques liée à l'inclusion financière.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Total
0
Share

En savoir plus sur ZoneBitcoin

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Échangez des cryptos sur Changelly

changelly

Tracker de crypto

coinstats app

Sur Google

googlenews

Ne ratez pas :

Bitcoin Beach : Comment “El Zonte” est devenu un modèle pour le reste du monde

Un petit village isolé du Salvador du nom d’El Zonte
Laszlo Hanyecz

Laszlo Hanyecz, l’homme derrière le Pizza Day ne regrette pas son choix

Le 22 mai est une date consacrée parmi la communauté