olympusDAO ohm

Comprendre le fonctionnement d’OlympusDAO (OHM)

Il y a plusieurs modes sur Twitter, et ce moment la grande mode c’est de mettre le NFT PFP qu’on vient d’acheter. On peut aussi mettre son nom de domaine.eth. Mais, il y a surtout cette nouvelle note 3,3. C’est une sorte de cri de tribu disant “je possède du OHM et tu devrais aussi en avoir toi aussi”…

Croyez-moi, si vous n’en avez pas entendu parler déjà, ça ne va pas tarder à vous siffler les oreilles. Olympus Dao a été le protocole qui à fait entrer le terme de Stablecoin algorithmique dans le jargon crypto. L’ambition du fondateur (qu’on connait sous le nom de “Zeus”) est de créer une banque centrale solide et stable. Une banque qui pourrait même être un modèle pour les banque centrales selon certains enthousiastes….

Comment?

En utilisant des avoirs de réserve. En l’occurence, OlympusDAO possède ses propres réserves au lieu de les rechercher par le biais des fournisseurs de liquidités.

OlympusDAO veut donc parvenir à une stabilité des prix tout en maintenant un prix fluctuant sur un marché flottant. Ainsi le token OHM ( sur Ethereum) est très différent de l’USDC ou de l’USDT en cela qu’il est soutenu ( et non indexé) à un certain prix.

Comprendre la différence entre les stablecoins

Pour bien comprendre la puissance d’OlympusDAO, il faut surtout comprendre le mécanisme sous-jacent des stablecoins.

Par exemple, le DAI est ce qu’on appelle un stablecoin sur-garanti. Cela signifie que le DAI possède un plus grand nombre de tokens en réserve que ce qu’il affiche. Cela offre une sorte de protection contre les fluctuations de prix trop importante.

Pour faire un zoom sur le DAI, il faut savoir qu’il est crée sur le protocole MakerDao lorsqu’un utilisateur dépose de l’Ether ou une autre crypto comme garantie pour emprunter du DAI. Le DAI est uniquement généré de cette façon là (même si on peut l’acheter sur des plateformes d’échanges, le processus de création reste inchangé).

Et, alors pour emprunter 100$ de DAI, un utilisateur va devoir déposer 150$ d’ETH par exemple ( un ratio 1:1,5). Si la valeur de la garantie atteint le ratio affiché, alors le prêt pourra être liquidé automatiquement par le smart contract ( à moins que l’utilisateur vienne re-déposer des tokens). À l’inverse, si le ratio explose, alors l’utilisateur pourra emprunter encore plus de DAI.

Il y a plusieurs sortes de stablecoins algorithmique. Des tokens comme AMPL ( de Ampleforth) sont très différent dans leurs mécanisme du token FEI par exemple.

Qui sont les fondateurs de l’Olympe?


Olympus est géré par un DAO , ce qui veut dire que c’est la communauté qui va gérer et participer au protocole de façon décentralisée. Nous connaissons les co-fondateurs anonymes comme ” Zeus”, « Apollo », « Unbanksy, » ou encore « Wartul. ». On ne sait pas s’ils sont grecs mais en tous les cas, on est sûre qu’ils apprécient la mythologie grec.

Les rumeurs veulent que Zeus soit un adolescent brillant et il est très présent sur Twitter. Cela dit, la conception de OlympusDAO montre plutôt une certaine maturité dans la modélisation financière du protocole.

Le protocole à été investi par des capital risque de renom tel que Zee Prime Capital, Naissant, D64 Ventures, Maven11 Capital, et quelques autres personnalités du milieu crypto.

Ce qui rend Olympus unique?

On dit souvent que c’est Olympus Dao qui à ouvert la porte à ce qu’on appelle aujourd’hui la DeFi 2.0. Il a apporté une certaine expérience originale au protocole habituel.

La grande singularité de OlympusDAO tient à ceci: Grâce au système de Bond, Olympus est capable de renverser la dynamique utilisé dans la DeFi de première génération. Le protocole peut alors posséder et contrôler sa propre liquidité. Cela signifie qu’au lieu d’inciter ou d’espérer que des fournisseurs venus d’ailleurs continuent de fournir des liquidités, le protocole peut le faire lui-même.

Olympus possède une trésorerie qui peut minter et vendre des nouveaux OHM quand le trading est au dessus du prix de 1 DAI et elle peut Faire du Buyback et brûler des OHM quand le prix se trouve en dessous de 1 DAI.

Remarque : Un buyback( un rachat ou rachat d’action ) se produit lorsqu’une société achète ses propres actions en bourse. Cela permet de réduire le nombre d’actions en circulation ( et de gonfler indirectement le bénéfice par action et a fortiori la valeur de l’action). Cela témoigne aussi de la quantité de liquidité disponible de la société.

OHM est crée par un processus qu’on appelle “Bonding”. Un bon comme dans les “bons du Trésor” sont des titres d’emprunt émis qui sont remboursable à échéance. Ce sont des titres obligataires dont les acheteurs deviennent donc des créanciers.

Autrement dit, un “bond”, c’est simplement un emprunt réalisé par une société qui au lieu de passer par une banque, va emprunter l’argent à un investisseur. En échange de ce capital, la société paye des intérêt payé en pourcentage de la valeur de l’emprunt.

Ainsi, les utilisateurs vendent des actifs comme du FRAX, DAI ou une autre token dans la trésorerie et reçoive alors un OHM en prix réduit ( discount) en retour.

Les utilisateurs peuvent aussi choisir de fournir du FRAX-OHM ou même du DAI-OHM en liquidité au pool de liquidité de Sushiswap et recevoir comme cela du OHM à prix réduit. Il faut noter que le bon est livré après une période de vesting ( verrouillage ) de 5 jours.

Comment utiliser le jeton OHM

Les détenteurs de jeton OHM peuvent aussi décider de stoker du jeton OHM, ce qui va réduire alors l’offre d’OHM sur le marché et donc augmenter la valeur du protocole dans son ensemble. Les récompenses pour le staking sont très élevés et vont se réduire au cours du temps.

Il y aussi une possibilité de faire du staking automatique avec des intérêts composés pour accumuler plus d’OHM.

Le protocole reconnait cependant que le prix de l’OHM pourrait potentiellement baisser de valeur sur le long terme. C’est pourquoi on encourage la stratégie d’accumulation d’OHM.

De ce constat, Olympus Pro à été lancé pour permettre à d’autres protocoles de se lancer avec une mécanique financière similaire. Cela permettrait à d’autres protocoles de survivre sur le long terme sans avoir à compter au capital mercenaires déposé par des utilisateurs à la recherche d’APY élevé. Ce capital toxique qui disparait aussitôt qu’un nouveau protocole plus alléchant apparait…

La théorie du jeu d’Olympus

Selon un article publié par l’équipe sur Medium, le modèle d’Olympus repose sur un système à deux joueurs ayant 3 actions possibles:

  • Stake ( Achat)
  • Bond
  • Vendre

“Les joueurs sont plus susceptibles de vendre lorsqu’ils anticipent une contraction de l’offre et/ou des prix. Les joueurs sont plus susceptibles de créer des obligations lorsqu’ils n’ont pas un fort biais directionnel mais n’anticipent pas de baisse significative.
Le jalonnement a pour effet de faire monter le prix de +2. La vente a pour effet de faire baisser le prix de -2. Le joueur qui déplace le prix obtient la moitié du bénéfice. Le bonding n’a pas d’effet sur le prix mais offre une remise de 1″.

Voici l’image pour décrire ces comportements:

(Lire l’article original)

C’est comme cela qu’on comprend le mème 3,3 et tous les autres de ce type. Ce tableau révèle que la coopération est le meilleur moyen de rendre optimal le protocole.

L’équipe précise dans cet article par exemple qu’elle ne pousse pas les utilisateurs à utiliser ce protocole si le but n’est pas de coopérer avec tout le monde.

Voici ce qu’il y a écrit dans l’article et ça à au moins l’intérêt d’être clair : “Travailler ensemble produit des résultats optimaux, je vous exhorte donc à ne pas vous impliquer à moins que vous n’ayez l’intention de rester sur le long terme. Ne soyez pas ce gars qui a vendu du Bitcoin à 50 $ pour le racheter à 20 $. Cela ressemble plus à Bitcoin que vous ne le pensez probablement. Une offre illimitée ne signifie pas nécessairement pas qu’il n’y aura pas de pénurie”.

La gouvernance des détenteurs de OHM

L’autre particularité de OHM qui rend le protocole encore plus intéressant est certainement la gouvernance réellement donné aux détenteurs d’OHM.

Cela marque une énorme différences avec les autres protocoles de stablecoins comme le DAI, ou des stablecoins indexés sur des fiat. En gros, la politique monétaire est alors déterminée par les détenteurs du jeton.

Ce que cela veut dire, c’est qu’ils sont détenteurs de la monnaie réelle et non pas d’un token de gouvernance comme par exemple celui d’UNI. Ainsi, les détenteurs du jeton OHM et les “gouverneurs” sont les mêmes personnes. Tout changement dans la politique monétaire d’OHM entrainera des conséquences direct pour tous les détenteurs. (Certains protocoles ont deux tokens, un token utilitaire et un token de gouvernance. Cela peut créer des dualités dans les choix pris par les décisionnaires…Chose qui ne peut pas exister avec OHM).

De plus, naturellement, cela encourage la participation active des détenteurs. Cela encourage aussi la prise de décision à travers le prisme de la communauté. Cela pousse à agir pour ce qui est mieux pour tout le monde et pour l’OHM plutôt que pour soi.

Ce n’est pas pour rien que les développeurs dOlympus insiste sur la théorie des jeux et du 3,3 comme on l’a vu dans le tableau.

Mot final sur Olympus Dao

Dès le départ, la communauté sur Discord a reçu 50,000 OHM aux premiers utilisateurs du protocole. Le soutien du gang original est donc très fort. La communauté a introduit le même 3,3 toujours plus utilisé et visible dans la twitosphère.

En tous les cas, des dizaines et des dizaines de fork ( copie de code) sont apparus du protocole OlympusDAO et sur d’autres réseaux que celui d’Ethereum.

On peut citer Wonderland sur Avalanche par exemple.

En tous les cas, c’est clairement une expérience monétaire fascinante. Le problème que veut régler OlympusDAO est l’un des plus compliqué qui existe dans la finance décentralisée mais aussi (et surtout) dans la finance classique.

On peut aussi saluer son mécanisme d’incitation avec ses APY à 4 chiffres très alléchants. C’est aussi ce qui explique la croissance folle de ses utilisateurs.

Cela dit, attention, on a pas le recul encore à ce stade là de développement… En effet, les critiques sont aussi nombreuses et le protocole est clivant. Certains disent que c’est du Ponzi, ce qui n’est pas le cas ( nous allons le voir dans un autre article).

Pour finir, rappelons les tokenomics de OHM:

  • Une monnaie flottante ( ni avec une indexation comme l’étalon-or ni complètement volatil comme le bitcoin, elle se situe entre les deux).
  • Il y a pour le moment plus de 1,7 milliard d’OHM qui sont stocké sur le réseau.
  • OHM est un jeton ERC-20 sur Ethereum. Le réseau est régi comme DAO et propose constamment de nouvelles OIPs (propositions d’amélioration Olympus) aux détenteurs de jeton.

Un article va suivre sur cette expérience remarquable qu’est OlympusDAO…

Total
0
Shares

Alors, qu'en pensez-vous?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
rebase définition

Rebase token? Que signifie les tokens élastiques?

Article suivant
DEFI 2.0, c'est quoi

La DeFi 2.0 : Le grand bouleversement arrive déjà.

Les articles qui peuvent vous intéresser
Total
0
Share