mineur itcoin yield farming.001

Comment est-on passé du Mineur de bitcoin au fermier dans la DeFi?

Je prépare bientôt un petit ebook je pense sur toute cette histoire, mais avant que je m’y colle ( aurais-je le temps ou la procrastination m’épargnera-t-elle?) On verra bien…D’ici là, ne vous en faites pas, voici un court résumé de cette formidable histoire, ici.

(Et puis je l’a raconte aussi dans une courte vidéo que vous pouvez visionner ici)

Cette histoire de la finance décentralisée est passionnante si on en comprend les enjeux. Une histoire qui commence avec le mineur de bitcoin et qui finit ( et ce n’est pas finit) à l’agriculteur dans son champs de tokens.

Elle nous semble bien lointaine l’image du mineur de bitcoin dans sa chambre, non? Même si cela s’est transformé en véritable business avec de vraies fermes de minage, le minage de bitcoin est toujours lucratif. Enfin, si vous avez les moyens de vous fournir en asic puissants et surtout de quoi payer les factures.

Bref, de toute façon, avec l’arrivée de nouvelles cryptomonnaies sur le marché, on a pu miner encore d’autres cryptomonnaies à leurs début, sans pour autant nécessiter de grosses machines.

Puis, est venu le temps béni où on a commencé à repenser le consensus de Proof-of-work en se disant que quand même, c’était pas terrible pour l’écologie. Et petit à petit, est apparu le consensus du staking. Parmi les autres types de consensus, c’est certainement celui qui à le plus satisfait les mineurs.

Enfin, un système facile à mettre en place et qui en plus est rentable. Rentable si on choisi de stacker la bonne crypto, qu’on s’entendent, hein^.

Et, puis, on a testé différents consensus et fait différentes expérimentation.

En parallèle, on en est venu doucement à s’intéresser au gros problème de la liquidité qu’on rencontrait fatalement dans les plateformes décentralisées.

On voulait tous utiliser des DEX mais on ne pouvait pas car dès qu’on essayait, cela se soldait par un échec. Il n’y avait pas assez de monde; ni assez d’acheteurs, ni assez de vendeurs…Impossible de trader dans ces conditions. Bref, les DEX étaient vides et c’était l’image du serpent qui se mordait la queue….

Puis, grâce à Ethereum, on a pu mettre en place l’idée des AMM ( Automated Market Makers), et on a vu des protocoles révolutionnaires faire leur appartins comme Uniswap par exemple.

Ça a été le fer de lance et la machine DeFi commençait à prendre son envolée et son indépendance. Autant jusque là, la Defi ne faisait qu’imiter la finance classique, autant là, elle l’a dépassait et largement! L’élève avait dépassé le maitre, ça, c’était devenue l’évidence.

Bref, avec Uniswap, on découvrait enfin le plaisir de pouvoir échanger des tokens entres elles, sans intermédiaire, et de façon totalement décentralisée!

Quel bonheur! Quelle satisfaction mes chers amis! On pouvait enfin être totalement décentralisé sans que que ce ne soit que théorique.

Et, pour faire tourner ces protocoles, il fallait attirer des fournisseurs de liquidités. Pour les attirer et les inciter à déposer du capital dans les pools de liquidité, on leur à offert des commissions sur chaque transaction réalisée.

Génial, non?

Le liquidity Mining venait de prendre forme.

Mais, ça ne s’est pas arrêter là!

Lorsqu’un fournisseur de liquidité dépose des tokens dans le pool, il reçoit un Liquidity Provider Token. Ce LP token est une preuve mathématique que la personne à bien déposé dans le pool. Il est aussi proportionnel au montant donné dans la pool dans son ensemble.

Et, c’est la volonté de faire fructifier ces Liquidity Provider Token dans d’autres protocoles qui nous à amené doucement mais sûrement à parler de Yield Farming.

Aujourd’hui, c’est un véritable écosystème avec de véritables ferme de minage comme l’est Harvest Finance par exemple.

Certains tokens que l’on cultive ont de bons nutriments et certains sont inutiles voire des poisons…Nous y reviendrons plus longuement dans un autre article car il y a vraiment plusieurs choses à dire sur le sujet. Les dérives de la DeFi sont très intéressantes, d’un point de vue théorique..

Enfin, nous sommes toujours entrain d’écrire le futur à l’heure où j’écris ces lignes. Forcément, nous ne pouvons pas prévoir l’avenir mais on peut penser qu’il y aura encore d’autres nouvelles formes de rémunération.

Mais, qui sait, après le mineur, après l’agriculteur, qui donc viendra créer de nouvelles tokens?

Total
0
Shares
2 commentaires
  1. Bien aimé la vidéo ! En revanche je ne vois aucun formulaire de contact sur le site. Dommage 🤷🏻‍♂️

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Explication des AMM : Les Automated Marker Makers

Article suivant
fermes de rendement yield farming binance smart chain

Les 5 sites pour devenir fermier sur Binance Smart Chain

Les articles qui peuvent vous intéresser
%d blogueurs aiment cette page :