cryptomonnaies africaines
Bitcoin en Afrique

Les meilleures crypto-monnaies africaines en 2019

Partagez à vos amis!

Les 8 meilleurs crypto-monnaies africaines : le guide

 

De plus en plus de personnes en Afrique s’intéresse au bitcoin. Et, c’est une très bonne chose ( pour plusieurs raisons).  Nous avions vu que l’écosystème des startups en Afrique et des fintech tend à se consolider sur le continent. De plus en plus de crypto-monnaies apparaissent sur le continent africain. L’Afrique à beacoup à miser dans le domaine de la blockchain, et certains disent que le bitcoin ou d’autres crypto-monnaies pourraient même détrôner le Franc CFA.

En effet, le bitcoin est devenu populaire parmi les Africains. Comme pour tous les usagers du monde entier, les crypto-monnaies ont leur lots d’avantages. Mais, surtout, certains projets de blockchain tendent aussi à résoudre certains des challenges les plus difficiles à résoudre pour l’Afrique.

D’ailleurs, rappelons que l’Afrique ne compte qu’une quarantaine de monnaies pour cinquante-quatre pays. Des monnaies complémentaires ne sont donc pas du tout un excès!

C’est avec tout cet enjeu, qu’on a décidé de vous écrire cet article pour recenser les crypto-monnaies africaines les plus en vues.

 

Le Kobocoin

Le Kobocoin est une crypto-monnaie africain basée sur blockchain qui a des ambitions internationales. C’est l’entrepreneur et développeur nigérian Felix Onyemechi Ugoji  qui est à l’origine de ce projet.  Le Kobocoin veut résoudre le problème des envois de fonds en Afrique. La diaspora africaine perd en effet jusqu’à 20% de ses transferts en frais d’intermédiaire. On peut penser par exemple à Western Union qui prend des commissions beaucoup trop élevés. C’est un manque à gagner certain pour l’Afrique. Le Kokocoin serait une excellente initiale pour éviter les frais de commissions beaucoup trop élevés.

AVIS KOBOCOIN CRYPTOMONNAIE AFRICAINE

 

Plus encore que les frais, c’est aussi pour la rapidité que la crypto-monnaie africaine pourrait faire la différence. Oui, les transferts d’argent seraient aussi instantanés et se feraient directement sur ordinateur ou sur mobile.

Le projet Kobocoin existe depuis 2015 et pourtant, encore peu d’africains l’utilisaient. Il a fallu attendre l’an dernier, en 2018 pour que Golix, une plateforme d’échange de crypto du Zimbabwe l’autorise sur sa plateforme. Là, ce fût le grand décollage.

Ainsi, aujourd’hui, on peut acheter le KOBO via du bitcoin et d’autres cryptos sur l’app Crypto.com. On voit aussi sur CoinMarketCap, que la valeur vaut aujourd’hui est de €0,010333. Oui, c’est le moment d’investir

>> j’achète du KOBO sur Crypto.com >>>>

 

Safcoin en Afrique du Sud

 

SAFCOIN est une société en Afrique du Sud qui a lancé le jeton SAFCOIN en 2017. C’est une crypto-monnaie centrée uniquement sur l’Afrique du Sud dans un premier temps. Les fondateurs, mégalomanes ou très sûrs d’eux disent que dans quelques années, ce sera l’une des cryptomonnaie africaine les plus solides. Elle pourrait même concurrencer le bitcoin! Et, peut-être après tout!

crypto monnaie afrique

SAFCOIN a vendu plus de 500 000 jetons lors de son ICO (Initial Coin Offering). Un token était vendu 70ZAR. Aujourd’hui, la crypto vaut 88 ZAR.  La particularité de cette ICO est que les jetons étaient disponibles exclusivement en Afrique du Sud.

Neil Fereirra, co-fondateur de SAFCOIN, a déclaré que c’était son choix de faire de SAFCOIN , une crypot-monnaie exclusivement pour les sud africains. On ne pouvait acheter la crypto-monnaie dans la phase ICO que si l’on possédait un compte bancaire sud-africain. D’ailleurs, il fallait utiliser i-Pay comme passerelle de paiement. Le fondateur précise que les sud-Africains ont perdu de nombreuses opportunités d’investir dans les cyrpto-monnaies au fil des années. C’est pourquoi, il veut qu’avec SAFCOIN, ce soient d’abord les sud africains qui puissent en profiter. Au moins dans la phase de démarrage.

C’est ce qu’on aime dans ce projet en fait. Cette volonté d’en faire une crypto-monnaie très exclusive. Car en effet, ce sont les africains qui ont été le moins bien lotis.

SAFCOIN prévoit de mettre à disposition 5 millions de SAFCOINS qui seront disponibles d’ici au 31 octobre 2018, date à laquelle les 500 000 jetons ICO devraient avoir été achetés.

Pour l’instant, à moins d’être sud africain, on ne peut pas s’en procurer. Chez Zone Bitcoin, on a quand même ouvert un compte mais on attend la validation….Peut-être que ce sera ouvert aux non sud africains, bientôt?

 

L’Afrocoin, la prometteuse crypto-monnaie

La cryptomonnaie AFRO est une nouvelles création de la Fondation basé à Genève et appelé AFRO. Le co-fondateur Thameur Hemdane avait déjà fondé une société fintech de crowdfunding auparavant en Afrique francophone. Avec ce nouveau projet, l’idée est de développer une crypto-monnaie dédiée au développement économique africain.  Le but premier de cette nouvelle crypto-monnaie africain est de favoriser les transferts d’argent en minimisant les frais de transfert. C’est en effet un problème de taille en Afrique comme nous l’avons déjà dit plus haut.

 

AFROCOIN CRYPTOMONNAIE AFRICAINE

La cryptomonnaie AFRO est donc un outil monétaire qui se veut apolitique et neutre. La volonté étant d’être disponible sur le continent pour faciliter les échanges. C’est aussi une formidable manière de vulgariser la crypto-monnaie.

Un montant de 750 milliards d’Afros ont été émis le 19 juin 2018. C’est l’équivalent de t 600 AFRO par citoyen africain. À sa création, 1 AFRO valait 1 Franc CFA.

Le manifeste de la société est noble et les avantages pour les africains pourraient être en effet très intéressant.

Parceque la crypto-monnaie est récente, on a sauté sur l’occasion. Nous avons en effet de notre côté acheté de l’AFROCOIN, sur Crex24. et nous vous tiendrons au courant des avancées de cette crypto-monnaie.

>>> Acheter de l’Afrocoin sur Crex24

 

Digital Shilling du Kenya

 

Le Digital Shilling a été crée en 2016, au Kenya. Un peu comme le Kobocoin, le but est de contrer les problèmes de commission et de rapidité du transfert d’argent.  C’est  Kelvin Yavwa qui en est le fondateur.

L’avantage avec le Digital Shilling c’est que c’est une crypto-monnaie que vous pouvez miner assez facilement.

crypto-monnaie afrique

 

Cela dit, pour être honnête avec vous, le Digital Shilling n’a pas beaucoup de détenteurs.. Il n’est pas “achetable” sur les plus grandes plate-forme de trading de bitcoin… En fait, on peut s’en procurer sur trois plateformes Nova, OpenTrade et Yobit. Comme vous pouvez le constater, ce sont des plateformes avec peu de volume d’échange. Du coup, peu de personnes l’échangent et le possèdent. C’est bien dommage car il avait tout le potentiel. Peut-être simplement que le fondateur aurait du utiliser de meilleurs méthodes marketing comme l’airdrop peut-être…?

 

SureRemit

La crypto-monnaie SureRemitt n’aurait pas pu mieux démarrer qu’après collecté 7 millions de dollars lors de sa vente du 8 décembre 2017 au 8 février 2018. En trois mois seulement, le SureRemit à été vendu comme des petits pains!

SureRemit, avec ses jetons Remit (RMT), offre aux Africains de la diaspora une occasion de payer leurs factures et d’acheter des bons pour leurs familles et leurs amis chez eux, en Afrique.

cryptomonnaie afrique

D’ailleurs, la société à déjà plusieurs partenaires en Afrique, dont le Kenya, le Nigeria et l’Egypte.

crypto-monnaie afriqueLa crypto-monnaie possède un réseau de plus en plus grand de marchands et de boutiques en Afrique. La crypto a aussi des partenaires internationaux pour permettre aux Africains d’envoyer des bons d’achat électroniques échangeables sur le continent. La startup a récemment annoncé un partenariat avec un nouveau partenaire de chèques-cadeaux / cartes-cadeaux afin de l’aider à accéder au petits marchands africains. SureRemit affirme que ce partenariat pourrait attirer plus de 50 nouveaux marchands, par mois.
Dans sa feuille de route pour 2019, il a exprimé l’ambition de figurer sur cinq plateformes de crypto-monnaie et en Europe et en Amérique du Nord

>> Acheter du SureRemit sur Crypto.com >>>>>

 

Awehcash de Namibie

aweh.cash a été créée dans un pays où le gouvernement a critiqué les crypto-monnaies : la Namibie.  Pourtant, Awehcash, la première crypto-monnaie a été crée. C’est une crypto-monnaie qui veut donner aux Namibiens un accès facile et sécurisé au monde de la blockchain.

Awehcash, en Namibie, est construit sur la plate-forme Waves, une plate-forme publique mondiale blockchain qui fournit une infrastructure partagée pour les nouveaux projets basés sur la blockchain. La société a crée 21 millions ( oui, comme le bitcoin) de jetons Awehcash et a distribué environ 100,000 à l’heure où j’écris cet article. Ils auraient pu en vendre plus mais les lois du pays ne favorise pas un tel engouement.

La Banque de Namibie a renforcé sa position critique sur les crypto-monnaies dans un journal public en 2018. Elle a déclaré qu ‘”elle ne reconnaît pas, ne soutient et ne recommande pas la possession, l’utilisation et l’échange de crypto-monnaies en Namibie”. Il a donc été déjà difficile de convaincre les Namibiens de ne pas tenir compte des avertissements de la banque centrale du pays. Oui, quel dommage! Mais, ce sera le sujet d’un prochain article que de se plaindre de ce que beaucoup trop de gouvernement ne voient pas le potentiel des crypto-monnaies.

Vous pouvez néanmoins télécharger une wallet Waves pour obtenir vos premiers AwehCash.

Mcoin

La crypto-monnaie Mcoin a été crée par une société de technologie basée à Londres. La société anglaise à destiné de créer une crypto-monnaie à destination des pays peu bancarisés en 2018. L’Afrique fait partie de leur destination.

Son principal argument de vente est que c’est la première crypto-monnaie qui peut être transféré sans internet. Cette monnaie numérique peut être transférée par SMS seulement. Il faut dire que c’est quand même génial, dans l’idée. Cela évite aussi beaucoup de problème de piratage lié aux connexion en ligne. La société proposera à la fois un portefeuille numérique et un portefeuille SMS qui fonctionnent avec un ensemble de codes courts et ne nécessitent pas de connexion à Internet. C’est donc parfaitement idéal pour la population non bancarisé et qui ne possèdent pas internet.

D’ailleurs, l’ICO du projet à fait un vrai tabac avec une note de 3,7 sur 5.  Jugez par vous-même : https://icobench.com/ico/mcoin

La société souhaite atteindre les non-connectés du continent africain et leur fournir des services commerciaux et financiers via leur téléphone mobile, avec ou sans accès à Internet.

Même si ce projet de blockchain semble passionnant et tente de résoudre un problème réel, il reste à voir comment il pourra nouer des partenariats avec des opérateurs de téléphonie mobile en Afrique et différents régulateurs dans chaque pays africain. Et aussi, comment il va convaincre les habitants de nombreuses communautés africaines de faire confiance à sa plate-forme.

Mais, nous, à ZoneBitcoin, avons été complètement,avons bluffé par l’idée.

Dala : la plus complète

Dala est un système financier décentralisé conçu pour les marchés émergents. Il est alimenté par le token DALA, construit sur la blockchain Ethereum. Grâce aux protocoles Dala (Kopa, Soko et Kazi), les consommateurs ont accès à des services financiers sans frontières, à faible coût, efficaces et uniques leur permettant de gagner, d’épargner, d’emprunter et de faire des transactions dans un nouveau système financier décentralisé.

crypto-monnaie afrique

Le premier contributeur majeur au développement open source de Dala et la première application permettant l’utilisation de $ DALA pour les transactions et les transferts poste à poste est Wala, une application de services financiers gratuite pour les marchés émergents.

Le but de l’équipe Wala est de répondre aux besoins des personnes non bancarisées en Afrique. Il utilise le jeton Dala pour créer une plate-forme où les gens peuvent envoyer de l’argent à des amis et à des familles en Afrique à des frais inférieurs à ceux des banques traditionnelles et effectuer d’autres transactions telles que des factures  sans frais de transaction.

La plateforme à plus de 100,000 utilisateurs aujourd’hui. Ça annonce quelque chose de très grand et de massif en Afrique.

Dala reste notre projet préféré pour plusieurs raisons. Par exemple, avec e protocole Kopa, la société peut générer des crédits aux petites entreprises. Ainsi, des entreprises en agriculture ou dans l’environnement peuvent obtenir des crédits pour leurs entreprises. Et quand on sait qu’en Afrique c’est le principal problème que le crédit aux entreprises. Alors, on sait que ce projet est génial.


Voilà donc pour l’instant, les meilleurs crypto-monnaies d’Afrique. Il ya d’autres projets de crypto-monnaies plus politique et plus polémique comme l’Ambacoin du territoire non reconnu de l’Amazonie.

👉 Je vous invite à lire l’article qui explique comment la blokchain pourrait résoudre certains des problèmes du continent. 

Ce que nous espérons, c’est qu’il en ait toujours d’autres et surtout de plus en plus utilisé par la population.

En effet, les crypto-monnaies peuvent vraiment aider au développement du pays et il ne reste que les gouvernements à convaincre!

Partagez à vos amis!

Nesrine Aissa

Consultante dans les problématiques liées aux fintech et à l'inclusion financière. Je suis franchement convaincue de l'utilité de la blokchain et des cryptomonnaies et de leurs impacts positifs sur l'économie et le dévelopement du continent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.