investir-low-cap

Low Cap: Comprendre les risques de cryptos de petite capitalisation boursière

28 janvier 2023

Les crypto-monnaies, comme le reste d’actifs financiers, obéissent aux règles de la finance de marché. Ainsi, l’une des metrics (parfois à tord) les plus utilisée est celle du Market Cap ( la capitalisation boursière). Certains investisseurs préfèrent investir dans les cryptos à market cap importantes comme Bitcoin ou Ethereum. D’autres, à l’inverse, vont préférer se concentrer sur les cryptos à faible capitalisation boursière ( low cap en anglais).

Pourquoi? Eh bien, la probabilité de faire un retour sur investissement plus important étant aussi plus forte. Cependant, il est aussi dit que les cryptos à faible capitalisation boursière couvrent des plus forts risques…

Bien que les cryptos à petite capitalisation soient considérées comme des investissements plus risqués, certains loups de Wall Street soutiennent que ces actions offrent un excellent potentiel de croissance et un rendement élevé des capitaux propres pour justifier leur inclusion dans les avoirs de tous les investisseurs, sauf pour les plus conservateurs.

Voyons voir, maintenant, tout ce qu’il faut savoir sur les investissements dans des cryptomonnaies Low cap.

Qu’est-ce que le concept de “capitalisation boursière”?

Avant de savoir qu’est ce que la capitalisation boursière d’une cryptomonnaie, il est important de définir, tout d’abord, la capitalisation boursière tout court.

En termes simples, la capitalisation boursière équivaut à la valeur marchande d’une société cotée. Une société cotée en bourse étant une entreprise, qui ouvre une partie de son capital à des investisseurs extérieurs. On dit alors qu’elle devient « publique ». C’est le principe de l’IPO (ou Initial Public Offering). 

Introduire une société en bourse est, en effet, une opération financière très longue et complexe. Elle vise à vendre ,sur un marché boursier, toutes les actions d’une société ou une partie d’elles à plusieurs investisseurs. Avant qu’une société n’entre en bourse, elle doit déposer son projet d’introduction en bourse auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), organe qui dispose du pouvoir de juger de la qualité du dossier. Une fois le dossier déposé est jugé  conforme, l’autorité des marchés financiers donne un visa qui permet de publier le prospectus d’introduction en bourse.

Ainsi la capitalisation boursière d’une société cotée correspond à la valeur, au prix du marché, de l’ensemble des titres qu’elle dispose. Pour calculer la capitalisation boursière d’une entreprise, il faut donc multiplier le nombre de ses titres en circulation par le cours de l’action.

Exemple: pour une entreprise qui possède 500 milles actions en circulation et que chacune d’elle s’échange  à 15 euros à un instant t, la capitalisation boursière de la société est de 7,500 000 millions d’euros (500 000  x 15 €) à cet instant t. En théorie,  les 7, 500 000 millions d’euros représentent la somme qu’un potentiel  investisseur devrait débourser pour acquérir 100 % du capital de la société. Ayant compris ce qu’est la capitalisation boursière, soyons maintenant du côté des cyrptomonnaies.

 Qu’en est-il de la capitalisation boursière d’une crypto?

Dans la finance décentralisation, la capitalisation boursière d’une cryptomonnie est la valeur de l’ensemble de jetons de cette crypto en un instant t. Cette valeur est trouvée en multipliant le nombre de jetons en circulation en cet instant par le prix d’un jeton à la même instant. Autant vous dire que la capitalisation de cryptos fluctue instantanément du fait de la forte volatilité de ces actifs. Dans l’écosystème vous entendrez également parler du « plafond total d’une crypto », ( il désigne le nombre total de jetons pouvant être créés). Mais aussi de la valeur entièrement diluée (FDV) d’une pièce qui est sa capitalisation boursière totale. C’est-à-dire la valeur de tous les jetons d’une cryptomonnaies qui peuvent être créées. 

—>Lire l’article : Faut-il considérer le FDV ( Fully Diluted Valuation)?

Dans la sphère crypto, nous parlons d’une cryptomonnaie en faible capitalisation, en moyenne capitalisation et en grande capitalisation, en comparaison par rapport à la taille d’autres cryptos. CoinMarketCap.com reste aujourd’hui le seul  site par excellence qui nous sert de référence. 

Le risque d’investir dans des cryptos low cap

Décembre 2017, la vedette de cryptomonnaies atteint son premier record historique. Le 17 décembre 2017, en effet, le bitcoin se négociait à plus de 19 891 dollars l’unité. Ce fut le premier record historique de l’invention de Satoshi Nakamoto. Dans cette effervescence, la sphère crypto a non seulement assisté à une adoption accélérée des actifs cryptographiques mais également à l’arrivée de nombreux projets cryptos. 

Parmis ces projets, beaucoup se sont maintenus dans le marché et font des performances. Par contre, des centaines de milliers d’autres  ont tout simplement disparu.

Le terme « deadcoin » est souvent utilisé pour désigner les cryptomonnaies qui ont connu l’apogée avant de disparaître. Certains sont même entrés même dans le top 10 de projets prometteurs avant de complètement tomber en disgrâce. Très souvent d’ailleurs, il s’agit simplement de shitcoin, c’est-à-dire des cryptomonnaies bidons sans aucun intérêt si ce n’est de la spéculation.

Selon le site internet deadcoins.com, on dénombre actuellement plus de 1 719 projets cryptos qui ont fait leurs adieux à la cryptosphère. Ce qui appelle à la prudence avant d’investir. 

La probabilité de tomber des cryptos condamnées à disparaitre

Très tôt, vers la fin d’année 2019, Brad Garlinghouse, CEO de Ripple (XRP), affirmait déjà que 99% des cryptos seraient condamnées à disparaître. Le monde n’a pas besoin de plus de 3 000 cryptomonnaies déclare t-il.  À la question de savoir s’il avait raison ou non, seul l’avenir nous le dira. Parmi les raisons qui causent la faillite de nombreux projets cryptos, on cite le manque de volume d’échanges, l’ abandon des projets par leurs développeurs en raison d’échecs financiers. Sans oublier le fait que beaucoup de projets se sont révélés n’être que de simples escroqueries. Dans l’ensemble, les projets cryptos low cap se trouvent être les plus risquées. Elles n’ont pas encore fait leurs preuves et sont susceptibles d’échouer sur le long terme…

Les principaux risques de cryptos de petites capitalisations incluent le peu de plateformes d’échanges sur lesquelles elles sont négociées et le manque de liquidité. Ces cryptomonnaies sont généralement celles qui ne sont pas dans le top 50 en terme de capitalisation boursière. Ces projets restent rarement en place, ils ne peuvent souvent pas lancer de produits et la plupart meurent lentement sur les bourses, car très souvent les fondateurs et les premiers investisseurs les vident à zéro, asséchant ainsi toute liquidité présente. 

Ces types de cryptos constituent, en général, des pièges pour les nouveaux entrants dans l’écosystème.

Aux débutants, nous vous suggérons de lire notre article sur : Comment investir dans les cryptomonnaies? (Le Guide Ultime pour débutant

Attention!!! Le fait qu’une crypto soit classée dans le top 50 ou même dans le top 10, ne fait pas d’elle un projet prometteur pour autant. Certaines pièces sont entrées dans les top 10 des cryptos à grande capitalisation avant de s’effondrer ou disparaître carrément. Ça a été par exemple le cas pour : 

PayCoin (XPY)

La pièce PayCoin (XPY) était, en Janvier 2014, au 4ème rang des cryptomonnaies les plus capitalisées avec une valorisation de 39.4 millions de dollars et un cours à 3.20 dollars. Il s’agissait là d’une réussite assez incroyable pour un coin qui n’était rien de plus qu’une complète escroquerie. On peut ainsi se rappeler que la crypto a été lancée avec le plus grand nombre de coins pré-minés dans l’histoire : 12 millions sur les 12.5 millions possibles en circulation au moment de son lancement.

PayCoin a généré suffisamment d’argent au point d’attirer l’attention de l’IRS (Internal Revenu Service qui n’est autre que le fisc Américain) et la SEC (Securities and Exchange Commission qui est le gendarme de la Bourse Américain). Au final, le CEO de PayCoin a plaidé coupable pour fraude. Cependant, bien que la crypto se soit effondrée, PayCoin reste listé dans le classement des cryptomonnaies. Aujourd’hui avec une 2396 ème place pour un cours de 0.00130 d’euros (Un peu moins que ça en dollars américains).

MegaCoin (MEC)

En Janvier 2014, MegaCoin occupait la 10ème place dans le top des cryptomonnaies avec une valorisation à hauteur de 18.1 millions de dollars. Près de 18 millions de coins étaient alors en circulation avec un cours dépassant légèrement les 0.80 dollars ($0.83 exactement). Pour faire simple, MegaCoin est un clone de Litecoin, le fameux Bitcoin sans défauts. MegaCoin a été pré-miné par son développeur la semaine précédant son lancement. Avant même que les investisseurs aient la chance de pouvoir acheter ou miner le coin, près de 6 millions de pièces avaient déjà été accumulées par un petit groupe de quelques personnes.

Aujourd’hui MegaCoin n’est même plus liste. Le CoinMarketcap présente le projet sous forme de « Classement non répertorié »

AuroraCoin (AUR)

AuroraCoin quant à elle, avait pour vocation de devenir la cryptomonnaie nationale pour l’Islande qui se remettait peu à peu de l’effondrement bancaire survenu au pays quelque temps auparavant. Néanmoins, le projet fut un échec à cause des difficultés rencontrées pour échanger cette pièce contre des monnaies fiat.

Conclusion sur l’investissement dans les crypto “Low Cap”

Les cryptomonnaies sont un secteur à risque comme l’ensemble du marché financier. (La vie étant, elle même, risquée, hein). Cet article n’a que pour but de vous rappeler combien il est crucial de bien étudier un projet avant d’y investir. Si vous faites n’importe quoi, cela revient à faire du pari sportif au hasard et vous allez perdre de l’argent. Faites toujours une analyse fondamentale poussée avant d’investir. Bien que la croyance générale s’accorde au fait que les cryptos low cap sont les plus risquées, elles peuvent s’avérer être aussi de formidables opportunités d’investissement pouvant vous permettre de rafler la mise…

Après une étude approfondie d’un projet crypto, n’hésitez pas à investir lorsque vous considérez qu’il est à fort potentiel. Soyez tout de même prudent. L’unique conseil à se donner mutuellement est d’investir la somme que l’on est prêt à perdre. Car, même le bitcoin(BTC), première crypto en terme de capitalisation boursière, considéré comme l’investissement le plus sûr de toutes les cryptos (en dehors des pièces peut-être stables) est aussi risqué. Et, même, n’oubliez pas que bitcoin a aussi été une crypto “low cap” avant d’atteindre la première place…

—–

Ceci n’est pas un conseil en investissement. Faites toujours vos propres recherches. N’investissez que des sommes que vous êtes prêt à perdre. 

Pour acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

  • Sur Binance ( Platforme complète de trading crypto)

Générer des intérêts sur vos cryptomonnaies:

  • Sur Youhodler ( Gagnez jusqu’à 8% d’intérêts)

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour se divertir et jouer 

  • Le top pour l’Esport et le Paris sportifs : CloudBet
Total
0
Shares

Guellord Mbusa

Cryptomonnaies et blockchain intriguent et fascinent. N'en déplaise aux crypto-septiques, elles représentent une alternative monétaire du future et une technologie indispensable dans ce monde menace des multiples crises financières et d'une autre plus violente, le changement climatique.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Total
0
Share

En savoir plus sur ZoneBitcoin

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Échangez des cryptos sur Changelly

changelly

Tracker de crypto

coinstats app

Sur Google

googlenews

Ne ratez pas :

cryptomonnaies adossées à l'or

Les 5 meilleures cryptomonnaies qui valent de l’Or (littéralement)

Si vous avez décider d’acheter de l’or sur des sites
analyse fondamentale crypto

Comment faire une bonne analyse fondamentale crypto (AF)?

L’analyse fondamentale crypto est en fait issue directement de l’analyse