réseaux distribués

Centralisation et décentralisation : Ce qu’il faut savoir

14 octobre 2022

Dans le vocabulaire des cryptos, les concepts de centralisation et de décentralisation reviennent souvent. Un réseau peut  alors être centralisé ou décentralisé selon que son serveur central est contrôlé par un participant (serveur) ou plusieurs. 

Voyons voir la différence entre les deux termes afin de mieux comprendre de quoi il s’agit. Nous nous demanderons aussi quels sont

Qu’est-ce qu’’un réseau centralisé?

On parle d’un réseau centralisé lorsque celui-ci est contrôlé par une autorité centralisée. Il peut s’agir d’un seul individu ou une société. Généralement, c’est cette autorité centralisée qui est responsable de la maintenance du réseau, de la gestion des données des utilisateurs et de la définition des règles et réglementations.

L’essentiel à retenir est que dans un  réseau centralisé, l’architecture est construite autour d’un serveur unique où tous les processus importants sont exécutés. Ainsi lorsque ce serveur unique tombe en panne, c’est tout  le réseau qui en pâtisse. Parmi les plateformes numériques les plus populaires avec lesquelles nous interagissons au quotidien, Facebook et YouTube sont centralisés. C’est à dire qu’elles sont gérés par une entité centrale (l’entreprise).

—>Voici pourquoi le web 3 peut changer nos vies…en mieux

Comment fonctionne un réseau centralisé ?

Comme annoncé dans l’introduction, dans un réseau centralisé, seul un serveur central gère les principales fonctions de traitement des données et de gestion du réseau. Ce serveur est responsable du stockage de toutes les données et de l’exécution de tous les processus sur le réseau. Il peut être situé dans un seul endroit ou réparti sur plusieurs endroits.

Dans le cas où le serveur est réparti sur plusieurs endroits, les  postes de travail au sein du réseau, ayant moins de puissance de traitement, se connectent au serveur central. Au lieu d’exécuter directement des fonctions spécifiques (stockage de données, applications,..), ces postes de travail soumettent leurs requêtes au serveur principal pour traitement.  Celui-ci dispose généralement d’une puissance de calcul robuste et d’une énorme capacité de stockage. Il dispose également d’une connexion haut débit à Internet. Ceux-ci permettent de gérer un grand nombre d’utilisateurs et beaucoup de trafic de données.

Quels sont les caractéristiques d’un réseau décentralisé?

Contrairement au réseau centralisé, un réseau distribué décentralisé n’est pas contrôlé par une autorité centrale. Le contrôle de celui-ci est réparti entre ses utilisateurs. Il n’y a pas de serveur unique ou d’autorité centralisée. Le réseau décentralisé  est géré sur une base peer-to-peer. C’est-à- dire que chaque utilisateur exerce un pouvoir sur le contrôle du réseau.

L’exemple indiscutable d’un réseau décentralisé est le Bitcoin(BTC), après que certains observateurs affirment qu’Internet évolue vers la centralisation en raison du monopole des grands noms de l’espace – Google, Facebook, WordPress, etc.

En effet, les données sur Internet sont concentrées dans les serveurs de ces grands acteurs. Ainsi, la plupart de nos activités sur le web passe par l’un d’entre eux. C’est ce qui va changer ( très certainement ) avec l’avénement du web 3, qui se veut plus “décentralisé” justement.

Comment fonctionne un réseau décentralisé?

Plutôt que de s’appuyer sur un seul serveur central géré par une autorité centralisée, un réseau décentralisé répartit les tâches de traitement de l’information sur plusieurs appareils souvent appelés “nœuds”. 

Ainsi, même si l’un des nœuds tombe en panne ou est hacké (attaqué), les serveurs restants peuvent continuer à accorder l’accès aux données aux utilisateurs. Par conséquent, l’ensemble du réseau continuera de fonctionner sans interruption.

C’est sur ce modèle qu’est basé le Bitcoin(BTC) cette première crypto monnaie créée au lendemain de la crise financière de 2027-2008 ( “Crise des Subprimes”). 

L’objectif était de se libérer des carcans de la finance traditionnelle et de remettre le pouvoir financier entre les mains du peuple. 

Satoshi Nakamoto (le, la ou les créateurs de Bitcoin) ont réalisé qu’aussi longtemps qu’ il existe un seul point de contrôle ou de défaillance, l’ensemble du système financier reste en danger.

Les avancées technologiques récentes ont doté les ordinateurs et autres appareils de grandes quantités de puissance de traitement, qui peuvent être synchronisées et utilisées pour l’informatique décentralisée. C’est ce qui rend possible les réseaux décentralisés.

Quelles sont les différences fondamentales entre les deux types de réseaux?

Au-delà du lieu de contrôle, les principales différences entre les réseaux centralisés et décentralisés résident indéniablement dans ce qu’ils représentent.  

En des termes simples, un réseau centralisé est utilisé pour maintenir le contrôle et la stabilité . Par contre, un réseau décentralisé est orienté vers plus de liberté de collaboration entre les utilisateurs. 

Les différences claires entre les deux réseaux sont présentés en termes d’implication des tiers, de transparence, de sécurité, d’évolutivité ainsi que de frais de change. 

➡️ Dans un réseau centralisé, un tiers ou un intermédiaire est nécessaire pour faciliter la communication entre les différents nœuds. Tandis qu’il n’y a pas besoin d’un tiers dans un réseau décentralisé. Chaque nœud peut communiquer directement avec tous les autres nœuds du réseau.

➡️ En termes de transparence, les réseaux centralisés semblent moins transparents car toutes les données et informations sont stockées dans un emplacement central. La décentralisation, cependant, augmente la transparence grâce à la technologie des registres distribués.

➡️ Pour la Sécurité, les réseaux centralisés sont plus vulnérables aux attaques, car les pirates n’ont besoin de cibler qu’un seul point central pour détruire l’ensemble du système. Les réseaux décentralisés sont plus sécurisés car même si un nœud est compromis, les autres ne sont pas affectés et le système continue de tourner.

➡️ En termes d’évolutivité (scalabilité), les réseaux centralisés sont plus faciles à mettre à l’échelle simplement en ajoutant plus de serveurs au système. Ce qui est plus difficile à réaliser avec des réseaux décentralisés car chacun de leurs nœuds doit être capable de gérer plus de trafic.

➡️ Pour ce qui est des Frais de change ou des transactions, les réseaux centralisés ont des frais plus élevés en raison davantage d’intermédiaires impliqués dans le processus (cas des banques et autres réseaux de paiement). Ces intermédiaires n’étant pas présents dans les réseaux décentralisés, ceci entraîne des frais moins élevés.

Qu’est-ce qu’un réseau distribué?

Un réseau distribué n’a pas qu’un seul hôte centralisé mais plusieurs propriétaires d’un réseau. Les réseaux distribués sont composés de noeuds interconnectés. Les ressources sont alors partagés équitablement à travers tout le réseau.

Le concept du réseau distribué est que cela fonctionne avec une collaboration collective à travers tout le réseau. Les noeuds individuels ont exactement le même accès aux données du réseau. Le réseau distribué sélectionne un mécanisme de consensus afin de mettre tous les participants d’accord sur les tâches et les exécutions.

Les réseaux distribués sont très proches dans l’idée des réseaux décentralisées, très souvent, dans une échelle plus grande.

décentralisé et distribué
Source : https://berty.tech/blog/decentralized-distributed-centralized

Quelle est la différence entre une blockchain et une DLT?

Un DLT ( Distribured Ledger Technology) signifie en français les technologies de registres distribués. Une blockchain est en fait, un type de DLT. On peut les confondre dans le langage populaire bien que ce soit pas exactement la même chose. Disons que la blockchain est la forme la plus connue des DLT. Confondre les deux revient à confondre les termes de Nutella et de pâte à tartiner.

Pour le formuler plus clairement, un DLT est une base de données décentralisée qui va être gérée par plusieurs participants à la fois. Aucune autorité centrale ne va agir comme intermédiaire ou comme agent de contrôle.

Mot final sur les réseaux décentralisées

En conclusion, chacun de ces deux réseaux possède ses avantages et ses inconvénients. Il est du devoir de chaque utilisateur de définir ses objectifs. 

Les mérites d’un réseau centralisé sont une chaîne de commandement claire, une configuration peu coûteuse et une délégation de tâches plus facile. Cependant, celui-ci offre moins de liberté et sa sécurité peut être facilement compromise. 

Les réseaux décentralisés, en revanche, sont immuables, résistants à la censure et offrent aux utilisateurs un contrôle et une sécurité complets.

Allez plus loin en découvrant nos articles sur :

Total
0
Shares

La Rédaction ZoneBitcoin

Passionnés par le Bitcoin, nos rédacteurs tentent de démocratiser leurs connaissances à travers des articles variés et touchant différents sujets.

2 Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Total
0
Share

En savoir plus sur ZoneBitcoin

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Échangez des cryptos sur Changelly

changelly

Tracker de crypto

coinstats app

Sur Google

googlenews

Ne ratez pas :

crypto pré-minés c'est quoi?

Des tokens pré-minés : Ce que cela veut dire pour un investisseur

Quand on parle de minage, on pense souvent aux bitcoins
analyse fondamentale crypto

Comment faire une bonne analyse fondamentale crypto (AF)?

L’analyse fondamentale crypto est en fait issue directement de l’analyse