La fête des voleurs de NFT est finie : Magic Eden n’autorisera plus les fondateurs anonymes !

magic eden la fête est finie

C’est franchement la question qui anime la cryptosphère actuellement. On se demande sérieusement (et à plusieurs échelles et sous plusieurs angles) si l’anonymat n’est pas une utopie finalement.

Récemment, il y a eut un Rug Pull sur la place de marché Magic Eden. Oui, encore un. En fait, on ne les compte plus dans le far west qu’est (devenu) le monde des NFT. Un Rug pull pour rappel signifie le fait de partir avec la caisse, sans mot dire, bien sûr, laissant les détenteurs de NFT avec des images Jpeg pourrir dans leur portefeuille.

Plus de la moitié des projets sont bidons, les NFT sont crées à la va vite, les projets inventent des roadmaps qu’ils ne suivent pas et le seul but qui semblent animer la communauté et les fondateurs : la thune. Faire de la thune et miroiter des projets futurs pour faire monter le gateau.

Cela s’appelle faire du “shilling”, en gros, parler, chauffer le public, et faire croire à des bénéfices mirobolants. Du vent, vous l’avez compris.

Bref, le 7 février 2022?, le rug pull sur la place de marché magic Eden (sur le réseau Solana) avec la collection Balloonsville à marqué un nouveau cap dans l’histoire des NFT. Les fondateurs sont partis avec l’équivalent de 5 000 SOL ( à peu près 600 000 $). Une belle somme et là, ils peuvent en profiter en toute impunité. Ils sont même déjà entrain de penser à refaire un nouveau coup.

Les créateurs anonymes de Ballonsville sont partis avec des millions de dollars. Les détenteurs sont dépouillés. Ils n’ont plus que leurs yeux pour pleurer.

C’était peut-être le vol de trop.

Il était temps qu’on s’arrête un instant et qu’on se pose la question de la pertinence de l’anonymat dans un monde d’escroc.

Pourquoi spécialement Ballonsville à marqué un tournant?

En fait, les fondateurs de Balloonsville se sont vantés de leur arnaque. Ils ont tweeté et ont écrit des messages particulièrement agaçant et ont accusé Magic Eden d’être top laxistes. Eux-mêmes ont reconnu que voler avec les NFT était un jeu d’enfant.

Ils ont publié des messages affreux où ils expliquent que finalement Magic Eden aurait pu savoir qu’ils étaient des escrocs. Ils auraient envoyé des documents peu fiables et la plateforme aurait quand même accepté. Le processus du KYC étant très faible.

Voilà un petit exemple de ce qu’ils ont écrit à leur communauté :

Source : https://nftevening.com/balloonsville-admit-to-being-a-rugpull-then-blame-magic-eden/

En gros, les fondateurs de Balloonsville rejette la faute sur Magic Eden. Oui, c’est un comble, on est d’accord avec vous.

D’autres personnes ont en profité pour critiquer les plateformes comme Magic Eden et OpenSea de ne penser qu’à leur commission et à s’engraisser sur ce marché.

Elles ont une part de responsabilité et elles doivent maintenant la prendre. Il était temps, bon sang!

On ne pourra plus créer un NFT en étant anonyme, ouf?

Après des centaines de vol, les fondateurs de la place de marché Magic Eden ont décidé de mettre de nouvelles règles. Un peu à l’image des places de marché, les créateurs de NFT devront se soumettre à un KYC.

Il y a des rimeurs qui disent que Opensea qui est dans la sauce actuellement pense à mettre en place un système similaire.

Ils devront alors envoyer leurs document d’identité et une pièce justificative de logement pour pouvoir créer leur collection.

C’est un juste milieu en fait. Ce n’est pas du doxing pur comme avec le cas des BAYC. Cela limitera au moins les escrocs qui profitent allègrement en ce moment de l’anonymat pour faire des projets bidons et partir avec des millions.

Ponzi lui-même n’aurait pas rêvé meilleur situation. Franchement, on regardera cette période avec le temps comme une période de pain béni pour les voleurs.

Magic Eden veut maintenant limiter les lancements et se concenter sur la qualité des collections proposées. Il y aura moins de lancement de NFT, mais ces derniers seront plus “régularisé” avec des liens vers des identités réelles et non des pseudonymes.

Les fondateurs pourront garder leurs anonymat dans la sphère public mais en interne, sur la plateforme, leur identité sera connue.

S’ils veulent partir avec la caisse, ce sera bien plus difficile et on pourra les retracer quand ils voudront aller sur une île profiter de l’argent volé.

Finalement on peut remercier les voleurs de Balloonsville. Leur impudeur nous à montré que la fête à suffisamment duré. Sérieusement, la fête est bientôt finie.

Et c’est la première fête où on n’aura l’inverse d’une gueule de bois.

Oui, c’était ma chute 😉

Bref, il faudra quand même faire attention et continuer d’être exigeant avec les projets NFT. On est jamais sûre de rien. Ça c’est bien la seule certitude qu’on a et qu’on doit toujours avoir.


—————–

Remarque : Aucun conseil financier n’est donné dans cet article ni dans tout autre article sur zonebitcoin. Il s’agit d’information dont vous êtes le seul juge et maitre. Soyez responsable de vos investissements et n’investissez qu’une somme dont vous êtes prêt à perdre.

Pour acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

  • Sur Binance ( Plateforme complète de trading crypto)
  • Faire du Trading à effet de levier : PrimeXBT.

Pour générer des intérêts sur vos cryptomonnaies:

  • Sur Youhodler ( Gagnez jusqu’à 12% d’intérêts)
  • Sur BlockFI ( Générez des intérêts cumulés) 

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour se divertir et jouer 

  • Le top pour l’Esport et le Paris sportifs : CloudBet

ZoneBitcoin
Suivez-moi
Total
0
Shares

Partagez votre avis ici :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
doxing signification

Les deux fondateurs de BAYC ont été "doxé", pourquoi un tel chahut?

Article suivant
NTR1 META Sneakers

NTR1- Meta: La paire de sneaker physique NFT relié à Décentraland!

Les articles qui peuvent vous intéresser
Total
0
Share
%d blogueurs aiment cette page :