Built With Bitcoin : Une ONG qui aide les populations défavorisées grâce au bitcoin

builtwith africa

Les médias ont tendance à ne mentionner que l’aspect spéculatif du Bitcoin. On oublie alors que le bitcoin est très régulièrement utilisé dans des oeuvres caritatives. La finance éthique existe aussi dans la cryptomonnaie, comme on a pu le voir avec l’app Retreeb. C’est important de le souligner.

Ainsi, il existe de plus en plus d’associations humanitaires qui acceptent le bitcoin et qui s’en serve pour venir en aide aux populations les plus fragiles.

C’est le cas de l’ONG Built with Bitcoin. C’est une organisation international qui vient en aide aux populations les plus démunies dans le monde. L’ONG a été crée et financé par la plateforme PaxFul. C’est une plateforme d’achat et de vente de bitcoin en peer-to-peer. C’est un site très utilisé par ceux qui veulent acheter du bitcoin en Afrique.

Les projets humanitaires sont de plus en plus nombreux à utilisé les cryptomonnaies pour se financer. C’est notamment le cas de l’ONG Built with Bitcoin qui vient en aide aux villages les plus démunies d’Afrique.

Il faut savoir que Paxful n’est pas qu’une plateforme d’achat de bitcoin, mais c’est aussi une vraie machine de vulgarisation de l’industrie des cryptomonnaies. Mieux encore, PaxFul veut avoir un impact social positif. La société a cette dimension humanitaire que peu d’autres plateformes peuvent se vanter d’avoir.

L’ONG Built With Bitcoin et les dons en bitcoin

Il y a cinq ans,en 2017 Paxful a lancé l’initiative #BuiltwithBitcoin afin de promouvoir la philanthropie et la charité au sein de la communauté. L’objectif est de construire 100 écoles en Afrique, des dispositifs d’accès à l’eau, et des pépinières d’entreprises entièrement financées grâce à des collectes de dons en bitcoin(BTC).

built with bitcoin ONG

« Nous croyons que le bitcoin est un vecteur de changement qui représente l’avenir. Built with Bitcoin est notre façon d’offrir des opportunités, de changer des vies, et de rendre le monde meilleur pour les communautés dans le besoin, grâce aux bitcoins.», c’est ainsi que le projet est expliqué chez Paxful.

Aujourd’hui, l’initiative est à la construction de son quatrième école au Nigeria, il n’en reste donc que 96 à faire. Celle-ci intervient après la troisième école de la série construite au Rwanda pour des écoliers de 6 à 15 ans.

Située dans le secteur de Nyamata du district du Bugesera, district où avait commencé le tristement connu genocide des Tutsi en 1994, l’école vient s’ajouter à la première école financée en bitcoins par Paxful, qui a ouvert ses portes dans ce même district et accueille des enfants âgés de 3 à 6 ans.

Poursuivant son partenariat fructueux avec l’organisation humanitaire Zam Zam Water, la construction avait été lancée avec un premier don de 20 000 dollars US. Le coût total de la construction a été évalué à 100 000 dollars US.

Comment contribuer à Built with Bitcoin ?


Si le projet vous intéresse, vous pouvez contribuer à #BuiltwithBitcoin, en envoyant vos dons à Zam Zam Water (une organisation humanitaire qui joue un rôle vital dans l’éradication de la pauvreté en offrant de l’eau propre et durable, un accès à une éducation de qualité, et des opportunités plus équitables dans des villages du monde entier).

Vous pouvez directement vous rendre sur le site et faire vos dons de la même manière que vous le feriez avec de la monnaie fiduciaire.

Le service de donation est rendu possible grâce à Giving Block, une infrastructure de paiement pour les associations qui souhaitent recevoir des dons en cryptos.

Des financements transparents

Le grand avantage d’utiliser la donation en bitcoin pour les associations, c’est le fait que tout le monde peut vérifier les fonds. Tout est enregistré sur la blockchain et l’on peut voir comment les fonds sont gérés. C’est alors une manière d’éviter les arnaques. En effet, même dans le monde de l’humanitaire, il existe des escroqueries.

L’autre avantage est plutôt d’autre fiscal. Cela coûte moins cher d’envoyer des bitcoins que des monnaies fiduciaires. Par exemple, Built with bitcoin affirme utiliser 92% des fonds pour l’aide directement. C’est u chiffre impressionnant et plutôt rare dans le milieu des associations en Afrique…On peut même vérifier par soi-même les rapports financiers de l’ONG.

Des écoles pour se former à la blockchain

Cette nouvelle école accueille quasiment deux fois plus d’écoliers que la première (environ 300), avec six classes et six professeurs à temps plein. Elle dispose également d’une cafétéria, un puits d’eau potable de 35 000 litres, des panneaux solaires pour contribuer au développement durable, et bien d’autres ressources pour l’éducation et le plaisir des écoliers, du personnel et du corps enseignant.

Tous les enfants y étudient gratuitement et les enseignants sont payés grâce à des dons en BTC. Les leçons élémentaires sur les cryptomonnaies y sont régulièrement dispensées pour renforcer leur démocratisation.

Ainsi, Paxful se dresse parmi les leaders dans le domaine de l’enseignement crypto dans le monde. mais pas que! Tout en favorisant l’inclusion financière en Afrique en proposant ses services via MTN Mobile money, il contribue également à la démocratisation de l’industrie bitcoin en Afrique à travers le projet Construit avec bitcoin.#BuiltwithBitcoin a également participé à soulager les effets de la COVID-19 en Afrique grâce aux généreuses contributions de ses utilisateurs.

On peut aussi citer les différents ateliers menés par Binance Afrique qui vulgarise la cryptomonnaie et son usage au plus grand nombre.

Mot final , critiques et perspectives sur les ONG liés au bitcoin

Certains pourraient critiquer cette façon de faire. On pourrait se dire que c’est une manière de faire de la publicité pour Paxful ou pour les autres entreprises cryptos.

Cependant, ce serait ne voir qu’un élément dans l’ensemble. L’écosystème est vaste et apprendre la blockchain est une compétence déjà très recherchée. C”est en effet une manière de faire apprendre l’informatique de demain avec les possibilités qu’offre le Web 3. De même, l’Afrique entre toujours plus profondément dans les cryptomonnaies, comme en témoigne la création de la première cryptomonnaie africaine (sangocoin) en République Centrafricaine.

Pour beaucoup de personnes, le bitcoin et la blockchain pourrait aider le continent à se développer économiquement. C’est notamment ce qu’à déclaré Nayib Bukele qui fait le rapprochement avec l’Amérique latine.


Remarque : Il n’y a aucun conseil financier dans cet article ni dans tout autre article sur ce site. Il s’agit d’information dont vous êtes le seul juge et maitre. Soyez responsable de vos investissements et n’investissez qu’une somme dont vous êtes prêt à perdre.

Nos liens affiliés :

 Acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

  • Sur Binance ( Obtenez 10% de réduction)
  • Acheter des cryptomonnaies sur Bybit !

Générez des intérêts sur vos cryptomonnaies:

  • Sur Youhodler ( Gagnez jusqu’à 12% d’intérêts)
  • Sur BlockFI ( Générez des intérêts cumulés) 

Sécurisez vos cryptomonnaies:

 Pour se divertir et jouer 

Guellord Mbusa
Total
0
Shares
0 Partager
0 Tweeter
0 Pinterest
0 Partager
0 Partager

Partagez votre avis ici :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
paxful.jpg logo

PaxFul : Voici comment acheter du BTC, de l'USD ou de l'ETH en peer-to-peer

Article suivant
onchain transaction blockchain

Quelle est la différence entre les transactions On-Chain et off-chain?

Les articles qui peuvent vous intéresser
Total
0
Share
%d blogueurs aiment cette page :