Guide du débutant DeFi : Gagner de l’argent

La dernière fois, on a vu dans la première partie de la mini-formation DeFi comment “entrer” en douceur dans la DeFi. On y a vu comment ouvrir un portefeuille décentralisé, comment s’envoyer des tokens et comment ajouter des réseaux.

Mais, c’est maintenant que ça va devenir intéressant. C’est maintenant qu’on va voir en quoi c’est intéressant d’entrer dans la DeFi.

Et pas de surprise, chers lecteurs, si autant de personnes veulent faire partie du jeu, c’est parce qu’il y a des sous à gagner. Beaucoup. C’est donc sans grande surprise ce que nous allons voir et comprendre dans cette seconde partie de la formation DeFi.

Disclaimer : On va voir les méthodes ici pour gagner de l’argent sur la DeFi, nous préparons des vidéos plus à propos des revenus passifs dans une prochaine vidéo. Là, ce qui nous importe, c’est de ne pas tant vous donner le poisson à manger que de vous donner la canne à pêche et de comprendre comment on pêche…Vous avez compris là où nous voulions en venir, n’est-ce pas? Vous former et vous aider à mieux comprendre ce qu’il se passe quand on vous parle de gagner de l’argent sur la DeFi.

Gagner de l’argent sur la DeFi

Bien sûr, on peut vouloir utiliser la DeFi pour différentes raisons, mais très clairement, ce qui attire le plus, c’est la possibilité de s’enrichir financièrement.

La finance décentralisée à créer de nouveaux “métiers” tout comme la finance classique à créer des traders. Aujourd’hui, les traders ont changé de casquette, et ils opèrent d’autres activités tout aussi lucrative. Cela demande néanmoins certaines connaissances et une patience à toute épreuve car la volatilité des cryptos n’est plus à prouver.

Il y a de toutes nouvelles compétences et activités qui se sont crées sur la DeFi. Les utilisateurs du monde entier utilisent toujours plus les services décentralisés avec des rendements annuels (APY) qui font rougir ceux des banques traditionnelles.

Ce qui rend cet univers encore plus intéressant ( au-delà du fait de gagner de l’argent), c’est certainement l’incroyable souplesse et la facilité d’utilisation de ces services. Tout le monde peut y accéder sans donner la moindre information personnelle. La banque sans frontière est ouverte à tout le monde, qu’importe les budgets, tout le monde pourra y trouver son intérêt.

De nouvelles façons de gagner de l’argent ont émergés, et c’est aujourd’hui, la nouvelle ruée vers l’or qui agite notre époque.

Les 4 méthodes pour gagner de l’argent sur la DeFi

Méthode 1 : Le lending et le borrowing

C’est certainement l’activité DeFi la plus connue et la aussi la plus ancienne. D’ailleurs, les premières plateformes DeFi au départ proposaient principalement ce type de service : le prêt et l’emprunt de cryptos.

On peut penser par exemple aux pionniers dans ces domaine que sont Coumpound Finance et MakerDAO. C’est un protocole relativement simple à comprendre. Il y a deux types d’utilisateurs sur ces plateformes : le prêteur et l’emprunteur.

Vous pouvez penser au système de prêt et d’emprunt sur votre banque. C’est en effet le même système même si le mécanisme sous-jacent est différent. Là, c’est un contrat intelligent qui va s’occuper des prêts et des emprunts. Il n’y pas d’intermédiaire comme c’est le cas avec votre banque. Là, sur la DeFi, les smart contracts mettent directement en relation l’argent déposé des prêteurs avec la somme prélevé des emprunteurs. C’est cette absence d’intermédiaire qui permet à la DeFi de proposer des intérêts bien plus importants que ceux qu’on retrouve sur la finance classique. Pas besoin de banquier, de local, de papiers, de contrats manuels etc. Tout se fait automatiquement et en quelques clics sans barrière à l’entrée. Tout le monde peut prêter ou emprunter s’il possède un portefeuille décentralisé.

Celui qui prête ses actifs à une plateforme va les verrouiller dans un smart contract. Les emprunteurs, de l’autre côté, peuvent alors accéder aux actifs déposés sous forme de prêt. Ils vont rembourser les intérêts du prêt à la plateforme. C’est donc le smart contrat de la plateforme qui va distribuer les intérêts aux prêteurs proportionnellement à la somme qu’ils ont déposé.

Aussi, ce qui est formidable avec ces plateformes, c’est pas seulement la gestion automatique des contrats de prêt et d’emprunt. C’est surtout le fait que les garanties sont bien plus solides que ça ne l’est dans la finance traditionnelle.

Prenons un exemple simple. Si vous emprunter de l’argent à votre banque pour acheter un bien immobilier, celle-ci va vous demander un apport ( 10% par exemple) de la somme que vous allez emprunter au total. En garantie, la banque ( si vous ne parvenez pas à payer votre prêt) saisira le bien immobilier. C’est sa garantie pour vous prêter de l’argent.

Sur la Defi, la démarche est différente. Seulement, une garantie est primordiale si on veut s’assurer du bon fonctionnement du processus dans son ensemble. Dans la Defi aussi, on veut limiter les défauts de paiement. Au lieu de vous demander une garantie sur le bien futur, on vous demande une garantie immédiate. Par exemple, si vous voulez emprunter 1000 euros sur la Defi, on va vous demander de déposer l’équivalent (et même plus) en crypto pour emprunter.

Les emprunteurs ont recours aux prêts sur la DeFi car si le cours des cryptos grimpe, ils retrouvent leurs sommes déposés (moins les intérêts payés) sans avoir été dans l’obligation de vendre.

Exemple concret ( on prend des chiffres ronds et de situations épurés pour rendre la compréhension du calcul plus simple).

  • Jacques à 1 ETH qui vaut 1000 € à un moment T.
  • Il veut emprunter 800€ sur la DeFi avec un taux à 4% et un TVL
  • Il va déposer ses 1000€ d’ETH et recevoir ses 800 en stablecoin € qu’il va rembourser en 6 mois. Il devra rembourser en tout
  • Le cours de l’ETH à grimpé et 6 mois plus tard, et il aura alors obtenu son prêt (pour faire d’autres achats lucratifs certainement?) et il récupère surtout son ETH qui aujourd’hui vaut 3000€

Voilà un exemple typique qui explique pourquoi les emprunteurs utilisent la DeFi. De prime abord, cela peut ne pas être évident à comprendre pour un débutant.

En fait, être emprunteur sur la DeFi peut s’avérer être extrêmement rentable pour un utilisateur aguerri. Il faut savoir utiliser son emprunt à bon escient et cela n’a peu sens de le faire si on veut simplement emprunter (et ne pas faire travailler son emprunt).

Les personnes qui gagnent de l’argent avec cette méthode sont les personnes qui sont prêteurs. C’est plus simple d’une part car on a pas besoin de faire des spéculations autres.

Nous recevons seulement les intérêts de notre prêt. Selon la plateforme, la crypto, les taux d’intérêts varient.

Les taux d’intérêt varient chaque jour. Vérifiez bien chaque plateforme avant de vous engager.

Pour profiter de ce type de service et le faire en toute simplicité sur des sites de la Ceci, vous avez des sites comme Youhodler:

Méthode 2 : le staking

C’est certainement l’activité sur la DeFi qui est la populaire et qui est aussi la plus simple. Là, l’utilisateurs va déposer dans un smart contact un certain montant d’une token donnée. Pour prendre des images de la banque classique, c’est comme avoir un livret A, sauf que là les intérêts dépassent largement les taux habituels annoncés par les banques.

Votre dépôt générera par lui-même des revenus supplémentaires, en général, de la même token que vous avez déposé.

Pour le mécanisme sous-jacent, c’est en fait une incitation crée par les développeurs pour maintenir le bon fonctionnement de la blockchain. Le staking est rendue possible par la mise en place d’un mécanisme de consensus de type “Proof-of-Stake” (soit la preuve d’enjeu).

Il y a différents types de mécanisme de consensus d’une blockchain. C’est sur elle que repose le mode de fonctionnement et de rétribution d’une blockchain. On apple cela un “consensus” dans le sens où tous les opérateurs sont d’accord pour opérer de la même façon. Les deux mécanismes de consensus les plus connues sont les algorithmes de preuve de travail ( Proof-of-Work) et celle de preuve d’enjeu/participation( Proof-of-work).

Ainsi, pour vous faire un bref rappel des choses, une blockchain de par son fonctionnement décentralisé est constitué de plusieurs ordinateurs qui font “tourner” le réseau. On a souvent l’image des mineurs de bitcoin qui sont récompensés pour leur travail fournir par des bitcoins. Eh bien, pour les blockchains qui ont un mécanisme de consensus de type Proof-of-Work, les rétributions se font pour ceux qui “stackent” des tokens. C’est comme cela que le réseau peut fonctionner et qu’il y suffisamment d’incitations pour valider et sécuriser les opérations qui ont eut sur la blockchain en question. Si vous vous demandez d’où vient cet argent, dites-vous que ce sont souvent les frais des transactions qui sont reversés en fait à ceux qui stackent.

En général, plus la somme déposée et plus le temps de verrouillage est long, plus la rétribution est importante.

Vu les dérives des mécanismes de consensus de type Proof of Work, de nombreuses Blockchain se tournent vers la Proof of stake. Il y a donc l’embarras du choix pour faire du staking.

Même les DEX ou les protocoles offrent cette options comme Uniswap ou même PancakeSwap. Des plateformes d’échanges comme Binance ou Kucoin offrent également des options de starkings pour certaines cryptomonnaies.

Le plus difficile dans le staking, c’est en fait de choisir la bonne plateforme et la bonne token! On peut très bien décider de stacker sur une token qui n’a pas une grande pérennité bien qu’il ait un taux intéressant.

Cela dit, quand on choisit une bonne crypto, cela reste une manière royale de gagner des cryptomonnaies.

Des plateformes existent comme Feel-mining qui sont enregistré sous l’AMF peuvent être très utiles si vous voulez faire du staking de façon simples.

Méthode n°3 : Devenez un fournisseur de liquidités

Là, on commence à entrer dans les méthodes les plus difficiles. Ce sont les méthodes qui peuvent rapporter le plus, mais qui s’avèrent aussi les plus “risquées”. Devenir un fournisseur de liquidité s’appelle aussi faire du Liquidity Mining.

Ce sont les DEX comme Uniswap et surtout SushiSwap qui ont popularisé cette activité sur la DeFi. Les plateformes d’échange décentralisé sont les équivalent des plateformes de trading sur la CeFi. Ce sont ce qu’on appelle des protocoles automatisés de teneur de marché ( les fameux AMM) ou market Maker.

On ne va pas rentrer dans les détails ici, mais il existe d’autres formes de DEX fonctionnant sur des AMM différents. Chaque AMM suit des équations et des algorithme qui lui sont propres. Nous en reparlons dans un article dédié.

Il n’y a pas de carnet d’ordre mais des pools de liquidités à la place. Les pools de liquidités sont composés de paires de jeton ( avec la même valeur). Ainsi, dans une pool de liquidité de 1000€ d’ETH/USDT par exemple, on va trouver 500€ d’ETH et 500€ d’USDT. C’est grâce à ces pools que les utilisateurs peuvent échanger des tokens entres elles, sans avoir besoin d’intermédiaire.

Ainsi, là encore, il a fallut trouver des incitations pour que les personnes aient envie de déposer des liquidités. On reçoit alors là encore un pourcentage des frais des commissions réalisés sur le DEX. Lorsqu’on fait un échange sur une plateforme décentralisée, on paye aussi des frais. Ces frais sont alors redistribués de façon proportionnelle au dépôt effectué dans le pool.

Par exemple, Uniswap facture des frais de 0,3% sur tous les swaps réalisés. Ainsi, les fournisseurs de liquidités reçoivent une partie des frais en fonction de leurs parts dans le pool.

Naturellement, plus il y a d’échanges sur le pool, plus les LP gagnent de l’argent.

Ainsi, lorsqu’on devient fournisseur de liquidité, on reçoit automatiquement des jetons de fournisseurs de liquidités (LP tokens). On en reçoit au prorata de la part que consiste notre apport dans le pool total. Ainsi, les LP tokens que l’on reçoit sont la “preuve” que nous avons déposé dans le pool. Pour récupérer notre mise, on retourne nos LP tokens.

Nous vous parlions des risques de devenir fournisseur de liquidité qui sont dû à la volatilité des cours des tokens. Le risque le plus connu est celui qu’on appelle “Perte Impermanente (Impermanent loss). Pour résumer rapidement la chose, dites-vous que cela se fait lorsque la paire devient complètement déséquilibré et qu’elle ne correspond plus au prix du marché.

En fait, plus l’écart de prix du token lors du dépôt est différent de celui affiché sur les marché, plus on est exposé aux pertes non permanentes. En fait, en gros, dites-vous qu’en faisant votre retrait, vous ne retirerez pas forcément ce que vous avez déposé. Vous allez retirer le pourcentage que vous avez déposé. Ainsi, si la paire varie trop, vous pouvez en sortir “perdant” et sans parler des frais de réseau pour retirer et déposer vos fonds.

Notez aussi que les pertes non permanentes arrivent qu’importe si l’actif baisse ou augmente. C’est l’écart de prix entre le prix du dépôt et celui du retrait qui produit la perte imperanente.

Voici sur l’article de Binance le tableau des pertes imparmanentes selon les variations de prix:

Certaines fois, vous serez plus rentable en faisant du holding de vos cryptos.

Vous voulez un exemple concret? Là encore je prends des chiffres bien rond et des situations idéales pour le calcul:

  • Jean Pierre dépose 1 ETH et 100 USDT pour un total donc de 200$ à l’heure x.
  • Il dépose dans un pool qui contient 10 ETH et 1000 USDT et lui possède alors 10% de cette pool de 10,000$.
  • Les jours passent et le prix de l’ETH passe à 400 USDT. Les traders qui font de l’arbitrage ajoutent de l’USDT au pool et retirent de l’ETH( ils en mettent moins) et ce jusqu’a ce que le prix correspondent à celui du marché. Le ratio des actifs évolue en conséquence. En gros, puisque ETH vaut maintenant le double, le ratio à complètement changé. Sur le Pool de 10,000 on trouve maintenant 5 ETH et 2000 USDT.
  • Si Jean Pierre veut sortir ces fonds, alors il va retirer 10% de la pool. Il va donc obtenir 0,5 ETH et 200 USDT.
  • Voilà typiquement un exemple de perte non permanente. Au lieu de récupérer 1 ETH qu’il avait déposé, il va récupérer 0,5 ETH.

Même si globalement il a gagné, car en tout, il reçoit 400$ mais s’il avait simplement gardé son ETH, il aurait eut 400$ rien qu’avec celui-ci.

Bien sûr, les fournisseurs de liquidités passent outre cette perte, car elle est souvent compensés par les frais de transactions précisément.

Voyez? C’est pour cela qu’il faut être très vigilant en devenant fournisseur de liquidité. Cela implique qu’il faut suivre les cours de près et savoir quand il faut rééquilibrer son dépôt.

C’est pourquoi il est recommandé de le faire avec des pools de liquidités très liquides ( beaucoup d’échanges) et avec des actifs moins volatils comme le stablecoins. C’est généralement d’ailleurs les pools de liquidités les plus “Secure”.

Au delà du risque de l’impermanent loss, il y a d’autres risques comme celui qu’un régime pull se produise et qu’une personne va siphonner toute la pool.

Méthode n°3 : Devenez un fermier qui pratique l’agriculture de rendement

Être fermier sur la DeFi est l’activité la plus surprenante sur la DeFi. C’est en fait une continuité (logique) du liquidity Mining. C’est d’ailleurs pourquoi beaucoup de personnes font l’amalgame entre les deux types de process.

Lorsqu’on fait du liquidity Mining, on reçoit en échange de son dépôt des liquidity tokens.

Ainsi, alors que ceux qui font du liquidity Mining cherchent surtout et principalement à récupérer les frais des commissions, les fermiers eux, s’intéressent plus au LP tokens qu’ils reçoivent.

Les LP tokens sont spécifiques aux pools et ils représentent la part que l’on a déposé dans le pool. Ils ont été crée à la base pour nous donner une sorte de “reçu” de notre dépôt. Ainsi, c’est en redonnant les LP tokens que le smart contact du pool de liquidité nous retourne nos fonds déposés +les frais gagnés.

Très rapidement car l’histoire est longue mais celui qui à propulsé ce type d’activité, c’est Compound et son token $COMP …À la base, les personnes qui tuilaient Compound recevaient des $COMP pour leurs effort (comme des points de récompenses). Puis, ce simple token de gouvernance a connu une véritable ruée sur les marchés secondaire et c’est là que les LP tokens ont été “détournés” de leurs usages principales.

On peut dire que c’est là que tout à commencé. Certains en voulu en gagner (des tokens $COMP) à des fins spéculatives. Le jour du lancement le 17 juin 2020, le COMP valait 64 $ et 6 jours plus tard, il en avait 350$.

C’est là que tout à commencé et des développeurs de protocoles de prêt ont commencé à prendre note et à vouloir faire pareil. C’est comme cela que des token s de gouvernance sont apparus comme Aave avec $LEND et ça n’a pas cessé de s’agrandir.

Au départ, les protocoles avaient lancés les LP tokens comme des tokens de gouvernance pour permettre de voter sur le réseau. Ça

C’est là que les degens arrivent et développe l’idée de Yield Farming.

C’est d’ailleurs pour cela qu’on parle de Yield Farming. Le farming renvoie simplement à l’idée de “cultiver” ses nouvelles tokens que sont celles que l’on reçoit des pools de liquidités.

Ainsi, il y a désormais des “fermes” dans lesquels on peut verrouiller les jetons LP ( pour gagner d’autres jetons similaires ou même d’autres jetons.

Quand on fait du farming, en fait, et très clairement, on fait du staking. Pour être plus clair, dites vous que les fermiers sont des liquidity providers ( des fournisseurs de liquidités) qui stacke des LP tokens, voilà tout.

C’est aussi dans le farming, qu’on voit les taux d’APY les plus élevés avec des sommes à 4 chiffres parfois….Mais bon, quand c’est trop beau, vous pensez bien qu’il y a un souci…

Maintenant, il faut se demander si ces protocoles en question sont viables sur le long terme….

Mot final sur les activités pour gagner de l’argent sur la DeFi.

Nous vous invitons à suivre la prochaine vidéo de la formation et lire l’article lié pour connaitre les meilleurs plateformes que nous vous conseillons.

En effet, maintenant que vous comprenez mieux les mécanismes sous-jacent au fait de gagner de l’argent, encore faut-il trouver les bonnes cryptos et les bonnes plateformes.

Il vous faudra également avoir de bons outils de suivi car on peut vite se perdre parmi toutes les offres. Il y a par exemple des agrégateurs de portefeuilles comme Zerio, Zapper, Debank ou encore Rotki qui vous permettront de bien suivre vos investissements.

Il y aussi es agrégateurs comme Plasma.Finance qui vous montrent des graphiques pour voir en temps réel les meilleurs APY selon les Pools et à les suivre sur différents portefeuilles.

Avec les méthodes qu’on vient de voir, tout le monde peut finalement en profiter et gagner de l’argent. Cela n’a jamais été aussi facile, accessible et ouvert à tout le monde que de gagner de l’argent.

Seulement, méfiez-vous toujours des arnaques, des vendeurs de rêves, des APY trop alléchants.

Faites toujours attention à ce que les plateformes sur lesquels vous déposez vos fonds sont audités.

Nous verrons aussi les critères à prendre en compte pour bien choisir vos cryptos et plateformes. C’est en effet indispensable pour bien gagner de l’argent sur la DeFi.

Qu’en est-il de la sécurité? Gagner de l’argent uniquement via les services décentralisées?

Nous ajoutons ici une remarque supplémentaire. Nous vous indiquerons dans cet article des protocoles et des dApps sur la Defi mais nous mentionnerons aussi les équivalences sur des sites centralisées. Pour un parfait débutant, cela peut s’avérer utile d’utiliser les deux versions des méthodes. Sur les sites centralisés, ce qu’on appelle “non-custodial”, ce sont les sociétés qui gèrent vos fonds. Cela peut être plus “rassurant” pour certaines personnes.

En effet, ces sociétés sont sous contrôle de l’AMF par exemple et d’autres autorités financières. Elles ont une équipe dédié pour la sécurité des fonds. Tout cela peut s’avérer être moins effrayant pour un débutant. En effet, je vous rappelle que sur la DeFi, si un hack, un piratage ou un rug pull se produit, vous n’avez aucune épaule sur laquelle pleurer….Il n’y a même pas d’adresse email de support pour de nombreux protocoles…Les développeurs sur un protocole décentralisé sont au même niveau que tous les membres de la communauté…Ça, c’est ce qu’il faut retenir.

Cela dit, quand on analyse certains contrats intelligent, on se rend compte que parfois les équipes de développement ont un pouvoir beaucoup plus important que les autres membres ou que parfois tout simplement, les contrats sont très vulnérables…Ce que je veux vous dire, c’est qu’en terme de sécurité, l’idéal est de ne pas mettre vos oeufs dans le même panier.

Enfin, ceci n’est encore que le début pour gagner de l’argent sur la DeFi; Restez connecté pour la suite qui est encore plus intéressante/.

Voir la vidéo des 4 méthodes pour gagner de l’argent sur la DeFi:

———–

Disclaimer : Ce contenu est donné à titre d’information et ne constitue pas un conseil financier. Nous conseillons fortement à nos lecteurs de mener leurs propres recherches indépendantes avant de s’engager dans un investissement qu’il qu’il soit.

Pour acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

  • Sur Binance ( Plateforme complète de trading crypto)
  • Faire du Trading à effet de levier : PrimeXBT.

Pour générer des intérêts sur vos cryptomonnaies:

  • Sur Youhodler ( Gagnez jusqu’à 12% d’intérêts)
  • Sur BlockFI ( Générez des intérêts cumulés) 

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour se divertir et jouer 

  • Le top pour l’Esport et le Paris sportifs : CloudBet

Total
0
Shares

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
avis kucoin

Kucoin : Voici pourquoi les traders l'utilise de plus en plus

Article suivant
CULINR nft gastronomique

CulinR : La gastronomie rejoint le monde des NFT

Les articles qui peuvent vous intéresser