Le fondateur d’Ethereum voudrait de plus belles choses pour la DeFi

fondateur Ethereum

Une interview vient d’être publié ( le 18 mars 2022 ) sur le journal Time. Le titre est évocateur : “The Man Behind Ethereum Is Worried About Crypto’s Future”. On comprend très vite que l’article veut nous partager les doutes et inquiétudes de celui qui a crée Ethereum…

En règle générale, il est très difficile d’avoir des interviews du fondateur d’Ethereum : Vitalik Buterin. Il annonce justement dans le début de l’interview qu’il aimerait davantage prendre la parole. Il pense qu’il se doit de le faire -maintenant- pour mettre en lumière des projets plus intéressants pour l’humanité que ceux qui sont relayés par les médias.

On a beaucoup apprécié l’article et on a pensé que c’était pertinent de vous en faire un résumé ici.

Vous pouvez toujours lire l’original ici.

Interview remise en question

Il y a maintenant 9 ans que Vitalik Buterin à imaginé Ethereum. Depuis la rédaction du libre blanc en 2013, c’est devenu depuis la 2ème crypto en terme de capitalisation boursière. Aujourd’hui, Ethereum concurrence Visa en terme de volume de transaction. C’est devenu un géant parmi les géants.

L’angle que choisi le journaliste Andrew R. Chow tient à faire le bilan en quelques sortes de ces 9 années. Le but de l’interview est que Vitalik Buterin nous donne son point de vue sur le développement de la finance décentralisée.

L’interview vient clôturer l’événement annuel qui dure une consacré aux avancées d’ Ethereum : ETHDenver.

Vitalik Buterin, lors de l’événement ETHDenver 2022. Il porte une pantalon pyjama, ce qui contraste avec les tenues habituelles portées par les conférenciers… (Source photo : Benjamin Rasmussen for TIME)

C’est grâce à l’infrastructure d’Ethereum que l’on a pu concevoir la finance décentralisée. La technologie Bitcoin étant principalement une technologie de moyen de paiement là où Ethereum nous permet de faire bien d’autres choses ( plateforme d’échange, services financiers, services de prêt de crypto-lending, jeux vidéos etc).

Les cryptos ont un potentiel dystopique

Le constat jusqu’à maintenant est qu’Ethereum a rendu une poignée d’homme blanc incroyablement riches. La crypto a été aussi le vecteur de belles et franches évasions fiscales, d’escroqueries épatantes et de blanchiment d’argent.

Le tout réalisé en quelques clics, sans aucune difficultés informatiques et à l’abri des gendarmes financiers.

“La crypto elle-même a beaucoup de potentiel dystopique si elle est mal implémentée”

Le mot “dystopie” prend ici tout son sens. D’une certaine façon, penser que tout le monde s’enrichirait était une belle utopie. Non, la vérité, c’est qu’une seule poignée de personnes ( pas les mieux intentionnés) vont devenir riches et toujours plus riches. Parmi elles, on retrouve les investisseurs notoires et les Hedge Fund reconnus.

La redistribution des richesses est un mythe aujourd’hui… (Cf l’article des aristocrates du bitcoin).

Vitalik s’inquiète de l’étalage sans vergogne des richesses accumulées par les crypto-enthousiastes. Il a toujours pointé du doigt les dérives des “degens” ( les “dégénérés de la DeFi”

Buterin s’indigne du fait qu’on parle de moins en moins de technologie et d’utilité et davantage d’argent généré et de trading crypto. ( Finalement, le fameux développeur DeFi Andre Cronje a quitté récemment la DeFi pour les mêmes raisons…)

Un peu à l’image de ces influenceurs sur les réseaux sociaux qui affichent leurs richesses de façon outrancière : Étalage de montres de luxe, voitures de sports pétaradantes, achats d’objets inutiles mais chers…On ne parle pas de l’utilité ni de la technologie… La liste est longue de ce type d’étalage de richesses. Allez sur Instagram et vous aurez un beau panorama de ce type de vie à base de crypto lifestyle.

Des riches qui ne pensent qu’au statut de “riche”

Vitalik mentionne par exemple la flambée des prix des singes déprimés et il a peur que cela ne devienne un “autre type de jeu”.

Il fait alors mention aux NFT des Bored Ape Yacht Club, une collection NFT qui se vend des milliers de dollars ( comptez 250,000 euros pour le moins cher). Les célébrités elles-mêmes comme Paris Hilton ont en acheté – et sont fiers d’exhiber leurs collections.

“Le but de la crypto n’est pas de jouer à des jeux avec des images de singes à un million de dollars, c’est de faire des choses qui accomplissent des effets significatifs dans le monde réel”.

Vitalik Buterin, pour le Times. (Il fait référence – entres autres – aux donations cryptos qui ont aidé à la résistance ukrainienne).

La DeFi pourrait être une rampe de lancement d’expérimentations sociopolitiques

Derrière tout ce bruit et de montre qui brille, Vitalik espère que l’on va s’intéresser à tout ce que permet de faire la DeFi ( autre que l’enrichissement personnel).

Pour Buterin, la DeFi pourrait servir pour créer des systèmes de vote plus plus équitables, des planifications urbaines, créer un revenu de base universel, réinventer les projets de travaux publics, repenser le cadastre, améliorer les modèles économiques des entreprises, etc. La DeFi peut faire bien plus de choses que ce que nous pensons.

Par ailleurs, il rappelle qu’Ethereum pourrait être un contrepoids aux gouvernements autoritaires et aux sociétés GAFAM, par exemple. Pour lui, les cryptos devraient changer la donne avec le Web3…C’est pourquoi il s’inquiète des projets qui ne sont pas aussi décentralisés que ce qu’ils prétendent…

(Lire l’article : Les cryptos ne sont pas aussi décentralisées que ce que vous croyez…)

Le problème de la gouvernance ploutocratique

Vitalik Buterin a beaucoup écrit sur les problématiques inhérentes à la gouvernance des projets cryptos.

Il a toujours critiqué le fait que les personnes possédant plus de jetons avaient plus de “voix” dans le système du vote.

ploutocratie Trump crypto
Source : https://www.lemonde.fr/idees/article/2017/03/06/robert-o-paxton-le-regime-de-trump-est-une-ploutocratie_5089711_3232.html

Finalement, selon Buterin, ce n’est qu’une nouvelle version de la ploutocratie. Les riches et les investisseurs en capital-risque peuvent alors prendre des décisions intéressés et égoïstes et rencontrer peu de résistance…

“C’est devenu une norme de facto, ce qui est une dystopie que j’ai vue se dérouler ces dernières années”, dit-il au TIME.

Vitalik veut davantage prendre davantage la parole public

Il admet cependant que sa vision positive d’Ethereum pourrait être écrasée par la cupidité.

Il a alors affirmé au journaliste que c’est pour cela qu’il veut faire plus d’interview et se montrer plus visible dans la cryptosphère.

Il dit qu’il veut assumer à contre-coeur ( encore une fois, ce n’est pas dans sa nature plutôt timide et discrète que de s’exposer médiatiquement) son rôle public.

Il veut le faire car il sent que cela devient important et inévitable de mettre en avant les plus nobles des projets de la DeFi.

“Si nous n’exerçons pas notre voix, les seules choses qui se construisent sont les choses qui sont immédiatement rentables…Et ceux-ci sont souvent loin d’être réellement bonnes pour le monde dans son ensemble.”

Le journaliste précise que le comble de l’ironie est que le fondateur n’a peut-être pas la capacité de dévier la trajectoire qui a été prise…

Ce sont en effet les développeurs et la communauté qui “font” la DeFi…Le fondateur ne peut imposer sa propre vision et le but d’ailleurs n’était pas d’avoir un leader quelconque ( pas même Vitalik).

Le but comme pour Bitcoin était d’en faire un projet décentralisé, par et pour la communauté.

Vitalik continue d’écrire et de faire des recherches

Vitalik Buterin est l’un des seul membre crypto qui écrit et publie sur ses travaux.

Comparé aux autres développeurs, c’est vraiment l’un des rares à réfléchir sur les questions qui gravitent autour de la blockchain. C’est sa manière à lui d’appliquer le soft power, en quelques sortes.

Il a beaucoup critiqué la tournure que prennent les choses et la lubie par exemple d’acheter des lambos alors qu’il y a tellement de belles choses à faire. Il dit qu’il a l’impression de crier dans le vent lorsqu’il critique le statut quo

Nous vous rappelons que Vitalik Buterin à commencé sa “carrière” en écrivant des articles pour un journal en ligne ” Bitcoin Weekly” ( qui n’existe plus aujourd’hui). Puis, il a co-fondé le journal Bitcoin Magazine ( toujours en ligne avec de très bons articles). Il a été le rédacteur en chef également et c’est aussi avec ce magazine qu’il a commencé à publier ses réflexions sur la blockchain.

Pour la petite anecdote, Vitalik était payé 5 BTC par article ( à l’époque, ça ne valait que 4 $ et aujourd’hui, cela vaudrait environ 200,000$).

Le futur d’Ethereum

Bien sûr, tous les partisans d’Ethereum attendent la “fusion” tant attendue d’Ethereum en Proof-of-Stake. C’est cette mise à jour qui permettra de réduire la consommation d’énergie d’Ethereum à plus de 99%. Certaines rumeurs disent que cela se fera avant 2023…

Alors, oui on attend depuis tellement longtemps que cela fait penser à une histoire à la “En attendant Godot”, pour reprendre la référence parfaite mentionnée par le journaliste du Time.

Penser la société humaine

Depuis qu’il a crée Ethereum, il publie régulièrement sur son blog personnel. ll y partage des réflexion personnelles entre l’économie et la philosophie. Intéresse par les concepts complexes comme le vote équitable ou quadratique, les taxes Harberger ou encore la futarchie, Vitalik aime imaginer les possibilités que l’on peut créer sur la blockchain.

Il partage aussi ses projets préférés comme Proof of Humanity qui tente de créer un revenu de base universel.

Aujourd’hui, le fondateur d’Ethereum pousse la réflexion au-delà des frontières cryptographique. Il a même consacré une rubrique “philosophie” à ses écrits.

Il est clairement tourné vers la résolution des problèmes socio-politiques. Toute sa réflexion semble désormais axée sur ce type de résolution de problème sociétal.

C’est en cela que l’on sait que nous avons affaire ici à un génie (dans le sens intelligence hors-norme) qui pense avant tout à créer des solutions pour le plus grand nombre plutôt qu’à son enrichissement personnel…C’est bien le propre des génies que de penser l’homme avec un grand H, n’est-ce pas?

Sincèrement, on va vous dire quelque chose d’encore plus vrai…

Rares sont les fondateurs de projet crypto avec une telle hauteur d’esprit.


Remarque : Aucun conseil financier n’est donné dans cet article ni dans tout autre article sur zonebitcoin. Il s’agit d’information dont vous êtes le seul juge et maitre. Soyez responsable de vos investissements et n’investissez qu’une somme dont vous êtes prêt à perdre.

Pour acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

  • Sur Binance ( Plateforme complète de trading crypto)
  • Faire du Trading à effet de levier : PrimeXBT.

Pour générer des intérêts sur vos cryptomonnaies:

  • Sur Youhodler ( Gagnez jusqu’à 12% d’intérêts)
  • Sur BlockFI ( Générez des intérêts cumulés) 

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour se divertir et jouer 

  • Le top pour l’Esport et le Paris sportifs : CloudBet

Nous suivre
Total
16
Shares
2 commentaires
  1. Bonjour, merci pour vos articles qui sont toujours très intéressants. Par contre ils sont systématiquement bourrés de fautes de frappes, de mots à double ou mot manquant. Même dans les titres il y a des fautes. Je ne m’attends pas à une orthographe et une grammaire parfaite mais il serait bien de faire relire les articles avant la publication, car parfois cela devient pénible à lire.
    J’espère que vous pourrez vous améliorer sur ce point que je puisse lire avec encore plus de plaisir vos articles. Bonne continuation.
    Eluc

  2. Ah lala, oui vous avez raison! On est justement entrain de voir avec un correcteur là, car oui, ça peut gêner la lecture , on en est conscient, c’est peut-être ça qui est le plus grave. En tous les cas, merci de le dire avec courtoisie. On va faire un effort, c’est certain.

Partagez votre avis ici :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
apecoin token

Le token ApeCoin (APE): À quoi va-t-il servir?

Article suivant
mode numérique

Pourquoi la Mode est autant obsédée par les metaverses?

Les articles qui peuvent vous intéresser
Total
16
Share
%d blogueurs aiment cette page :