L’Iran lance le feu vert pour généraliser l’utilisation des cryptomonnaies dans le pays.

Le gouvernement iranien vient de réaliser une importation de 10 millions de $, en cryptomonnaie. La cryptomonnaie utilisé pour ce transfert n’a pas été dévoilée. De même, on ne connait pas la nature de l’importation en question.

C’était la première fois que l’Iran réalisait un paiement international en payant à l’aide de cryptomonnaie. Le vice-ministre iranien Alireza Peyman-Pak, de l’Industrie, des Mines et du Commerce, à déclaré à ce propos dans un tweet datant du 9 août:

Source : https://twitter.com/peymanpak_ir/status/1556927239907835904

“À la fin du mois de septembre, l’utilisation des cryptomonnaies et des smarts contract sera largement utilisé dans le commerce extérieur”.

C’est une annonce très importante pour le pays et pour d’autres pays de la région qui a été fortement relayé par les médias. Après la légalisation du bitcoin au Salvador et le lancement de la première monnaie étatique crypto (Sangocoin) en Centrafrique, les cryptomonnaies sont toujours plus acceptés par les gouvernements.

Le pays à voulu faire savoir au monde entier que l’Iran était en voie de généraliser l’usage des cryptomonnaies dans le pays, et notamment, pour les paiements transfrontaliers.

Contourner les sanctions internationales avec les cryptomonnaies

Cela fait des décennies que l’Iran est frappé par des sanctions économiques. D’ailleurs, avant que la Russie n’entre en conflit avec l’Ukraine, c ‘était le pays le plus sanctionné au monde. La majorité de ses importations proviennent de la Chine, des Émirats arabes unis, de la Turquie et de l’Inde.

Cependant, ce n’est pas la première fois que l’Iran se montre “tolérante” envers les cryptomonnaies. Depuis 2017, le gouvernement avait réglementé l’industrie du minage de bitcoin. Puis, en 2020, le pays avait modifié sa législation pour attirer davantage de société de minage à s’installer dans le pays. En 2021, plus de 30 licences de commerce avaient été délivrées à des mineurs iraniens.

Le minage de bitcoin (et d’autres cryptomonnaies) provenant de ferme de minage en Iran est ensuite revendu principalement à la banque centrale iranienne. Celle-ci disposant à présent de fonds pour payer ses importations à l’international.

Ainsi, le récent paiement de 10 millions de dollars payés en cryptomonnaies provient – vraisemblablement- des fermes de minage installés dans le pays.

Un usage des cryptomonnaies toujours plus grand

En plus des paiements transfontaliers, l’Iran envisage également de créer sa propre monnaie numérique (CBDC). Celle-ci reposerait sur la technologie Hyperledger Fabric.

Pour l’Iran, l’usage des cryptomonnaies s’avèrent pertinent également pour améliorer son infrastructure financière existante instable.

ZoneBitcoin
Suivez-moi
Total
10
Shares
10 Partager
0 Tweeter
0 Pinterest
0 Partager
0 Partager

Partagez votre avis ici :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
fracton protocol FT crypto

Fracton Protocol ( FT) : Désormais, on peut fractionner des NFT.

Article suivant
machankura afrique

Machankura: Envoyer des bitcoins par SMS avec un téléphone sans internet?

Les articles qui peuvent vous intéresser
Total
10
Share
%d blogueurs aiment cette page :