Le Monero (XRM) : la cryptomonnaie vraiment anonyme

monero xrm

Les cryptographes et les défenseurs du droit à la vie privée sont en quête perpétuelle du Saint Graal des transactions anonymes en ligne. C’est ce que beaucoup de personnes recherchent que l’anonymat absolu.

Au départ, le Bitcoin était considéré comme la monnaie de facto de la vie privée. En effet, les portefeuilles ne portaient pas de noms et l’argent était en libre circulation à travers les frontières sans l’intervention des organismes de réglementation.

Or, au fil de sa popularité, les gens ont réalisé que la nature tout à fait publique de sa blockchain permettait aux particuliers de contrôler et de suivre efficacement les paiements en ligne.

Cette constatation constitue l’une des principales motivations derrière la création de Monero, la monnaie numérique centrée sur la vie privée. Avant de se pencher sur la technologie de Monero, il convient de préciser pourquoi le Bitcoin ne respecte pas autant la vie privée que ce que l’on pense.

Le Bitcoin n’est pas anonyme mais pseudo-anonymes

Malgré le caractère révolutionnaire de la technologie à la base du Bitcoin, celle-ci est déjà vieille de plus de huit ans. On a pu constater récemment que de nombreux développeurs cherchent à améliorer le protocole Bitcoin en termes de scaling, de vitesse de transaction, etc.

En dépit de l’anonymat qui caractérise le Bitcoin, la nature de la Blockchain est telle que tout un chacun peut facilement visualiser les transactions effectuées sur ce portefeuille. Chaque fois que de l’argent circule entre ces portefeuilles, les opérations sont enregistrées dans le grand livre public.

Votre adresse Bitcoin, qui consiste en une collection de caractères et de chiffres aléatoires, ne peut être reliée à vous. Néanmoins, la chaîne de transactions reliant votre portefeuille à un compte dans une bourse d’échange de monnaie fiduciaire est susceptible de vous identifier facilement. Des sociétés telles que Chainalysis disposent de logiciels destinés à identifier facilement les mouvements de fonds.

Pour certains, il s’agit d’une tendance favorable dans la mesure où elle contribuera à l’adoption de la cryptomonnaie par un plus grand nombre de personnes et permettra de débusquer les criminels et les acteurs du dark web.

Toutefois, nombreux sont ceux qui souhaitent utiliser leurs cryptomonnaies à l’insu de tous, sans que l’on soit informé des montants qu’ils possèdent, des personnes à qui ils envoient des fonds et de celles dont ils reçoivent des fonds.

Monero vs. Bitcoin

Monero (XMR) est également une cryptomonnaie qui s’appuie sur la technologie Blockchain pour faciliter les transactions. Ces transactions sont également minées par des ordinateurs chargés de les vérifier.

Or, à la différence du Bitcoin, Monero emploie des concepts cryptographiques avancés tels que les « signatures de cercle » afin de masquer votre transaction sur la Blockchain, de même que la quantité d’argent dont vous disposez dans votre portefeuille public. Monero peut en outre dissimuler la somme d’argent qui vous est envoyée.

Certes, cette solution est susceptible de satisfaire pleinement les défenseurs du droit à la vie privée, mais Monero présente bien d’autres avantages notables par rapport au Bitcoin.

  • Minage à résistance ASIC : Lorsque le minage du Bitcoin a été entrepris au tout début, il était possible de le faire sur les ordinateurs personnels à l’aide de processeurs. Cela tenait au fait que la difficulté de calcul n’était pas aussi élevée qu’aujourd’hui. Actuellement, ce sont des circuits intégrés propres à une application (ASIC) très coûteux qui sont utilisés pour procéder au minage du Bitcoin. Ceux-ci sont généralement détenus par de gigantesques plateformes de minage ayant investi d’importantes sommes d’argent. Ainsi, la nature même du minage décentralisé a évolué vers la centralisation. Dans le cas de Monero, l’algorithme de minage Cryptonote est résistant à ce type de matériel, ce qui préserve la nature décentralisée du minage.
  • Taille de bloc adaptative : Ceux qui suivent les débats actuels au sein de la communauté Bitcoin sont conscients du fait que l’augmentation de la taille limite des blocs constitue l’un des sujets les plus épineux. La limite imposée à la taille des blocs Bitcoin engendre une importante congestion sur le réseau. Monero a été programmé de façon à ce que la taille des blocs soit automatiquement ajustée si le volume des transactions l’exige.
  • Protocole I2P : Lorsque vous effectuez des transactions au moyen de Monero, celles-ci sont toutes routées à travers le projet Internet invisible I2P. De cette manière, nul ne peut espionner votre activité sur internet et surveiller ce que vous faites. Autrement dit, personne ne sera en mesure de déterminer si vous utilisez le réseau Monero lorsque vous êtes en ligne.

Le déroulement d’une transaction Monero 

Si Monero semble être un concept relativement simple, les mécanismes réels d’une transaction impliquant Monero sont très complexes. Le système intègre certains des concepts les plus avancés de la cryptographie et de l’informatique modernes.

Ceux qui souhaitent étudier la technologie fondamentale d’une transaction sont invités à consulter le livre blanc original de Monero. On peut toutefois donner une description très poussée du fonctionnement d’une transaction Monero et de son caractère privé.

L’envoi de Monero

À l’instar du Bitcoin, un utilisateur de Monero dispose d’une adresse publique constituée d’un ensemble de chaînes de caractères et de chiffres. Mais à la différence de Bitcoin, aucun fonds n’est directement associé à cette adresse.

Lorsque vous envoyez Monero à un tiers, une adresse publique temporaire est créée. La création de cette adresse est destinée uniquement à cette transaction et est complètement nouvelle. Par conséquent, la Blockchain publique n’en possède aucune trace.

Bien entendu, cela va dans les deux sens. Lorsque vous envoyez des fonds, la source des fonds n’est pas identifiée comme relevant de votre propre adresse publique. De ce fait, on ne peut en aucun cas savoir que vous avez envoyé Monero à quelqu’un d’autre sur le réseau. Ces adresses sont dites « furtives » et sont inconnues de tous.

Trouver votre Monero

Il faut bien sûr que le destinataire soit en mesure de réclamer ses fonds dans le portefeuille furtif. Pour que le destinataire puisse recevoir ces fonds, il lui faut scanner la Blockchain de Monero pour trouver sa transaction. Pour ce faire, il utilise ce que l’on appelle une « clé de visualisation secrète ». Cette dernière vérifie chaque transaction pour déterminer celles qui s’appliquent au destinataire.

Seul le destinataire est en possession de cette clé secrète. Cela signifie que nul autre n’est en mesure de consulter la Blockchain et d’identifier un paiement qui ne lui est pas destiné. Par ailleurs, il est possible de transmettre cette clé secrète à un tiers de sorte qu’il puisse lui aussi consulter la Blockchain pour vérifier si des fonds lui ont été envoyés.

Mélange de transactions

En d’autres termes, quiconque consulte la Blockchain Monero ne peut établir de lien entre une transaction et votre adresse publique. Par contre, l’expéditeur initial de la pièce demeure à même de déterminer à quel moment le destinataire envoie des fonds. Pour prévenir cette éventualité, Monero utilise des « signatures de cercle ».

Grâce à ces signatures, la transaction peut faire l’objet d’un mélange. Lorsque l’expéditeur effectue une transaction, il sélectionne au hasard des fonds d’autres utilisateurs pour figurer également dans la transaction. En conséquence, ces expéditeurs sont aussi susceptibles de constituer la source des fonds qui sont envoyés.

En utilisant ces signatures de cercle, il est impossible de savoir qui envoie réellement les fonds, ni même la personne qui a initialement envoyé les fonds au destinataire.

Bien entendu, la nature des foules est telle que plus le mélange de personnes est important, plus la transaction est obscure. Le nombre de personnes qui figurent dans une transaction est désigné par le terme « niveau de mélange ». Vous avez la possibilité d’augmenter la taille du niveau de mélange, mais cela a pour effet d’augmenter les frais liés à l’utilisation des ressources informatiques du réseau.

L’expéditeur des fonds aura l’impression que vous effectuez des transactions même si vous n’en faites pas. Tant que vous serez connecté au réseau, on aura l’impression que vous envoyez de l’argent à tout le monde sans interruption.

Peut-être vous demandez-vous aussi que, si toutes les transactions sont masquées et que personne ne peut savoir qui envoie Monero sur le réseau, comment les personnes effectuant le minage peuvent-elles s’assurer que Monero n’est pas dépensé en double ? C’est possible grâce à l’utilisation des « images clés ».

Les images clés constituent une clé cryptographique dérivée d’une sortie dépensée et font partie de chaque signature de cercle sur la Blockchain. Il ne peut y avoir qu’une seule image clé pour chaque sortie sur la Blockchain. Compte tenu des propriétés cryptographiques, il est impossible de distinguer quelle sortie a produit quelle image clé. Toutes les images clés utilisées sont conservées dans la Blockchain afin que les personnes effectuant le minage puissent vérifier qu’aucune transaction n’est dépensée deux fois.

Elles reposent sur une fonction cryptographique qui masque le montant de la transaction au niveau de la Blockchain, mais pas à celui de l’expéditeur et du destinataire.

Où acheter et stocker XMR

Pour acquérir Monero, il faut passer par une bourse de cryptomonnaie. XMR est cotée sur un bon nombre de bourses différentes, dont les plus importantes sont Binance et Kraken.


Remarque : Aucun conseil financier n’est donné dans cet article ni dans tout autre article sur zonebitcoin. Il s’agit d’information dont vous êtes le seul juge et maitre. Soyez responsable de vos investissements et n’investissez qu’une somme dont vous êtes prêt à perdre.

Pour acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

  • Sur Binance ( Plateforme complète de trading crypto)
  • Faire du Trading à effet de levier : PrimeXBT.

Pour générer des intérêts sur vos cryptomonnaies:

  • Sur Youhodler ( Gagnez jusqu’à 12% d’intérêts)
  • Sur BlockFI ( Générez des intérêts cumulés) 

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour se divertir et jouer 

  • Le top pour l’Esport et le Paris sportifs : CloudBet

Total
0
Shares

Partagez votre avis ici :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
crypto pré-minés c'est quoi?

Des tokens pré-minés : Ce que cela veut dire pour un investisseur

Article suivant
daomaker crypto

Dao Maker : Le tutoriel du launchpad le plus ancien du marché

Les articles qui peuvent vous intéresser
Total
0
Share
%d blogueurs aiment cette page :