Bitcoin au Nigeria

Pourquoi le Nigéria 🇳🇬 est le premier pays africain à adopter le Bitcoin ?

3 juillet 2023

Depuis quelques années, Bitcoin fait partie intégrante de la scène financière au Nigeria. Le pays est devenu le premier marché pour le Bitcoin en Afrique, et cela, malgré l’absence d’une réglementation claire sur les crypto-monnaies. Le pays a même connu des interdictions partielles d’utiliser les cryptomonnaies sans jamais vraiment trancher catégoriquement sur le sujet. Les lois changent au gré de l’évolution de l’industrie cryptographique et selon les positions des politiciens élus. Cependant, une chose est constante : l’adoption du Bitcoin dans le pays est rapide et semble inarrêtable.

Selon Chainalysis, le Kenya et le Nigeria dominent l’adoption du Bitcoin en Afrique comme en atteste les volumes d’échanges opérés sur les plateforme d’échange peer-to-peer. On notera que dans une échelle mondiale, le Nigéria se classe à la 6 ème place, ce qui fait du pays, un leader de taille dans l’adoption du Bitcoin.

Source : Chainalysis

Pourquoi une telle adoption du bitcoin dans le pays? Qu’est-ce qui motivent autant les nigérians à se tourner vers Bitcoin ? Quels sont les avantages et les obstacles à une telle adoption?

Ce sont les questions qui animent notre article, ici, dans lequel nous explorerons l’historique de Bitcoin au Nigeria et les facteurs socio-économiques qui ont influencé son adoption.

Un contexte socio-économique difficile

Bien que Bitcoin ait été développé en 2009, il a fallu plusieurs années avant qu’il ne gagne en popularité au Nigeria. Les plateformes d’échange de Bitcoin peer-to-peer ont été plus largement utilisé dans le pays et depuis 2016 et la communauté Bitcoin au Nigeria n’a cessé de croître.

Cette adoption de Bitcoin au Nigeria est également due à un contexte socio-économique particulier. Depuis 2016, le Nigeria connaît une crise économique profonde qui n’arrive pas à se résorber depuis lors. Le pays subit une inflation élevée entrainant une dévaluation fréquente et brutale du naira, la monnaie locale. Selon la Banque Africaine du Développement, ” l’inflation a culminé à 18,8 %, son plus haut niveau depuis deux décennies, alimentée par l’augmentation des prix de l’énergie et des denrées alimentaires et par les effets de la dépréciation du taux de change”.

Au vu de ces préoccupations la population a cherché des alternatives pour protéger leur pouvoir d’achat et leurs économies. Avec un cours continue du Bitcoin à la hausse, les nigérians se sont intéressés à la cryptomonnaie comme protection contre l’inflation.

Source : Benedicte Kurzen/Noor pour “Le Monde”, https://www.lemonde.fr/afrique/article/2023/02/21/nigeria-pour-la-generation-endsars-les-elections-de-l-espoir_6162754_3212.html

Dans une autre perspective, le bitcoin a été aussi largement utilisé pour défendre et soutenir des collectifs et des associations locales. On peut noter que le collectif qui se bat pour dénoncer les violences de l’unité de police nigériane SARS ( « Special Anti-Robbery Squad »), a reçu des donations en bitcoin afin de contourner les interdits gouvernementaux. Le bitcoin comme outil politique a été largement plébiscité dans le pays suite aux dénonciations faites par les manifestants lors de l’élection présidentielle au Nigéria. Les militants et activistes du pays ont découvert comment les donations en bitcoin pouvaient les aider à maintenir leurs activités.

Lire : Le Bitcoin permet de lutter contre le régime autoritaire, au Nigéria

Le bitcoin perçu comme une alternative optimale

Pour réduire la perte des capitaux dans le pays, on observe aussi des restrictions toujours plus forte sur les transferts de fonds, ce qui les rend toujours plus difficiles et coûteux. Le Nigéria possède une importante population d’expatriés qui envoient régulièrement de l’argent à leur famille dans le pays. Le Bitcoin permet des transferts rapides et peu coûteux, sans nécessiter l’implication de tiers tels que les banques. Cela rend le bitcoin attrayant pour les Nigérians qui souhaitent recevoir de l’argent de l’étranger de manière rapide, simple et économique.

Le Bitcoin est également apprécié au Nigéria en tant qu’opportunité d’investissement, notamment auprès des plus jeunes. Les Nigérians voient le potentiel de croissance du Bitcoin et cherchent à en profiter en investissant dans la cryptomonnaie. Même minime, il existe une certaine culture financière en ligne au Nigéria, favorisée par une scène startup dynamique dans la région. La population jeune au Nigeria est adepte du Mobile Money et d’un usage internet comparativement aux populations plus âgées. Très certainement, cela a favorisé l’adoption aussi soutenue du Bitcoin dans le pays.

Il contient de noter que le Nigéria est un pays anglophone, ce qui peut être bénéfique pour l’ensemble de la population dans la mesure où la très grande majorité des sites d’informations sur Bitcoin sont diffusés en anglais. L’accès au savoir et à la connaissance du Bitcoin à certainement été aussi forte au Nigéria pour cette raison, également.

La réglementation ambiguë de la crypto-monnaie au Nigeria

Depuis qu’elle a gagné en popularité, la réglementation de la crypto-monnaie au Nigeria est en constante évolution. En 2017, la Banque centrale du pays a publié une directive interdisant aux banques et aux établissements financiers de traiter des transactions en crypto-monnaie. Cela a suscité une réaction mitigée de la part des la population mais n’a pas empêché les traders et investisseurs locaux de continuer à utiliser des plateformes d’échanges de crypto-monnaies. La hausse de l’utilisation de ces plateformes a même été significative suite à l’interdiction d’utiliser du Bitcoin, d’autant plus qu’à cette période, l’actif venait d’atteindre un ATH en flirtant sous les 20,000 dollars.

En septembre 2020, la “Commission des échanges et des valeurs mobilières” du Nigeria a annoncé la réglementation des actifs numériques et de la cryptographie. Cette réglementation comprend des dispositions pour les échanges de cryptomonnaies, les courtiers et les transactions avec des actifs numériques. Cela a été considéré comme un signe positif pour l’industrie des crypto-monnaies au Nigeria et a donné un cadre légal clair pour l’utilisation et le commerce de la cryptomonnaie.

Cela politique plus tolérante envers les crypto-actifs dans le pays attire des entrepreneurs et investisseurs qui souhaitent développer des projets liés à la cryptographie dans le pays. Il existe toujours plus d’entreprises proposant des services liés à la cryptomonnaie qui s’installent au Nigéria. Effectivement, la mise en place d’un cadre réglementaire pour l’industrie des crypto-monnaies peut garantir la protection des investisseurs, le renforcement de la sécurité juridique et la réduction des activités criminelles. Cela marquera peut-être une nouvelle orientation pour le pays.

Bien que la réglementation des cryptomonnaies au Nigeria présente des avantages, on note certaines lacunes. Celles-ci concernent davantage les coûts de conformité élevés pour les entreprises ou la complexité et l’incomplétude de la réglementation. Pour pallier ces problèmes, les autorités doivent mettre en place des réglementations souples et adapté au marché local.

Comment l’utilisation de Bitcoin a changé les habitudes de paiement ?

L’utilisation de Bitcoin au Nigeria a changé les habitudes de paiement en offrant une alternative rapide, peu coûteuse et sécurisée aux méthodes de paiement traditionnelles. Les transactions sont effectuées en ligne via des applications et des plateformes d’échange de crypto-monnaies, ce qui élimine la nécessité d’un tiers de confiance pour effectuer des paiements. Les petits commerçants et les entrepreneurs bénéficient de cette facilité d’accès sans l’obligation d’avoir un compte bancaire traditionnel.

Cela permet également aux nigérians de pouvoir profiter de nouvelles opportunités commerciales et financières pour les individus et les entreprises. Les entreprises peuvent facturer en cryptomonnaies avec les pays frontaliers et étrangers. C’est d’ailleurs pourquoi de nombreux nigérians achètent également des stablecoins dont l’USDC et l’USDT, à des fins commerciales. Nombreux sont les freelancers nigérians qui peuvent travailler pour des clients étrangers car ils acceptent d’être payé en cryptomonnaies.

Les transactions Bitcoin ne sont pas soumises aux taux de change étrangers, évitant ainsi la perte de valeur des devises. De plus, la facilité d’usage de Bitcoin a augmenté l’accès aux investissements de la cryptomonnaie, permettant à de nouveaux investisseurs de pénétrer le marché des placements et de l’innovation financière tout en renforçant la résilience de l’économie.

Les inconvénients de l’utilisation de Bitcoin au Nigéria

Cependant, malgré les avantages que présente l’utilisation de Bitcoin, il y a aussi des inconvénients. En fait, la fluctuation des prix des cryptos peut conduire à une volatilité de l’économie pour ceux qui y investissement. De plus, des réglementations changeantes peuvent décourager le développement de l’industrie des crypto-monnaies.

Il est indéniable que la forte croissance du bitcoin au Nigeria attire des arnaques et des projets frauduleux. Les enquêtes judiciaires se sont durcies et les escroqueries sont moins nombreuses. Cependant, après avoir perdu leurs épargnes dans des “projets cryptos”, nombreux sont les nigérians désabusés par la cryptomonnaie. Il est essentiel que l’éducation soit plus largement accessible au sein des différentes populations vivant dans le pays.

Les perspectives de l’adoption du Bitcoin au Nigéria

L’existence de la cryptomonnaie, et de Bitcoin en particulier, a le potentiel de révolutionner le secteur financier du Nigeria. Elle peut changer la façon dont les transactions financières sont effectuées dans le pays. C’est d’ailleurs pourquoi l’industrie des fintech et de la crypto-monnaie au Nigeria est en croissance rapide et continue d’attirer de nouveaux investisseurs.

Comme nous l’avons vu, le pays doit adopter des réglementations souples et tolérantes qui encouragent le développement de l’industrie de la crypto-monnaie. Ceci, tout en protégeant les consommateurs et les investisseurs.

De plus, il est important que l’adoption de Bitcoin soit accompagnée de l’éducation du public sur le fonctionnement de la crypto-monnaie ainsi que sur les risques liés à son utilisation. De cette manière, les utilisateurs pourront prendre des décisions éclairées lorsqu’ils investissent dans les cryptoactifs.

Si des efforts sont faits pour former la population sur les avantages et les risques de cette nouvelle technologie, les choses pourraient prendre une ampleur différente. On peut supposer que l’écosystème bitcoin s’élargisse et que de nombreuses sociétés soient intéressés par une installation dans le pays, tant la population locale semble déjà “éduqué” aux bases de l’utilisation des cryptomonnaies.

Mot final sur la situation du Bitcoin au Nigéria

L’adoption de Bitcoin au Nigeria peut être considérée comme une réponse, voire une solution, à un ensemble de problèmes auxquels le pays fait face depuis de nombreuses années. Cependant, le pays traverse une situation financière telle que Bitcoin n’est pas non plus une solution complète aux maux du pays. Le bitcoin peut apporter une amélioration du système financier dans le pays mais les politiciens doivent travailler sur l’impact social de leurs politiques, à différents degrés.

Pour finir, le Nigéria est loin d’être le seul pays en Afrique où le Bitcoin connait un tel succès. D’autres pays connaissent une attraction forte pour cette monnaie électronique. Si au sein des pays, bitcoin comble de nombreux problèmes d’infrastructures, à l’échelle du continent, il est également perçue comme une monnaie africaine, facilitant les échanges au sein du continent. C’est ce qui explique également pourquoi le bitcoin connait une telle adoption en Afrique, comparativement aux autres régions du monde et pourquoi l’hyperbitcoinization dans le continent semble inéluctable…

En décembre 2023, la banque Centrale du Nigeria a assouplit drastiquement la loi et autorise désormais les opérateurs à utiliser des cryptomonnaies. De plus, le Nigeria vient de lancer une nouvelle stablecoin cNGN pour marquer sa volonté d’épouser le monde des crypto-actifs.

Voir aussi:

Total
0
Shares

Moctar Bouraima

Je suis passionné par ce que peut apporter le Bitcoin en terme d'émancipation financière et c'est avec une grande joie que je partage mes articles sur le sujet ; Qu'il s'agisse de la blockchain, du web 3, de la DeFi, car je sais que cela participe d'une manière ou d'une autre à faire avancer l'écosystème.

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Total
0
Share

En savoir plus sur ZoneBitcoin

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Échangez des cryptos sur Changelly

changelly

Tracker de crypto

coinstats app

Sur Google

googlenews

Ne ratez pas :

lava pool san salvador

Au Salvador, le Lava Pool est le premier pool alimenté par l’énergie volcanique

Le Salvador vient d’annoncer que le pool de minage de
manifestants politiques

Le bitcoin permet de lutter contre le régime autoritaire au Nigéria

On évoque souvent le Bitcoin sous l’angle financier en insistant