pays crypto friendly

Le 10 des pays qui sont les plus crypto-friendly du monde

Cela fait 14 ans que Bitcoin a été lancé et depuis, l’écosystème s’est largement développé même si nous sommes encore loin du plein potentiel. L’industrie des crypto-actifs devient toujours plus importante et il existe de plus en plus d’entreprises, d’institutions et de particuliers qui entrent dans cet univers.

Au fur et à mesure des années, les pays se prononcent et élaborent des réglementations propres à cette industrie. Pour la majorité des pays, il apparait que les lois juridiques sont encore floues et de nombreux pays, à l’instar des États-Unis cherchent encore le statut à accorder à certaines cryptomonnaies… Alors que certains pays comme la Chine ont tenté d’interdire les cryptomonnaies, d’autres pays, ont au contraire, participé à leur essor.

Effectivement des pays ont anticipé les opportunités commerciales et financières que la technologie de la blockchain pouvait apporter. Ces pays se sont montrés alors très tolérants envers les acteurs de cette industrie et ce sont ce qu’on peut qualifier des pays crypto-friendly.

Nous vous présentons ici la liste non exhaustive des 10 pays qui s’avèrent être les plus crypto-friendly, au moment où nous rédigeons cet article.

Il semble évident que cette liste sera agrandie dans un futur plus ou moins proche, si l’on considère que l’hyperbitoinization du monde est bel et bien activée.

Le Salvador 🇸🇻

Bien entendu, nous débutons ce classement avec le Salvador qui est de loin, le pays le plus crypto-friendly ou bitcoin friendly devrions nous dire. En 2019, le président Nayib Bukele, devenu le 43ème président de la nation décide en 2021 de faire du bitcoin, une monnaie légale au Salvador. Il avait à ce moment acheté 400 bitcoins et a depuis, décidé d’acheter chaque jour du bitcoin pour le compte du pays.

Le Salvador a décidé d’aller encore plus loin en proposant même des obligations financées en Bitcoin ( “Volcano Bond“). De même, pour pousser l’adoption du bitcoin dans le pays, le gouvernement à mis en place un portefeuille dédiée appelée Chivo. Tous les habitants peuvent le télécharger et l’utiliser pour réaliser des paiements en dollars ou en BTC. Cela doit pousser l’adoption du bitcoin dans le pays, même si le travail à accomplir est énorme, dans la mesure où le Salvador fait partie des pays les moins bancarisés dans le monde. C’est un challenge qui est à la hauteur du président, qui montre toujours plus sa détermination à faire du pays un véritable hut pour les bitcoiners du monde entier.

Dans le pays, on trouve également le premier “village bitcoin” représenté par la station balnéaire El Zonte. C’est devenu très rapidement une ville expérimentale de référence pour de nombreux autres villages bitcoin dans le monde. Le concept essentiel est de créer une économie circulaire basée sur le bitcoin en favorisant la création d’entreprises et de services liés à la cryptomonnaie.

—> Lire l’article : Nayib Bukele : ” Arrêtez de boire le Kool-Aid des élites”

—>Voici pourquoi le président du Salvador veut acheter un Bitcoin chaque jour :

Malte 🇲🇹

Malte a fait partie des premiers pays crypto-friendly à une époque où de nombreux pays décidaient de limiter voire d’interdire les cryptomonnaies. Malte a certainement contribué à l’essor des sociétés cryptographies en Europe. En effet, l’île maltaise fait partie de l’Union européenne et à facilité ainsi les partenariats bancaires avec les dites sociétés. De même, la fiscalité est également intéressante à Malte, ce qui a, naturellement incité des entreprises cryptos et des particuliers à s’y installer.

Par exemple, le premier pays dans lequel s’était enregistré Binance en Europe était Malte. Il y a également de nombreuses plateformes d’échanges basées à Malte également.

Le pays avait annoncé créer un hub attractif pour les entreprises cryptos avec une fiscalité avantageuse.

La République de la Centrafrique 🇨🇫

Après le Salvador, la République centrafricaine est le deuxième pays au monde à avoir légalisé le bitcoin comme monnaie de paiement. Le président Faustin-Archange Touadéra a décidé également de créer une nouvelle monnaie étatique adossée sur le bitcoin et appelé Sango, le nom de la langue majoritairement parlé dans le pays.

La cryptomonnaie Sango fait partie d’une initiative plus large qui consiste à numériser tous les services administratifs du pays, et d’utiliser la technologie de la blockchain autant que possible. La Centrafrique fait partie des pays avec le plus de ressources naturelles (diamants, or, pétrole, etc) qui ne sont pas (ou peu) exploitées. C’est alors l’objectif de l’initiative Sango que d’attirer des fonds étrangers pour développer le pays. Ainsi, les investisseurs du sangocoin pourront alors posséder des terres et la citoyenneté et créer des entreprises, avec une imposition nulle sur le revenu en cryptomonnaie.

crypto sango

Cependant, le pays traverse une période politique difficile avec des conflits internes et externes complexes qui entravent le développement optimal de l’initiative. Cependant, l’initiative n’en est pas moins pour autant mise à l’arrêt et régulièrement, le projet attire toujours plus d’investisseurs et de bitcoiners convaincus.

Vanuatu 🇻🇺


Vanuatu est un petit État insulaire du Pacifique et il est connu pour offrir la citoyenneté à ceux qui investissent dans le pays, et notamment ceux qui investissent en cryptomonnaie. Cela fait partie des citoyenneté proposée par la société Plan B Passeport, qui aide les crypto-détenteurs à posséder un second passeport pour échapper aux impôts crypto. Les détenteurs d’un passeport Vanuatu peuvent se rendre dans plus de 96 pays sans visa, dont Singapour et le Royaume Uni.

L’autre particularité de Vanuatu est d’avoir poussé la création d’une île proche, qui serait entièrement dédié aux cryptomonnaies. Il s’agit du projet “Satoshi Island” qui est actuellement en cours de construction. Les parcelles de terrains sont vendus sous la forme de NFT (disponibles sur OpenSea) et il sera possible de construire des habitations pour particulier et des bureaux pour les entreprises cryptos.

staoshi island ile supreme
Source : https://www.satoshi-island.com

Tout a été pensé pour que Satoshi Island attirent les détenteurs cryptos du monde entier, avec une fiscalité et d’autres avantages financiers pour les résidents. Un vrai paradis fiscal dans les deux sens du terme 😉

–> Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article sur “Satoshi Island“.

La Suisse 🇨🇭

Comment ne pas mentionner la Suisse dans ce classement des pays les plus crypto-friendly. C’est le pays incontournable en Europe car dès l’année 2018, le pays avait été l’un des premier à autoriser les sociétés cryptographiques à ouvrir des comptes professionnels. Il existe de nombreuses sociétés cryptos installées en Suisse dont la plateforme Youhodler, leader dans le prêt en cryptomonnaies.

La Suisse a ainsi, tout comme Malte, largement contribué à l’essor des cryptomonnaies au sein de l’Europe.

Plus encore, dernièrement, la ville Lugano située dans le canton du Tessin à accepter les paiements effectués en bitcoin. Ainsi, la première entreprise à avoir accepté le bitcoin fût le McDonald’s de la ville. Il est indéniable que Lugano constitue un énorme pas effectué en direction de l’adoption des cryptomonnaies.

–>Lire l’article : 🇨🇭 Les entreprises suisses crypto qu’il faut absolument connaître

Chypre 🇨🇾

Chypre fait aussi partie des pays les plus crypto-friendly. En 2018 déjà, le gouvernement chypriote s’était réuni avec 6 autres pays d’Europe du Sud pour signer une déclaration visa à aider l’utilisation de la blockchain dans la région. L’objectif était alors ouvertement d’attirer les investissements dans la technologie de la blockchain, au sein de ces pays.

C’est l’un des rares pays qui a très vite compris l’importance que pouvait avoir la blockchain dans de nombreux secteurs. Ainsi, Chypre a attiré de nombreuses entreprises cryptos en créant un cadre réglementaire précis et avantageux pour ces dernières.

On peut citer par exemple la première université disposant des cours liées à la blockchain. L’université de Nicosie a notamment été fondé et soutenu par l’évangéliste bitcoin Andrea Antonopolous.

Les Bermudes 🇧🇲


Les Bermudes constituent un archipel britannique situé dans l’océan Atlantique nord qui s’est toujours montré très ouvert aux cryptomonnaies. En 2018, le pays a signé le Digital Asset Business Art qui fournit un cadre précis sur la réglementation en terme de détention de cryptomonnaies. Alors que de nombreux pays souffrent encore d’une juridiction floue et incertaine, les Bermudes s’étaient très vite distingués en élaborant un cadre réglementaire adapté à l’industrie cryptographique.

La fiscalité du pays est avantageuses pour les entreprises oeuvrant dans la cryptographie. Il n’y a pas d’impôt sur les gains pour le capital en crypto. Sans surprise, le pays attire des milliardaires en cryptomonnaies depuis l’instauration de cette fiscalité.

Plus encore, le pays a lancé en 2020 l’ETF ” Hashdex Nasdaq Crypto” (HDEX.BH), l’un des premiers fonds de et le plus considérable qui existe.

Le Portugal 🇵🇹

Cela fait des années maintenant que de nombreux retraités s’étaient installé dans le pays pour la qualité de vie (et les incitations fiscales). Cependant, aujourd’hui, ce sont aussi les crypto-détenteurs qui s’intéresse de près au Portugal. Le gouvernement considère juridiquement que les cryptomonnaies sont des moyens de paiements exonérés de TVA, ce qui permet alors à de nombreuses sociétés de s’implanter dans le pays.

D’ailleurs le pays autorise également les employeurs à payer leurs employés en cryptomonnaies, chose encore rare, à l’échelle internationale.

Hong Kong 🇭🇰

Hong Kong est d’une point de vue politique relativement complexe dans la mesure où il s’agit bien d’un pays indépendant mais reste néanmoins une région administrative spéciale de la Chine. Or, la Chine n’est pas ce qu’on appelle un pays crypto-friendly bien que de nombreux mineurs soient présent sur son sol. Cependant, différent de la Chine, Hong Kong a une politique que l’on peut largement qualifié de tolérante envers les cryptomonnaies.

En effet, le bitcoin est exonéré de TVA et il y a une fiscalité très avantageuse sur les gains en capital. À Hong Kong, les cryptomonnaies sont classé comme des marchandises virtuelles. Ainsi, cela peut être très intéressants pour les entreprises cryptos qui souhaitent s’y installer. De même, c’est l’endroit idéal avec Singapour pour cibler le marché asiatique, très ouvert aux cryptomonnaies.

Le Japon 🇯🇵

Même si aujourd’hui, on ne pense pas directement au Japon lorsqu’on parle des pays crypto-friendly, il faut savoir que ça été l’un des premiers pays à s’être montré ouvert aux cryptomonnaies, et au bitcoin en particulier.

Pourquoi? Il y a différents éléments de réponse mais l’un des faits les plus considérables est certainement le fait qu’au début, beaucoup de personnes ont pensé que le nom de l’inventeur Satoshi Nakamoto n’était pas un pseudo mais le véritable nom de l’inventeur du Bitcoin. Beaucoup de personnes pensaient donc à tord que l’inventeur du Bitcoin était japonais.

De fait, très souvent et jusqu’à aujourd’hui encore même si nous savons pertinemment qu’il ne s’agit pas du japonais Dorian Nakamoto, on a tendance à l’utiliser comme illustration de Satoshi Nakamoto. (Note : Il, elle ou le groupe de personnes derrière ce pseudo sont encore inconnus à ce jour et Craig Wright n’est pas non plus Satoshi Nakamoto, faute de preuves..).

Ainsi, le Japon a été l’un des premiers pays au monde à avoir reconnu le bitcoin comme un moyen de paiement. C’est d’ailleurs ce qui explique que vous trouverez de nombreuses boutiques dans le pays qui accepte le bitcoin.

De même, on peut rappeler que l’une des premières plateformes d’échange MtGox fondée par Mark Karpeles était basée au Japon. À la suite de la fermeture inopiné de la plateforme en MtGox, Karpeles a été mis en accusation et fait également un séjour en prison…Cela a certainement contribué à éloigner les entreprises crypto bancales qui cherchaient une terre d’accueil….

Mot final

Il y a nécessairement plus de pays que l’on peut qualifier de crypto-friendly et toujours de pays se montrent clément envers les cryptomonnaies. Vous pouvez aussi consulter notre article sur les pays en Europe où les plus-values en cryptomonnaies ne sont pas taxées.

Il y a aussi beaucoup de pays dont la population souhaite ardemment que le bitcoin soit légalisé comme l’Éthiopie, par exemple. Nous essayerons d’actualiser cette liste au gré des modifications.


Remarque : Aucun conseil financier n’est donné dans cet article ni dans tout autre article sur zonebitcoin. Il s’agit d’information dont vous êtes le seul juge et maitre. Soyez responsable de vos investissements et n’investissez qu’une somme dont vous êtes prêt à perdre.

Nos liens affiliés :

 Acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

  • Sur Binance ( Obtenez 10% de réduction)
  • Acheter des cryptomonnaies sur ByBit 

Pour générer des intérêts sur vos cryptomonnaies:

  • Sur Youhodler ( Gagnez jusqu’à 12% d’intérêts)

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

 Pour se divertir et jouer 

Total
0
Shares

La Rédaction ZoneBitcoin

Passionnés par le Bitcoin, nos rédacteurs tentent de démocratiser leurs connaissances à travers des articles variés et touchant différents sujets.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Total
0
Share

En savoir plus sur ZoneBitcoin

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Échangez des cryptos sur Changelly

changelly

Tracker de crypto

coinstats app

Sur Google

googlenews

Ne ratez pas :

ecosystème METIS crypto

5 protocoles à découvrir sur le réseau Metis

Vous aviez apprécié notre article présentant le layer 2 Metis,
SCANDALE WIRECARD CRYPTO.COM

Le scandale Wirecard : Qu’en est-il de crypto.com et de Wirex?

Edit post recherche : Je viens de voir une incroyable