chine expulse mineurs chinois

La chine frappe encore plus fort et expulse les mineurs du pays

Bon, encore une mauvaise nouvelle pour les cryptos, en provenance de la Chine. Après avoir déclaré qu’elle interdisait les cryptomonnaies, c’est maintenant au tour des mineurs d’être la cible.

Pendant longtemps, la Chine à fermé les yeux en ce qui concerne les cryptomonnaies. Cela fait des années maintenant que la plupart des fermes de minage sont basés en Chine par exemple. Cela fait des années que les gouvernements ne disent rien car le bitcoin ne peut pas défier le pays politiquement.

Donc, jusqu’il y a quelques semaines, tout allait bien dans le meilleur des mondes. Cependant, ces derniers jours, tout le pays est remué avec ces annonces qui sont explicitement anti-bitcoin. Qu’il s’agisse de l’utilisation des cryptomonnaies ou du fait de les miner, tout pose problème aujourd’hui en Chine.

Oui, le parti chinois veut nettoyer toute la Chine de tout l’écosystème cryptographique, quand même bien, il faudrait expulser des centaines d’entreprises rentables.

La raison?

Selon les annonces, c’est en raison de la pollution du bitcoin. Certaines études affirment que 70% des mineurs se trouvent en Chine. Le monde entier accuse donc la Chine d’accepter ce business et de participer à la destruction de la planète.

(Or, nous l’avons vu, la question de la consommation énergivore du bitcoin est bien plus complexe que cela).

Toujours est-il que dans cette optique, avec des accusations nombreuses, on peut, en fait, parfaitement comprendre le gouvernement chinois.

Certains disent que cela n’est qu’hypocrisie est que la vraie raison derrière est que la Chine ne veut absolument aucune concurrence ( au moins dans son territoire) avec son Yuan numérique qui sera disponible pour les jeux olympiques… Ce sera, rappelons le ici, la première monnaie étatique mondiale sous la forme de cryptomonnaie.

C’est pourquoi cela semble contradictoire. De prime abord, on pourrait penser que la Chine est anti-bitcoin et anti-crypto. Il n’en est rien. C’est bien plus que cela. La Chine avec la création du Yuan numérique montre au monde entier à quel point elle croit en la cryptomonnaie. Oui, mais en la sienne seulement, as-t-on envie de dire…

Que va-t-il se passer maintenant pour les mineurs de bitcoin?

Certains disent que de toute manière, ce n’était pas une bonne idée que la majorité des mineurs se soient concentrés en Chine. De manière générale, un tel regroupement aurait du nous faire réfléchir….

Bien sûr, cela s’explique par son coût relativement abordable de son énergie. Il y a néanmoins d’autres pays avec des prix intéressants comme la Géorgie ou le Kazakhstan, pour ne citer que deux pays.

De même, le Salvador va certainement attirer de nombreux mineurs depuis qu’il est devenu le premier pays au monde à accepter le bitcoin comme monnaie officielle.

Bref, les mineurs commencent à faire leurs valises. Les portes s’ouvrent ailleurs. La question de la consommation électrique du bitcoin devient de plus une plus tendue.

Il est peut-être temps de considérer sérieusement un passage vers une proof-of-stake même si dans l’absolu et sans ce problème énergétique, la Proof of work est l’un des mécanismes les plus intelligents jamais pensé.

Affaire à suivre donc..


Pour acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

  • Sur Binance ( Plateforme complète de trading crypto)
  • Sur Capital.com ( plateforme de trading)
  • Sur BitPanda ( plateforme simple d’achat de crypto)

Pour générer des intérêts sur vos cryptomonnaies:

  • Sur Youhodler ( Gagnez jusqu’à 12% d’intérêts)
  • Sur BlockFI ( Générez des intérêts cumulés) 

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour se divertir et jouer 

Total
0
Shares

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
bitdao lève fonds

BitDao lève 230 millions de dollars pour soutenir la DeFi

Article suivant
john mcafee mort

C'est triste, John McAfee n'est plus...

Les articles qui peuvent vous intéresser