Le bitcoin est-il “halal” et les musulmans peuvent-ils en acheter?

le bitcoin est halal

En ce mois de ramadan, beaucoup de nos lecteurs musulmans se posent la question de savoir si les cryptos sont “haram” ( interdites par la religion). Il est temps d’apporter nos quelques lumières sur cette question délicate.

Cela dit, nous vous rappelons que nous ne sommes pas des théologiens et que seul l’avis d’un expert sur la question religieuse sera à même de trancher.

Aussi, pour rendre l’article plus compréhensible, nous utiliserons les mots propre à la religion musulmane :

  • Haram : signifie pêché, contraire à la bonne pratique du religieux.
  • Halal : Conforme au rite musulman.

C’est quoi la finance islamique?

Comme c’est le cas pour tous les livres saints, on ne trouve pas d’évocation directe du bitcoin ou des cryptomonnaies. Il faut alors interpréter ce qu’on peut lire et le transposer à la réalité actuelle.

Cela dit, dans le Coran, la mention de l’argent comme monnaie y est présente. L’argent sert de moyen d’échange entre des objets de valeurs similaires.

Cela dit, savoir si acheter ou posséder du bitcoin serait interdit, rien de moins sûre. Si on prend le bitcoin comme de l’or virtuel, et si l’or n’est pas interdit, alors fatalement, posséder du bitcoin ne serait pas interdit non plus…Pourtant, si on considère le bitcoin comme un actif financier volatil, alors, la perspective change…

Voyons voir ce que la finance islamique interdit dans le cadre de la finance stricte.

Les interdits de la finance islamique

Il faut savoir que la finance islamique suit les principes de la charia. Ainsi, les pays où le gouvernement opte pour une politique islamique, ils appliquent alors les règles de la finance islamique.

Voici les grands interdits :

1/ L’usure : Les intérêts issus des prêts sont injustes. Ils lèsent l’emprunteur qui est dans le besoin. Le prêteur s’enrichie sur la pauvreté des uns.

2/ Le financement des activités amorales tels que celles liés à la consommation de l’alcool ou à ceux liés aux jeux de hasard. Ainsi, les jeux d’argent en général comme les sites de paris sportifs bitcoin ou les jeux de casinos bitcoin sont alors des interdits…

3/ La spéculation (Qimâr et Maysir) et les jeux d’argent sont interdit. Si le musulman risque de l’argent pour un gain facile et risque de perdre l’argent durement gagné, alors, c’est péché.

4/ Les investissement à haut risques. En finance islamique, c’est ce qu’on appelle le “gharar” et c’est tout ce qui renvoie à l’idée d’incertitude, de chance ou de risque. Ainsi, les investissements à risques sur des produits dérivés ou les ventes à découvert sont interdites par la finance islamique.

Concrètement, qu’est-ce qui est “Haram” dans la DeFi?

La principale “loi” que l’on retrouve dans le Coran ( comme dans la Bible, par ailleurs) est celle qui interdit l’usure et les intérêts.

L’islam interdit les intérêts qu’une personne pourrait gagner en prêtant à une personne nécessairement dans le besoin.

👉Ainsi, on pourrait conclure que la pratique du lending serait interdite pour les musulmans pratiquants.

👉De même, quelques activités de Yield farming (pas toutes?!) seraient aussi à exclure.

Les experts s’accordent à dire que le Bitcoin est “halal”.

Ce n’est pas facile de trancher sur la question du Bitcoin car cela dépendrait des considérations que l’on porte au bitcoin. Beaucoup de musulmans ont alors posé la questions aux “oulémas” qui sont les personnes les plus érudits sur la religion de l’Islam.

Certains se sont prononcés pour l’adoption du bitcoin par les musulmans. C’est notamment le cas du mufti Mohammed Abou-Bakr. Il a d’ailleurs conseillé la banque pakistanaise SilkBank Limited pour qu’elle reste dans les principes sacrés de la charia. Selon ce mufti reconnu par la communauté, le Bitcoin est halal. Il s’agit d’une réserve de valeur au même titre que l’est l’or. De même, il précise que si le bitcoin est utilisé comme “monnaie” et sert de moyen de transaction, alors, cela reste une monnaie comme les autres.

Il rappelle que toutes les devises ont un penchant spéculatif. Cela ne fait pas de ces devises des éléments haram pour autant. C’est la même chose pour le Bitcoin selon le mufti.

D’autres experts de finance islamique ont abouti à la même conclusion. On peut citer le Dr Ziyaad Mohammed ( qui à président le comité de Charia chez HSBC en Malaisie). Cependant, ce dernier met en garde contre le trading de Bitcoin, car étant donné la volatilité des cours, il précise que le degré d’incertitude en fait un élément dangereux, proche du jeu de hasard.

Cela dit, rappelons que les traders musulmans sont autorisés et que la pratique doit être faites dans les règles de la Charia. Le trading halal est tout à fait pertinent et très fréquent parmi les traders dans les pays musulmans. Le bitcoin est halal pour la majorité des experts de la question.

Parmi les chercheurs les plus critiques, on peut citer Mulana Jamal Ahmed et le mufti Faraz Adam. Ces derniers ont mis en garde le fait que les cryptomonnaies n’apportent pas de valeur ajoutée à la société. La concentration de richesses dans certaines mains pourraient même être néfaste pour la société. Cela dit, malgré ses doutes, ils conclut néanmoins en disant que le bitcoin est halal.

Les critiques contre le Bitcoin sont les mêmes que ceux qui sont contre le bitcoin de manière générale

Bien évidement, aucune opinion n’est tranchée. Parmi les avis d’expert, on retrouve aussi ceux qui affirment que le bitcoin et les cryptomonnaies sont haram.

Le plus réfractaire aux cryptomonnaies est certainement le Cheikh Haitham qui à déclaré que le bitcoin n’a aucune valeur intrinsèque et qu’en cela, c’est un actif spéculatif et interdit. Précisons toutefois que pour le Cheikh Haithman, les monnaies fiduciaires (depuis la fin des accords de Bretton Woods en 71 par Richard Nixon) ne sont pas considérés comme des monnaies au sens islamique du terme. Celles-ci ne sont pas indexés sur des valeurs réelles comme l’or. Ainsi, il s’oppose autant au bitcoin qu’il s’oppose au dollars, par exemple.

couple à dubai bitcoin
Les populations musulmanes – en Afrique- également comme pour le Nigeria achètent de plus en plus de bitcoin.

Pour le mufti d’Egypte, par exemple, cheikh Shawki Allam, le bitcoin est trop risqué. Le fait que les cryptomonnaies soient aussi utilisés pour des activités criminelles posent aussi un problème.

L’argument de Cheikh est en fait similaire aux critiques qu’apportent les personnes anti-cryptes comme ça a été le cas de Warren Buffet par exemple.

D’autres gouvernement à l’instar de la Turquie ou de l’Algérie qui ont décidé d’interdire les cryptomonnaies, c’est davantage pour des raisons politiques ou économiques plus que pour des raisons religieuses.

En effet, l’anonymat des transactions et la volatilité en font des actifs financiers à traiter avec prudence.

Ainsi, les experts de la charia qui déclarent que les cryptomonnaies ne sont pas halal sont plutôt rares. Les experts les plus reconnues ont plutôt déclaré l’inverse. C’est aussi ce qui explique que de nombreux pays musulmans voient leurs population acheter toujours plus de bitcoin ( et d’autres cryptos).

D’ailleurs, Dubai est devenu une place forte des cryptomonnaies…

Mot final : Les musulmans ont-ils le droit d’utiliser les cryptomonnaies?

Nous vous avons fait le tour rapide de la question. Nous avons vu finalement que les experts sur la question penchent du coté du bitcoin comme étant halal à la pratique de l’islam. Le bitcoin halal est donc toléré pour les musulmans intéressés par l’investissement crypto.

C”est donc une bonne nouvelle, avons-nous envie de dire.

Maintenant, comme on l’a vu, les musulmans peuvent faire du trading halal ( mais dans des règles délimitées) de même qu’ils ne “peuvent pas” se satisfaire des gains de l’usure propre au lending (prêt de crypto) par exemple.

Cela dit, acheter du bitcoin ou en posséder n’est pas Haram dans l’absolu.

Évidement, vous pouvez nous donner des références ou des sources dans la partie commentaire si cela est pertinent.

———-

Remarque : Aucun conseil financier n’est donné dans cet article ni dans tout autre article sur zonebitcoin. Il s’agit d’information dont vous êtes le seul juge et maitre. Soyez responsable de vos investissements et n’investissez qu’une somme dont vous êtes prêt à perdre.

Pour acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

  • Sur Binance ( Obtenez 10% de réduction)
  • Faire du Trading à effet de levier : PrimeXBT.

Pour générer des intérêts sur vos cryptomonnaies:

  • Sur Youhodler ( Gagnez jusqu’à 12% d’intérêts)
  • Sur BlockFI ( Générez des intérêts cumulés) 

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour se divertir et jouer 

ZoneBitcoin
Suivez-moi
Total
16
Shares

Partagez votre avis ici :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
USDN stablecoin waves

Le stablecoin USDN chute, Waves se prend une vague de peur...

Article suivant
mobox crypto

MoBox : Est-ce que c'est un bon jeu pour gagner des tokens ( GameFi)?

Les articles qui peuvent vous intéresser
Total
16
Share
%d blogueurs aiment cette page :