Le Koweit 🇰🇼 et l’Algérie 🇩🇿 : Les futurs eldorados du minage de bitcoin?

minage pays moins cher

Une nouvelle étude a été publié qui montre le coût du minage de Bitcoin dans 198 pays dans le monde.

Le pays où cela coûte moins cher de miner du bitcoin est le Koweit. Il coûte 1393 $ pour miner un seul bitcoin. Ainsi, pour l’extraction d’un seul bitcoin, un mineur au Koweit peut gagner 19 469 $. Les bénéfices sont conséquents, comme on peut le voir.

C’est le cas également de l’Algérie 🇩🇿 qui arrive en seconde place du classement des pays où cela coûte le moins cher de miner du bitcoin. Pour un mineur de bitcoin, il ferait alors un profit net de 15,574.67 $. Les coûts de l’électricité du pays est d’environ 0.038 USD par kWh. On est très loin des prix pratiqués en France par exemple où le prix est de 0.1740 € (en août 2022). C’est ce qui explique que le minage de bitcoin en France et en Europe n’est pas une affaire rentable…

On peut aussi ajouter que nous faisons nos calculs avec un bitcoin valant 20,000$. Rappelons que le BTC à déjà atteint plus de 60,000$ en 2021. Ainsi, si le cours du BTC reprend son envol, les mineurs de cette région pourraient tripler leurs bénéfices.

Cette carte qui montre les coûts d’extraction du bitcoin pour chaque pays peut alors dynamiser de nouvelles régions et de nouveaux pays.

Cela pourrait être le cas par exemple de l’Algérie, du Soudan ou encore de l’Éthiopie. Pour le moment, dans ce top 10 des pays les moins chères, seul le Kazakhstan profite du minage de bitcoin. Le pays est en effet à la 2ème place selon le “University of Cambridge Bitcoin Electricity Consumption Index ” des pays où il y a le plus de mineurs de bitcoin, après les USA et avant la Russie.

Quels sont les pays les moins chères pour miner des cryptomonnaies?

Cette carte illustre les coûts d’électricité pour miner un bitcoin dans le monde. La carte a été réalisé avec les données collectés en mars 2022 du coût de l’électricité dans chaque pays du monde.

Voici le classement des 198 pays selon les coûts pour miner un 1 bitcoin et le profit réalisé ( selon le cours du bitcoin du mois d’aout 2022, à environ 20,000$).

Coût pour miner 1 BTCBénéfice avec 1 BTC = 20,000
1 🇰🇼 Koweït 1 393,95 $ 18 362,58 $
2 🇩🇿 Algérie 4,181.86 $ 15,574.67 $
3 🇸🇩 Soudan 4 779,27 $ 14 977,26 $
4 🇾🇪 Yémen 7 161,77 $ 12 594,76 $
5 🇪🇹 Éthiopie 7 168,91 $ 12 587,62 $
6 🇰🇬 Kirghizistan 7 368,04 $ 12 587,62 $
7 🇦🇴 Angola 7 744,32 $ 12 388,49 $
8 🇶🇦 Qatar 7 368,04 $ 12 388,49 $
9 🇰🇵 Corée du Nord 7 744,32 $ 12 012,21 $
10 🇰🇿 Kazakhstan 8 762,00 $ 10 994,53 $

Quels sont les pays les plus chers pour miner du bitcoin?

Sur la carte, le pays où cela coûte le plus cher de miner du bitcoin est le Vénézuela. Il en coûtera 246 530 d’électricité pour miner un seul bitcoin. Clairement, avec un bitcoin à 20,000$, c’est une affaire plus que non-rentable. En gros, comprenez que si les mineurs voulaient le faire au Vénézuela, cela reviendrait à perdre/ jeter 225 660 $.

Voir la carte complète sur le site VisualCapitalist.

Peut-on miner du bitcoin avec de l’énergie verte ?

Pour miner un bitcoin, il faut environ 1450 kilowattheures. Or, pour avoir une image concrète de ce à quoi cela équivaut, c’est à peu près la même quantité d’énergie que dépense un ménage américain moyen en 13 ans.

Il y a de nombreux détracteurs pour qui le Bitcoin perd en crédibilité en raison de sa grandeconsommation énergétique. Le bitcoin nécessiterait beaucoup trop d’énergie. Et, les médias ont souvent diffusés l’image que le minage du bitcoin équivalait à la dépense énergétique d’un pays comme l’Irlande. Selon les médias, le pays de référence change mais l’idée reste toujours la même : le Bitcoin consomme autant d’électricité qu’un petit État.

Il ne faut pas être un grand militant écologique pour s’en indigner, soit. Cependant, c’est méconnaitre le coût énergétique du système financier actuel d’une part et d’autres industries polluantes ( le textile par exemple). Et d’autre part, c’est surtout oublier que les fermes de minage optimisent au mieux leurs consommations pour pouvoir être rentable. Ces dernières se tournent davantage vers les énergies vertes.

En effet, beaucoup de sociétés de minage utilisent l’électricité crée en surplus ( celle qui n’est pas utilisée) pour faire tourner leurs machines. De même, beaucoup de fermes de minages utilisent les énergies renouvelables. Parmi ces sociétés exemplaires, on retrouve par exemple BigBlock Datacenter et la BBGS, fondé par Sebastien Gouspillou qui installe et exploite des fermes de minage en utilisant de l’énergie verte produite en excès.

Si les fermes de minages cherchent désormais à utiliser de l’énergie verte, c’est aussi pour des raisons économiques. Celle-ci s’avère moins coûteuse que son équivalent à énergie fossile et moins problématique d’un point de vue éthique.

Pour avoir une meilleure compréhension de la question de la pollution du bitcoin, voici une étude qui relative nos conclusions sur le sujet : Quel est l’impact écologique du bitcoin? publié dans le magazine Usbek et Rica.

Le minage de bitcoin comme une opportunité économique pour certains pays?

La recherche constante du prix de l’électricité la moins chère est primordiale chez les mineurs de cryptomonnaie. On retrouve souvent des fermes de minage dans les pays où l’électricité est la moins chère. Cela fait des années que les pays comme le Kazagsthan ou la Georgie attire des entreprises de minage pour développer une partie de leurs économies.

Avec un tel classement, cela pourrait attirer de nouvelles entreprises dans les régions du Magreb et de l’Afrique en général. Avec la Centrafrique et le sangocoin, le continent semble bien décider à prendre sa part dans cet univers.

Pour l’Algérie par exemple, reste à voir si des entrepreneurs vont vouloir profiter de cet eldorado… Reste à savoir aussi si le pays va autoriser ou non ces entrepreneurs. En effet, sous la présidence de Bouteflika, le pays avait “interdit” les cryptomonnaies. C’était bien avant l’envolée que nous avons connu ces dernières années. Beaucoup de pays qui n’étaient pas “tolérants” envers le bitcoin ont depuis ont emboité le pas aux cryptomonnaies. Mieux encore, dans les pays musulmans, il a été admis que le bitcoin était halal et qu’il n’y avait donc pas d’obstacle religieux à développer des entreprises liées au Bitcoin.

Depuis 2019, le pays est gouverné par Abdelmadjid Tebboune. On peut imaginer que celui-ci se montrera plus tolérant envers la blockchain. Tout du moins, on pourrait espérer que pour des raisons économiques évidentes, ces entreprises puissent éclore dans le pays.

C’est en effet une aubaine en or pour le plus grand pays d’Afrique, qui trouverait là également une nouvelle manne financière, en plus de ses ressources pétrolières..

Qui sait? Peut-être que l’Algérie deviendra un partenaire idéal pour la France et les entreprises de minage qui cherchent une électricité peu chère dans un pays proche?


Disclaimer : Ceci n’est pas un conseil en investissement. Tous les articles publiés sur ce blog ne sont pas à considérer comme des conseils en investissements.

Autre articles qui pourraient vous intéresser :

ZoneBitcoin
Suivez-moi
Total
2
Shares
2 Partager
0 Tweeter
0 Pinterest
0 Partager
0 Partager

Partagez votre avis ici :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
spotlight nouvelles pépites kucoin

Comment trouver les nouvelles pépites sur le Spotlight de Kucoin?

Article suivant
stargate finance STG token

Stargate Finance (STG token ) : Le protocole qui veut bousculer l'omnichain

Les articles qui peuvent vous intéresser
Total
2
Share
%d blogueurs aiment cette page :