open banking crypto

L’Open Banking et les cryptos : Une guerre fructueuse?

27 décembre 2022

Dans une première lecture, l’Open Banking et la blockchain renvoient à deux technologies bien distinctes. Quand l’une fait référence à la finance classique, la blockchain quant à elle fait echo aux infrastructures de paiement cryptographique.

Cependant, les deux ont le même objectif in fine qui est la démocratisation des services financiers. Ces deux dernières décennies ont été particulièrement prolifiques pour les deux technologies qui se sont développés en parallèle l’une avec l’autre.

On peut même dire qu’il y a une sorte de course entre les deux domaines. Chacune essayant d’améliorer au mieux l’accès à la finance.

Cependant, on peut voir de plus en plus des idées provenant des deux technologies qui se croisent. En fait, il semble même que les deux technologies puissent progresser mutuellement.

L’Open Banking, c’est quoi?

L’Open Banking est un protocole qui a ébranlé le secteur bancaire au début des années 2000. Dans le terme “Open Banking”, il y a le mot “open” (ouvert). Ainsi, l’idée principal est que les clients peuvent partager leurs données financières avec des tiers de confiances réglementées via ce qu’on appelle des API. Le sigle API signifie “Interface de Programmation d’Application” en français. Ainsi, les API sont principalement développées par des banques ou des Fintech.

Avant l’apparition de l’Open Banking, ce type d’informations étaient exclusivement réservés aux banques. Il s’agissait donc d’informations “fermées” par la banques et par les banques seulement.

Quelles sont les applications concrètes de l’Open Bankign?

Parmi les services proposés, on peut citer les applications de gestion financières, celles qui permettent de gérer ses finances personnelles par exemple. Dans ce type d’applications, les utilisateurs peuvent voir leurs comptes bancaires de différentes banques en un seul endroit. Ils peuvent alors avoir une vue simple de leurs dépenses et de toutes les transactions opérées.

L’Open banking fait aussi appel à l’Intelligence Artificielle parfois et à différents algorithmes pour rendre la gestion financière plus efficace. De nouveaux services alors ont pu voir le jour comme des applications de prêts par exemple.

Ainsi, l’open banking vient fournir grâce aux API de nouveaux cas d’usages et viennent libérer les services financiers de leurs carcans bancaires.

Qu’apportent l’open banking aux utilisateurs?

Le premier grand avantage de l’Open Banking est certainement le fait que l’accès aux informations soit facilité. Nous avons aussi accès en temps réel aux différentes transactions. Les fonctionnalités sont alors multipliées tout en donnant plus de liberté aux utilisateurs eux-mêmes.

Ainsi, les utilisateurs ont plus d’options et naviguent désormais dans un écosystème ouvert où ils maitrisent leurs informations.

Il faut savoir qu’au départ, les banques n’ont pas été toutes réceptives à ce protocole. Les banques ont redouté les problèmes de piratage informatiques notamment. Puis, l’autre raison est la perte des clients potentiels. De nombreux entrepreneurs de fintech n’ont pu avoir accès à des API par exemple.

La crypto et l’open banking peuvent-ils fonctionner ensemble?

En avril 2021, la capitalisation boursière de Bitcoin avait atteint plus de 1000 milliards d’USD. Les institutions financières du monde entier se sont alors rendues compte de l’importance que prenait le bitcoin et les cryptomonnaies.

Bien entendu et les derniers scandales qui se sont produits dans l’industrie des cryptomonnaies ( cf la chute vertigineuse de Sam Bankman Fried), il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour une adoption de masse.

C’est dans ce contexte particulier que l’open banking et les cryptos peuvent joindre leurs forces pour faire de la finance, un espace plus juste et démocratique.

En fait, l’open banking et les cryptomonnaies travaillent déjà de concert et c’est particulièrement vrai pour les applications ou plateformes centralisées qui ont recours aux paiements par carte bancaire classique.

Quels sont les avantages pour la crypto d’utiliser l’Open Banking?

Ainsi, aujourd’hui, lorsqu’on utilise une application crypto, il est possible d’acheter des cryptomonnaies via une carte bancaire classique. Ainsi, avec l’open banking, cela facilite les transactions de manière transparente.

Cela rend le processus plus simple dans son ensemble. Voici les avantages qui font que les plateformes cryptographiques ont recours à l’open Banking:

  • Les informations ne sont pas partagées car il faut des codes d’accès à usage unique et une API spécifique.
  • Les utilisateurs peuvent se connecter via leurs applications bancaire pour faciliter l’authentification.
  • Il est alors possible de suivre la source des fonds entrant et sortants. Cela rend le travail plus facile pour les régulateurs.

On peut également mentionner que les applications de trading automatisé comme Bitsgap peuvent parfaitement fonctionner. Bitsgap par exemple utilise des API pour se connecter aux plateformes d’échanges et exécuter alors les bots de trading.

bitsgap trading
Source : Site de trading automatique Bitsgap

De par ses avantages, de nombreuses applications utilisent les deux technologies. On peut citer par exemple l’application Plum ou encore BitPanda qui permettent d’investir dans des actifs classiques de la bourse et dans des cryptomonnaies.

Y a-t-il une guerre entre l’Open Banking et les Cryptos?

Certains détracteurs des cryptomonnaies pensent que l’Open Banking pourrait suffire à moderniser la finance traditionnelle. De l’autre coté (du côté des partisans des cryptomonnaies), l’Open Banking peut être un véritable frein à l’émancipation financière des individus…

En réalité, la cryptomonnaie aurait pu dans une autre configuration parvenir à s’imposer dans les transactions courantes. C’est là -jusqu’à aujourd’hui- le but ultime de l’usage des cryptomonnaies : devenir un moyen de paiement largement utilisé dans les magasins en ligne et physiques.

Nous sommes certes sur la bonne voie car aujourd’hui, on peut payer en bitcoin des hébergeurs web, acheter des cartes cadeaux, payer des bières, acheter des maisons (cf RealT) et même faire des voyages avec des cryptomonnaies. Or, même si on peut payer de plus en plus de choses en cryptomonnaies, cela reste encore minoritaire.

—>Lire “Que peut-on acheter avec des bitcoins”?

La raison principale qui explique ce “retard” est le fait qu’au moment où Bitcoin était favorisé pour les paiements quotidiens, les frais de réseaux ont explosé… Cela revenait alors dans certaines circonstance plus cher de payer les frais que l’article en question…C’est le fameux problème de la scalabilité du bitcoin qui à certainement retardé le paiement en bitcoin…Soulignons que depuis, des solutions de layer2 ont vu le jour tels que le lightning Network et qui permettent de réaliser des transactions instantanément et quasiment sans frais.

—> Voir les 5 meilleurs wallet de Lightning Network pour utiliser bitcoin

Quels sont les avantages de la cryptomonnaie sur l’Open Banking?

Beaucoup d’utilisateurs sont convaincus que la cryptomonnaies à plus d’avantages que l’Open Banking. Cela est particulièrement vrai pour les pays émergents qui n’ont pas encore d’infrastructure financière robuste.

Ainsi, les cryptomonnaies ont les avantages d’être :

  • Sans frontières d’utilisation. L’Open Banking ne peut pas contourner les limitations ou même les restrictions imposés par les États. Les cryptomonnaies peuvent être utilisé partout dans le monde et par tous les citoyens sans aucunes restrictions géographiques ou de nationalité.
  • La propriété à 100% de ses actifs : Les détenteurs de cryptomonnaies contrôlent entièrement leurs actifs. On ne peut pas geler leurs portefeuilles ni même limiter l’accès. Rappelons que cela est le cas pour ceux qui utilisent des portefeuilles non-custodial.
  • les cryptomonnaies offrent une transparence absolue. Même si l’Open Banking permet de tracer les opérations réalisées, avec les cryptomonnaies, l’accès est absolu à toutes personnes. Tout le monde peut consulter le registre des opérations réalisées. Cela offre alors une transparence absolue sur les transferts réalisés.

Mot final sur l’interaction entre Open Banking et Crypto

L’avenir semble radieux pour les applications bancaires ouvertes. De la même manière, les applications cryptographiques ont également un bel avenir. Cependant, la guerre entre les deux systèmes pourraient devenir toujours plus féroces. Par exemple, l’essor de l’open banking va également mettre en avant l’utilisation des FIAT…au détriment des cryptomonnaies…

Dans ce sens, l’open banking est certainement le vrai concurrent aux applications cryptos. Ces dernières doivent alors s’armer de patience et proposer des services toujours plus innovants. Aussi, il semblerait que leur union pourrait aussi aboutir à de formidables cas d’usages.


Pour acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

  • Sur Coinbase ( Gagnez 10 € en achetant 100 euros de cryptos)
  • Sur Binance ( Platforme complète de trading crypto)

Générer des intérêts sur vos cryptomonnaies:

  • Sur Youhodler ( Gagnez jusqu’à 12% d’intérêts)

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour se divertir et jouer 

  • Le top pour l’Esport et le Paris sportifs : CloudBet
Total
0
Shares

La Rédaction ZoneBitcoin

Passionnés par le Bitcoin, nos rédacteurs tentent de démocratiser leurs connaissances à travers des articles variés et touchant différents sujets.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Total
0
Share

En savoir plus sur ZoneBitcoin

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Échangez des cryptos sur Changelly

changelly

Tracker de crypto

coinstats app

Sur Google

googlenews

Ne ratez pas :

defiland jeu DFL token

DeFi Land (DFL) : Le jeu Game-Fi sur Solana

DeFi Land est un jeu de simulation agricole construit sur
fuck elon

F*ck Elon et c’est la grosse fête des maximalistes Bitcoin

Vous pensez que le bitcoin chute et qu’il va perdre