bilan année 2022

L’année 2022 a été diabolique mais c’est une bonne chose, au final

21 décembre 2022

À l’heure où j’écris cet article, nous sommes le 20 décembre 2022. Il y a quelques jours, la France perdait contre l’Argentine lors de la Coupe du Monde au Qatar. Même si l’équipe s’est bien battue, cet échec fait écho – avec pertinence – avec le constat amère que l’on peut faire de cette année.

Bon la transition n’est pas parfaite, je vous l’accorde, mais ce que je voulais dire, c’est qu’en regardant le match de foot, je n’ai pas pu m’empêcher de faire des allégories avec ce qu’on vivait dans “le monde des cryptos” pour reprendre une expression presque désuète aujourd’hui.

Cette année, en effet, n’a finalement été qu’un combat (avec une issue catastrophique certes) entre des forces contraires. Il y a (selon moi) ceux qui cherchent dans une démarche (réellement) humaniste à ce que les “cryptomonnaies” profitent au plus grand nombre et qu’on l’utilise à des fins plutôt éthiques. De l’autre côté, il y a ceux qui n’y voient qu’un moyen de s’enrichir à titre personnel et qui créent des sociétés dans le seul but de vendre leur tokens.

C’est une vision très manichéenne, je vous l’accorde. Pour les besoins de cet article, on va se contenter de cette dichotomie des mondes.

Le but ici, étant surtout de faire une sorte de bilan positive (oui, oui) de l’année tonitruante que nous avons vécu et de tenter de faire le point sur les leçons que l’on peut tirer.

Quelles sont les conclusions hâtives que l’on peut faire?

Eh bien, si on fait un bilan de premier degré, les conclusions peuvent être bien dramatiques. Un stablecoin n’a de stable que le nom. Un type de 30 ans qui créent une plateforme d’échange peut devenir milliardaire en l’espace de 3 ans et tout foutre en l’air en 3 jours. Les pirates se sont gavés comme jamais avec des millions dérobés dans des protocoles DeFi. La plupart des tokens lancées en 2022 ont perdu toute valeur et les équipes se sont tirés avec ce qu’il y avait dans la caisse.

Les gros escrocs de la finance traditionnelle trouve une nouvelle manière de faire des affaires sans avoir à décliné leurs identités. Tout le monde peut créer des business dit de “web3” et cacher son identité car après tout on ne connait pas l’identité de Satoshi Nakamoto. Les NFT nous font croire que ce sont des innovations technologique alors qu’elles ne sont que des cartes de grattage de loterie numérique. Les vulgarisateurs se font passer pour des professeurs au bon coeur alors qu’ils ne sont là que pour “promouvoir” leurs liens d’affiliations vers des projets douteux.

Oui, je sais, ça fait mal..Cependant, j’ai forcé le trait de façon volontaire mais je pense qu’il faut aussi regarder les choses telles qu’elles sont.

Au fond, même dans ce chaos, il y a quand même des choses positives. Je ne dis pas ça parce que j’ai lu des livres sur le développement personnel qui m’ont répété que je devais absolument voir le verre plein plutôt qu’à moitié vide. Non, sérieusement, je pense qu’il y a vraiment de bonnes choses dans ce sombre chaos.

Voyons maintenant les choses positives qui sont là malgré tout

La première grande chose positive que l’on constate en cette année 2022 est qu’au final “bad buzz is a buzz” comme on dit. En gros, même si on a beaucoup parlé des cryptomonnaies d’un point de vue négatif, il n’empêche qu’on en a beaucoup parlé…

Alors oui, c’était surtout lors du bull run de 2021 qu’il y a eut la meilleure pub et la meilleure attractivité pour les nouveaux arrivants, certes. Cependant, le fait que les grands médias (mainstream notamment) évoquent les cryptomonnaies (même dans un sens négatif), cela fait toujours indirectement une meilleure visibilité de cette technologie. De même, cela rend les crypto-actifs aussi importants que les autres actifs. Ce n’est pas rien, hein 😉

ruine de l'année 2022 pour le bitcoin
La couverture de Bloomberg Newsweek, de la semaine du 21 novembre 2022, avec pour gros titre : “The Fall of Crypto Empire”. Source : https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-11-16/ftx-collapse-shows-sam-bankman-fried-made-empty-promises?leadSource=uverify%20wall

Cela fait 14 ans que Bitcoin est né mais il n’empêche que nous sommes encore au début de l’adoption de masse. Ainsi, cette année 2022 est aussi l’année (et surtout depuis la chute de FTX) où les gouvernements du monde entier ne peuvent plus ignorer l’intérêt que portent les utilisateurs ( notamment les plus jeunes) pour les cryptomonnaies.

Une législation est-elle à prévoir?

Je sais ce que vous vous dîtes : “Oh, mais cette mauvaise publicité va pousser les gouvernements à légiférer de façon plus dure sur les cryptomonnaies”. Oui, c’est en effet ce qui semble se passer. Certains sénateurs aux USA travaillent même sur des lois pour interdire certaines cryptomonnaies. Le but étant d’éviter des prochains esclandres ou la mainmise de l’industrie par des personnalités borderlines comme celle de Sam Bankman Fried.

Et, ce qu’on peut prévoir, c’est que d’autres pays vont vouloir suivre la voie américaine. On a vu qu’en Europe et notamment en France, la législation sur les cryptomonnaies risque de s’endurcir.

Oui, je ne suis pas Madame Irma mais les politiques veulent limiter les risques et protéger au mieux les victimes des arnaques. Peut-on vraiment leur en vouloir? Oui et non mais allons plus loin dans notre raisonnement.

Est-ce qu’une législation à l’endroit des cryptomonnaies est-elle vraiment à craindre? Je vous pose la question sérieusement.

Je veux dire, si on ne fait rien, des petits escrocs, des voyous, des pauvres types sans moral vont continuer à pourrir l’écosystème. On verra de plus en plus d’influenceurs cryptos qui feront des vidéos de 2 minutes sur TikTok en raflant des millions de vues pour un énième projet bidon. Est-ce que c’est cela que l’on veut? Est-ce que c’est tout ce qu’on mérite?

Non et j’imagine que vous êtes d’accord avec moi. Une bonne législation peut être nécessaire et c’est même indispensable dans certains usages.

On ne peut pas continuer à cultiver la cupidité sans fin des protagonistes et des entrepreneurs de l’industrie crypto. Vous vous souvenez de cet engouement pour les 20% du token UST sur le protocole Anchor? Dites-vous bien que ce protocole a eu un impact bien plus grand sur la chute du marché que ce que vous croyez. La cupidité, le manque de connaissances des soi-disant “experts du milieu” ont entrainé le depeg de TerraUSD…Oui, je vous le rappelle ici : c’est le lendemain de la chute de l’UST que le bain de sang a commencé…

Il y a un moment où il faut reconnaitre ses tords et regarder la vérité en face : Beaucoup sont coupables et ont même favorisé cette dégénérescence, de par la visibilité qu’ils ont. Combien de personnes ont fait l’apologie de pures arnaques? Combien de personnes ont été “poussé” à investir avec des “analyses” d'”experts”? Cela risque de continuer car ces gens-là se protègent avec des “je vous avais dit de faire vos propres recherches”. Oui, voilà… L’excuse est toute prête : c’est la faute des investisseurs.

Donc, cette absence de lois profite aux vagabonds et ne protège pas les victimes. Dans cette optique oui, une réglementation semble nécessaire.

Cependant, je vous arrête tout de suite sur un point : Je parle ici de la nécessité de légiférer les cryptomonnaies mais je ne parle pas de Bitcoin.

Je m’explique.

Pourquoi Bitcoin peut en ressortir que plus grand et plus fort?

Même si on a tendance à faire l’amalgame entre crypto et bitcoin, ici, dans le domaine de la législation, je fais bien référence aux cryptomonnaies. Autrement dit, je parle de ces sociétés créent par des entrepreneurs qui créent des tokens ou des cryptomonnaies dans un but commercial. Bitcoin n’a rien à voir avec ce type de projet et de cryptomonnaies.

D’ailleurs, si je m’exprime plus clairement, je dirais même que cette année 2022 a été l’année où Bitcoin a montré à quel point il se distingue des autres cryptomonnaies. Appelez-les altcoins ou ce que vous voulez, mais Bitcoin n’a pas du tout les mêmes objectifs ni les mêmes fondations techniques. Bitcoin est différent en tout point.

Ainsi, une réglementation juridiques des cryptomonnaies n’affecterait pas ( en théorie) Bitcoin, qui reste, au-dessus de tout contrôle, même étatique…

Et, il semble que les utilisateurs cryptos viennent de le remarquer. Finalement, Bitcoin a été noyé dans les années de bull run par l’arrivée de projets toujours plus ambitieux et “révolutionnaire”. Les promesses de gains rapides n’ont jamais été autant relayé par toute cette armada de nouveaux vulgarisateurs, devenus maitre du “shilling“.

Bien sûr, Bitcoin avait l’air bien fade à côté de tous les projets qui avaient misés sur des formidables maitres en marketing : giveaway, vidéo sponsorisée, publicité, airdrop : tout était là pour attirer le chaland. Même les personnes qui n’avaient jamais investi en bourse ou qui ne se sont jamais intéressé à la finance personnel se sont soudain mis à acheter des cryptos.

C’est tellement facile d'”investir dans les cryptomonnaies ” aujourd’hui me direz-vous…Alors, ils ont sauté à pied joint dans ce qu’on appelle des “shitcoins” mais cela fait partie de l’expérience. Aujourd’hui, ils vont peut-être prendre conscience que bitcoin est différent?

Je l’espère en tout cas…

Mot final sur cette année bienheureuse…

Alors, j’ai déjà tout dit pour conclure sans me répéter. J’ose quand même le réformuler : cette année à été une bonne année pour Bitcoin. C’est la cryptomonnaie qui a le moins perdu au final et qui s’est même renforcé. Oui, alors que tout le monde jacassait sur le scandale de FTX, Nayib Bukele, le président du Salvador déclarait qu’il achèterait un bitcoin chaque jour. C’est vous dire à quel point la confiance en Bitcoin est toujours aussi grande….

À coté des levées de fonds records et des giveaways en pagaille, les innovations sur le réseau Bitcoin sont toujours plus nombreuses comme le Lightning Network par exemple, qui permet de réaliser des micro-transactions instantanément et quasiment sans frais. Les bitcoiners continent de construire et d’améliorer l’écosystème, malgré la tourmente actuelle et la gueule de bois de l’année passée

Note : Au moment où je publiais cet article, je venais de recevoir l’email envoyé par Ray Youssef, le fondateur de Paxful. Il explique qu’il décide de retirer ETH de la plateforme pour diverses raisons. La raison principale étant qu’il serait plus bénéfique pour les utilisateurs de se concentrer davantage sur bitcoin que sur d’autres altcoins…

Voici un extrait du mail envoyé le 21 décembre 2022 à tous les utilisateurs de la plateforme Paxful.

Pour finir, je tiens à préciser que je ne veux pas ici dans ce billet mettre des oeillères et ne considérer que Bitcoin. Non, je ne suis pas une maxi radicale et la finance décentralisée a apporté de grandes innovations. D’ailleurs, c’est comme cela que je finirais sur ce bilan positive de l’année 2022. Vous rappeler que de belles idées, des projets audacieux et absolument disruptifs ont fait leurs apparitions. On ne peut pas décemment le nier.

Espérons simplement qu’une éducation plus saine soit faites auprès des nouveaux arrivants. Espérons également que l’écosystème profite de cette grande purge pour se concentrer sur des projets cryptos sérieux qui peuvent rendre le monde meilleur.

Car, oui, c’est possible et c’est à nous de faire en sorte que cela devienne une réalité.

Espérons que l’année 2023 soit meilleure, et il y a de fortes chances pour qu’elle le soit. Ce ne sera pas difficile me direz-vous…

—–

Si vous n’êtes pas d’accord avec ma conclusion ou que vous avez des commentaires, n’hésitez pas à poursuivre la discussion sur Twitter si le coeur vous en dit (@zonebitcoinco)

Total
0
Shares

Ines Aissani

Éditrice du journal ZoneBitcoin, tombée dans le terrier du Bitcoin et farouchement convaincue qu'il peut apporter une solution aux problématiques liée à l'inclusion financière.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Total
0
Share

En savoir plus sur ZoneBitcoin

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Échangez des cryptos sur Changelly

changelly

Tracker de crypto

coinstats app

Sur Google

googlenews

Ne ratez pas :

besoin du bitcoin

Le Bitcoin est bien plus qu’une monnaie, c’est la garantie de notre liberté

Lorsqu’on découvre Bitcoin, on peut de prime abord se poser
fondateur Ethereum

Le fondateur d’Ethereum voudrait de plus belles choses pour la DeFi

Une interview vient d’être publié ( le 18 mars 2022