digital artifacts NFT

Ordinals: la polémique sur la création de “NFT” sur Bitcoin

31 janvier 2023

Vous avez peut-être entendu parler du nouveau protocole de NFT appelé “ordinals” lancé sur le réseau Bitcoin. Le sujet divise la communauté et ravive d’anciens débats. Alors que certaines personnes se réjouissent de cette nouveauté, d’autres s’indignent et affirment que cela “détourne” Bitcoin de sa mission principale.

Comme beaucoup de choses dans la vie, il n’est pas facile de trancher pour l’un ou l’autre camp. Le plus important étant d’entendre les arguments des uns et des autres afin de se forger son propre avis.

Présentation du protocole “Ordinals”

C’est l’ingniéieur logiciel Casey Rodarmor qui est à est l’origine de la création du protocole “Ordinal”. Le protocole autorise la création d’actifs non-fongible sur le réseau Bitcoin. Rodarmor les appelle des “digital artifacts” que l’on peut traduire par en français par des “artefacts numériques”. Ces actifs peuvent être des images JPEG, des fichiers PDF ou même des formats audios et vidéos. Ils sont représentés par une série cryptographie de chiffres peuvent être envoyés à d’autres adresses Bitcoin de la même manière que l’on envoie des satoshis.

Sur son blog, Rodarmor explique que les types de NFT sont crées sur le réseau principal. Ces artefacts n’ont pas besoin de chaine latérale ou de layer 2 d’aucune sortes.

Pourquoi avoir créer des NFT sur le réseau Bitcoin?

Les artefacts numériques sont des NFT, cependant tous les NFT ne sont pas des artefacts numériques. C’est à partir de ce constat que le développeur à trouvé un sens à créer des NFT sur le réseau Bitcoin. Pour lui, c’est alors la version idéale de ce que devrait être un NFT : décentralisé, on-chain et immuable. Or, de nombreux NFT crées jusque là ne respectent pas cette définition. Beaucoup de NFT sont stockés hors-chaine, hébergés sur des plateformes centralisées, par exemple.

C’est en fait pour résoudre les failles inhérentes aux NFT que nous connaissons actuellement que le créateur d’Ordinals à voulu concrétiser son projet.

Ainsi, dans cette perspective, les NFT sont irréprochables. Ils sont crées sur la blockchain la plus ancienne et la plus sécurisée qui soit, à savoir Bitcoin. Ils ne dépendent pas de smart contacts défaillants qu’il faut auditer régulièrement.

Les polémiques concernant le protocole “Ordinals”

Pour certaines personnes de la communauté Bitcoin, ce nouvel usage sur Bitcoin est problématique et éloigne Bitcoin de la vision originelle de son créateur Satoshi Nakamoto. Pour ce groupe de personnes, si l’on suit le livre blanc de Bitcoin, c’est un système électronique de paiement en peer-to-peer. Il ne doit pas avoir d’autres cas d’usages que celui-ci.

D’autres personnes soulignent le fait que les NFT seraient gourmands en terme d’énergie et cette nouvelle stimulation augmenterait inévitablement les frais de transactions. Cela pourrait à terme faire fuir les utilisateurs du réseau. Cela créerait des “spams” sur le réseau pour une fonction qui n’a pas de réelle utilité dans la mesure où les autres blockchains permettent déjà la création de NFT.

Pour d’autres personnes, ce protocole est une bonne chose pour le développement du réseau. Cela permettrait de stimuler Bitcoin et ses fonctionnalités. Cela apporterait in fine un nouveau cas d’usage pratique à Bitcoin. Le fait de pouvoir créer des NFT ne retire pas la fonction originelle de bitcoin qui consiste à envoyer et recevoir des bitcoins.

Mot final

Le projet est encore “récent” et le débat ne cesse d’agiter les utilisateurs de Bitcoin et cela risque de continuer pendant un certain temps. Il faut également rappeler que les débats sont très “sains”- dans l’absolu – pour l’écosystème. Ce n’est pas la première fois que la communauté Bitcoin est scindée suite à une innovation proposée. Par exemple, dernièrement, c’était la polémique sur les drivechains qui a divisée la communauté ou sur le fait de savoir s’il faut modifier le plafond des 21 millions de bitcoin.

Très souvent, ces débats ont pu aboutir à des évolutions et à des innovations appréciées aujourd’hui. Cela fait partie même de l’histoire du développement de Bitcoin avec les BIP notamment (Bitcoin Improvement Proposal). C’est aussi pour cela que le réseau ne cesse d’évoluer et de se mettre à jour, continuellement.

Alors, continuons de débattre 😉

Voir aussi :


Remarque : Ceci n’est pas un conseil en investissement. Faites toujours vos propres recherches. 

Pour acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

  • Sur Coinbase ( Gagnez 10 € en achetant 100 euros de cryptos)
  • Sur Binance ( Platforme complète de trading crypto)

Pour générer des intérêts sur vos cryptomonnaies:

  • Sur Youhodler ( Gagnez jusqu’à 12% d’intérêts)

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour se divertir et jouer 

  • Le top pour l’Esport et le Paris sportifs : CloudBet
Total
0
Shares

La Rédaction ZoneBitcoin

Passionnés par le Bitcoin, nos rédacteurs tentent de démocratiser leurs connaissances à travers des articles variés et touchant différents sujets.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Total
0
Share

En savoir plus sur ZoneBitcoin

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Échangez des cryptos sur Changelly

changelly

Tracker de crypto

coinstats app

Sur Google

googlenews

Ne ratez pas :

bitcoin en 2023

Rétrospective du Bitcoin en 2023 : Une année glorieuse malgré des conditions difficiles

Bitcoin, autrefois perçu comme une nouveauté spéculative, a évolué pour
ecosysteme bitcoin

Au fait, connaissez-vous les différents membres de l’écosystème Bitcoin?

Bitcoin est un logiciel libre autour duquel une communauté et