tether

Voici l’incroyable saga de Tether et voici pourquoi l’histoire fait peur (pour le bitcoin)

Vous avez peut-être entendu parler du Tether et même entendu des choses assez catastrophiques. La rumeur la plus négative affirme que la chute du Tether est imminente et qu’elle pourrait entrainer la chute du bitcoin, lui-même.

Pourquoi cette grosse rumeur ( qui date en fait, depuis 2017)? C’est précisément l’objet de cet article, mes chers amis.

Grosse rumeur disais-je? Discours alarmiste ô combien habituel dans le monde des cryptomonnaies? Euh oui…Combien de fois as-t-on prévu la mort du bitcoin, hein? Cela fait 11 ans qu’il est là, toujours plus fort, et il a survécut à je ne sais pas combien de mort annoncé.

Bref, c’est donc tout l’objet de cet article que de décrypter un peu les “on-dit” autour du Tether. Nous allons essayer de comprendre pourquoi et l’origine de telle affirmations. Est-ce que le Tether est vraiment dangereux et en quoi cela pourrait impacter le bitcoin?

Cela fait quelques mois en effet, que les inquiétudes sur la situation de Tether s’intensifie. Tether à une place très importante dans les places de marché et sa capitalisation est estimé à plus de 2 milliards de dollars. Oui, rien que ça. Cela reste un géant. Et, c’est pourquoi, elle pourrait perturber le marché avec violence…

On reproche ( globalement et pour résumé) à Tether de ne pas avoir les réserves qu’elle se doit d’avoir…De même, des accusations de manipulation de marché sont aussi sur le papier des griefs..

Si ces accusations s’avère vrai, cela pourrait-il nuire au bitcoin?

Déroulons l’affaire de puis le début pour en savoir plus.

D’abord, rappelons le contexte de ces affirmations…

En fait, cela fait déjà quelques temps que beaucoup de personnes ont des soupçons sur le Tether. Oui, ça ne vient pas de sortir hier, même si là, ça n’a jamais eut une telle proportion.

Là, ce qui à fait grandir notre inquiétude, c’est lié à des événements importants:

  • Coup de tonnerre le : On apprend que les régulateurs américains ont décidé d’enquêter finalement sur les entreprises qui sont derrière la création de la stablecoin Tether, à savoir Bitfinex et la société Tether Limited.

Lorsque les médias l’annonces, eh bien, le marché “panique” et le bitcoin chute.

L’autorité qui va lancer l’enquête, c’est pas une petite agence mais c’est la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), l’agence américaine de régulation des bourses de commerce. C’est donc une autorité de premier ordre. C’est pourquoi l’annonce a été pris très au sérieux.

On a appris par Bloomberg, le lundi 29 janvier 2021, que la CFTC avait envoyer une “assignation à comparaitre” exactement le 6 décembre 2020. Cette assignation veut vérifier la rumeur qui veut que le Tether ne dispose pas des réserves de change sur laquelle est sensé être indexé ( ce qui est problématique au plus haut point). Cette assignation renvoie à une enquête approfondie pour savoir s’il s’agit oui ou non d’une grosse arnaque à 2 milliards de dollars….

Eh bien, on vient d’apprendre, que normalement, on devait avoir les documents le 15 janvier 2021 et que BitFinex à demander un délai de 30 jours. On saura donc la suite de l’affaire le 15 février.

Les entreprises qui sont à l’origine de Tether nient et ont toujours niés ces affirmations. Selon eux, elles proviennent et sont nourris par des détracteurs.

Les craintes sont d’autant plus grandes que si le Tether tombe, il est tellement présent ( en terme de volume) sur les plateformes d’échanges, qu’il pourrait entraîner une chute du bitcoin…

Même si cela reste une présupposition, ce scénario terrifie. De même, cette relation de causalité est justifiée par le fait que le dernier bull run de décembre 2020 serait dû à une hausse des liquidités du Tether.

Les bases: qu’est-ce que Tether?

Pour bien comprendre le problème Tether, il faut dans un premier temps bien comprendre ce dont il s’agit.

Tether est une cryptomonnaie indexé sur le dollars américain. C’est ce qu’on appelle donc une “stablecoin”. L’idée derrière les stablecoin est d’éviter la volatilité habituelle des autres cryptomonnaies. On obtient donc la stabilité recherchée des devises nationales et en même la souplesse technique d’une cryptomonnaie. Un combo parfait ( ou presque). Ainsi, avec le Tether, par exemple, on a un ratio 1:1. Un Tether égal à 1 dollars.

Le Tether à fait son apparition en 2014 et au départ, cela s’appelait Realcoin.

Depuis son apparition et du fait, de l’engouement pour les stablecoins en général, l’USDT à très vite gagné en popularité.

On voir par exemple, en janvier 2021 que le Tether est à la quatrième place en terme de MarketCap

Quels sont les avantages du Tether?

Oui, si le Tether à été crée, c’est bien pour une raison. Et, une excellente raison, vous allez voir. (Cela dit, dans le monde des cryptomonnaies, beaucoup ont été crée sans réelle raison profonde, mais bon, passons…). Oui, clairement, Tether avait et a encore une raison d’être, si je peux le formuler de la sorte.

Donc, le tether a été crée pour qu’on ait la possibilité hyper pratique d’avoir une cryptomonnaie stable car indexé sur le dollars. Oui, même si le dollars connait des variations subtiles de son cours, cela reste fondamentalement et comparativement aux cryptomonnaies, très stable.

Eh oui, cette stabilité est très recherché dans l’univers du trading en particulier, et c’est relativement évident à comprendre.

La première raison c’est que ça résout un problème réel et fréquent sur les plateformes d’échanges. Plusieurs plateformes n’acceptaient pas ( c’est moins le cas aujourd’hui) les dollars par exemple. C’était par exemple le cas, à l’époque de Bitfinex car la plateforme n’avait pas obtenu d’accord avec les banques pour avoir accès à des réserves de devises. Rappelons qu’aujourd’hui, même si les banques sont moins frileuses avec les cryptomonnaies, il y a quelques années, on peinait (dans beaucoup de cas) à acheter du bitcoin par carte bancaire.

Bref, il s’avère donc que pour les plateformes comme Bitfinex, la meilleure alternative était donc d’accepter le Tether à défaut de pouvoir accepter le dollars, comme moyen de paiement.

C’est aussi cela qui à participé au large succès du Tether.

C’est un succès qui a été d’autant plus rapide, que son aspect pratique est recherchée par beaucoup de crypto-détenteurs.

On peut avoir des parités plus faciles à contrôler et on peut disposer d’un capital sur une plateforme déjà prêt à être investi (sans avoir à acheter une crypto donc, ce qui peut prendre du temps, même avec une carte bancaire). On a donc déjà des fonds sur lesquels ont connait la valeur dans l’absolu. En gros, cela permet aux traders d’avoir un actif de référence, ce qui n’est pas négligeable quand on trade (les cryptos ou d’autres actifs).

De même, c’est certes utile pour les traders et cela fait une formidable passerelle entre la bourse classique et le monde des cryptomonnnaies. Certes, mais la stabilité est aussi intéressante et recherchée pour toutes les personnes qui veulent des cryptomonnaies. Par exemple, un commerçant qui ne veut pas se risquer à la volatilité des marchés pourrait préférer d’être payé en USDT plutôt qu’en Bitcoin par exemple.

Comme ça, il profite des avantages de la cryptomonnaie en tant que telle ( frais réduits, rapidité d’exécution etc) tout en ayant l’avantage ultime des monnaies Fiat ( la stabilité donc).

Pour que le Tether ait une véritable valeur, le principe est très claire : À chaque Tether crée, correspond un vrai dollar américain. Donc s’il y a 2000 USDT sur la plateforme, il doit y avoir (PAR PRINCIPE) exactement 2000 USD dans les coffres de la banque de la société Tether.

En fait, il n’y a pas plus clair et plus logique comme principe.

Pour toutes ces raisons que nous venons d’évoquer, le Tether à été crée et son succès vient de son utilité et de son côté pratique à utiliser.

Qui est à l’origine de Tether?

Déjà, il faut savoir que sur le site officiel, on ne trouve pas d’adresse officielle. Ça, c’est déjà un point qui fâche, vous me direz.

Des informations spartiates…

Les cofondateurs de Realcoin ( futur Tether) sont Brock Pierce, Reeve Colins et Craig Sellars. À l’origine, la startup était basé à Santa Monica en 2014.

Le 20 novembre 2014, Reevs Colins de l’équipe Realcoin fait une communiqué dans lequel il annonce que le nom du nouveau projet est Tether. Et ils annoncent donc leur volonté de créer des stablecoins pour le dollars, l’euro et même le Yen japonais.

Pour le projet Tether, l’équipe s’installe Honk Kong et possède des nouveaux bureaux en Suisse, sans trop donner de détail encore une fois.

Dès janvier 2015, Bitfinex (une plateforme de trading crypto) intègre le Tether sur sa plateformes. Bitfinex devient très rapidement l’une des plus grandes plateformes d’échange en terme de volume d’échange.

Jusque là, rien de spécial.

La seule chose que vous devez bien avoir retenu (pour mieux comprendre la tragédie de l’histoire), c’est que c’était ( et même aujourd’hui, dans l’absolu) une superbe cryptomonnaie, pratique, recherchée et utile. Faut vraiment bien avoir ça en tête.

La “chute” n’en sera que plus croustillante.

Car oui….bientôt, les premiers signes du malaise sont apparus….

Les premiers signes de faiblesse…

Nous sommes exactement le 3 août 2016, et là, la plateforme BitFinex se fait pirater 119 756 BTC .

Je vais vous condenser ici l’histoire de cette saga et vous montrer uniquement les grands épisodes.

Les premiers grands doutes sont apparus en 2017. C’était l’année noir pour eux…( 2017…Hum, C’est aussi l’année du précédent ATH ultime du bitcoin qui avait le 17 décembre qui avait presque atteint les 20,000 dollars…)

Vous allez voir qu’il s’est passé tout un tas de choses louches pour la société tout au long de l’année.

Ça commence en avril 2017, date à laquelle la société Tether publie un communiqué dans lequel ils annoncent qu’ils ne collaborent plus avec leurs banques taïwanaises. Cela signifiait qu’à ce moment là, il y avait une suspension général des dépôts et des retraits sur la plateforme.

Bon, déjà, les clients, ça les met mal, vous pensez bien. Et, certains commencent à s’échauffer…

Mais surtout, là, où ça à commencé à jaser, ça a été que pendant le même mois, alors que la boite annonçait sa rupture avec la banque, eh bien, on a vu un amont de Tether apparaitre subitement sur la plateforme.

On a commencé à partir de là de se poser des questions sur la légitimité de cette cryptomonnaie.

Les premiers doutes sont venus lorsque les créateurs du Tether ont commencé à en créer par millions. Oui, oui, par millions. Des jours où subitement 100 millions de Tether sont apparus.

Vous savez, faut pas oublier que c’est une crypto indexé sur le dollars qu’ils ont en réserve. Donc, créer des Tether “comme s’il en pleuvait”, il fallait que ça suive au niveau de la réserve.

Aujourd’hui, il y a une offre de plus de 27 milliards de Tether en circulation, il faut bien que ça suive niveau des banques…C’est dur à croire…

D’ailleurs l’expression “comme s’il en pleuvait” provient d’un des premiers “lanceurs d’alerte” si on peut l’appeler comme ça. Son nom sur Twitter est “Not Tether Printed” où il tourne en dérision le fait que Tether “imprime” des faux USDT…

La société dénie les accusation et veut tout justifier

Et, donc, avec des émissions aussi incroyables de Tether sur le marché, et dans une volonté de transparence, la société décide de faire un audit. On est en septembre 2017.

Donc, là, tout le monde est plutôt rassuré. Les dirigeants jouent le jeu, donc on s’attend à ce que l’audit nous rassure. Même pour la société, c’est “tout bénéf'” car elle peut avec cet audit contredire les accusations et se donner une nouvelle légitimité dans le monde des cryptomonnaies. Oui, sachez qu’une société audité est un gage de sérieux, et en particulier dans le monde des cryptomonnaies.

3 mois plus tard, en janvier 2018, on a un premier coup de théâtre super bizarre. La procédure de l’audit est tout simplement abandonné.

Oui, abandonné.

Pourquoi?

Ce serait trop “complexe” et la procédure serait trop compliqué selon les propres mots de Tether.

Grave erreur de la part des dirigeants…Grosse erreur stratégique, même!

Car, là, vous imaginez bien ce qu’il se passe, non?

Les doutes se transforment en affirmations et en attaque. En fait, même ceux qui n’avaient pas de “soupçons”, commencent à douter.

S’ils n’avaient vraiment rien à cacher, on aurait eut l’audit. S’il n’y avait pas de problème la procédure ne serait pas “complique” et complexe.

L’article qui relate le communiqué de Presse de Tether sur Coindesk

Les soupçons et les enquêteurs anonymes mènent l’enquête…

Comme je vous le disais plus haut, cette annonce de rupture avec l’audit a fait beaucoup de mal à la société.

Pourtant, ils ont quand même voulu bien faire les choses…Ils ont publié le mémorandum effectué par le cabinet de consultant Friedman LLP que l’on peut consulter ici librement. Ce document publié fin septembre prouve qu’ils ont bien un solde de 440 millions d’USD en support de leurs USDT crées sur la plateforme…

Le document a été annoncé sur un communiqué officiel de “Transparence” de la société

Le problème, c’est qu’il ne justifie pas tous les USDT crées malgré tout…

Document qui là, encore à aggravé le cas…

Comment? Le document en question ne montrent pas les contrats de service ni même les noms des institutions qui sont attachés à leurs fonds. Les critiques disent que ce n’est même pas un réel audit.

Notre enquêteur Bitfinexed sur Medium en fait un chouette exposé..

Bref, un document bien opaque, là où précisément on attend de la transparence, comme jamais. Surtout qu’en avril, il avait su se montrer transparent en indiquant bien le nom de banques taïwanaises…

Devant tant d’opacité, ils ont aiguisé la curiosité de certains…Logique, vous me direz.

Mais attendez, c’est pas fini. Aussi incroyable que ça puisse paraître, il y a eut encore un événement noir…

Le piratage de Bitfinex…

En novembre, ils ont subi un piratage de 30 millions d’USDT qu’ils ont pu “gelé” sur le réseau.

L’annonce officielle du grand hack qui à eut lieu le 19 Novembre

Il y a eut des personnes qui ont voulu creuser le sujet et mener leur enquête.

Il y a particulièrement deux personnes qui ont fait un travail d’enquête sur la question.

D’abord, il y a un blogueur anonyme qui écrivait des articles sur Medium, sous le pseudo Bitfinex’ed. D’ailleurs, l’homme derrière le compte Tweeter “Not Tether Printer” avait déjà mentionné son en disant à sa communauté de le suivre et de l’écouter.

Traduction : ” Je rompt mon silence pour émettre cet avertissement: si vous détenez * n’importe quelle * crypto-monnaie sur un échange qui traite également avec Tether, retirez immédiatement tous vos fonds. Si vous ne détenez pas vos propres clés, vous ne détenez pas votre propre crypto-monnaie. Et écoutez @Bitfinexed

Eh bien, ce BitFinexed est bien à l’origine de la première grosse enquête sur Tether.

Comme vous pouvez le voir dans sa description de profil, il explique qu’il a été le premier à exposer l’affaire louche et la relation ambiguë Tether/Bitfinex.

On apprend aussi que ces recherches ont été reprise par des journalistes du New York Tomes, de Bloomberg et de Wall Street Journal.

Bref, comprenez qu’il veut signifier que son travail de recherche n’est pas à prendre à la légère. Si des gros pontes du journalisme se sont intéressés à lui, c’est que ce qu’il raconte n’est pas à prendre à la légère.

Bah, justement, ça n’a pas été pris à la légère.

Eh bien, il faut savoir que c’est surtout lui, le premier qui à expliqué les failles de Tether. C’est lui qui à nourrie en expliquant le pourquoi du comment ses doutes. Il a particulièrement publié sur la plateforme Medium.

BitFinex à publié des dizaines d’article sur cette affaire sur son compte Medium

L’auteur accuse les deux sociétés d’avoir des intérêts commun et de pratiquer du wash trading et du order spoofing sur la plateforme. Les deux techniques phares de manipulation de marché.

Si vous aimez les drama, accrochez-vous, vous allez être servi.

Quand les journaux à autorité s’en mêle…

Vous savez , jusque là, l’affaire était surtout connu sur les réseaux, parmi les passionnés et par un petit cercle d’initiés finalement.

Mais, quand les journaux s’y sont mêlés, c’est là que ça a commencé à péter.

Le premier gros article qui sort et qui fait sensation, c’est celui écrit par Nathanial Popper. Il sort un article version papier, en 2017, avec comme premier titre ” Warning Signs Shadow Bitfinex, a Bitcoin Exchange With a Dodgy Record ( Signes d’avertissement sur Bitfinex, un échange Bitcoin avec un taux record).

L’article sera publié en ligne avec le titre moins explicite “Warning Signs About Another Giant Bitcoin Exchanges ” (Signes alarmant sur un autre exchange géant de bitcoin).

Et, Nathanial Popper, le journaliste derrière cet article, n’y va pas de main morte pour dénoncer lui aussi les pratiques jugées douteuses du site.

Et que dit l’article en substance?

Eh bien, il reprend en fait toutes les accusations à l’encontre de Tether et montre en quoi ces accusations serait potentiellement dangereuse pour le bitcoin.

On a apprend aussi que le directeur Phil Potter est une personne qui aime l’argent (pour le dire simplement). Voyez ce qu’écrit le journaliste :

L’article en anglais

Et la traduction : “Le visage le plus fréquent de Bitfinex est son directeur de la stratégie, Phil Potter. M. Potter a travaillé pour Morgan Stanley à New York dans les années 1990, mais a perdu son emploi après s’être longuement vanté dans le New York Times de sa Rolex de 3 500 $, de son style de vie opulent et de ses tactiques agressives pour gagner de l’argent“.

Rien pour nous rassurer.

En fait, c’est là-dessus que l’affaire prend toute son ampleur.

Vous allez découvrir pourquoi… Le suspens ne peut plus durer, n’est-ce pas?

Quand les “Paradise Papers” s’en mêle…La révélation de trop?

Mais, en 2017, l’affaire des “Paradise Papers” dévoilent que les responsables de la Bitfinex ( Phillip Poter et Giancarlo Devasino) ont aussi crée la Tether Holdings Limited dans les Îles Vierges britanniques en 2014. Un paradis fiscal donc. C’est donc le fameux cabinet Appleby (un cabinet d’avocats offshore) qui a aidé M. Potter et M. Devasini, les opérateurs Bitfinex, à installer Tether dans les îles Vierges britanniques fin 2014.

Un porte-parole a même déclaré que le directeur général de Bitfinex et Tether Holding était un dénommé Jan Ludovicus van Velde ( de langue néerlandaise selon certain sources).

Après l’affaire “Paradise Papers”, la société déclare que Tether Limited qui est basée à Honk Kong est une filiale de Tether Holdings Limited, elle basé dans les Îles Vierges britanniques.

Ainsi, ce qu’on comprend c’est qu’une grande partie du personnel de Bitfinex est aussi celui de Tether Limited. Plus précisément, Jan Ludovicus van der Velde est le PDG de Bitfinex et Tether à la fois. Et Philipp Potter lui est responsable de la stratégie pour les deux entreprises.

Les sociétés sont donc étonnement lié et vous allez le voir pour la suite de la mini-enquête comme c’est important.

En quoi les accusations contre Tether sont grave ( pour le bitcoin)?

Au-delà des accusations de créer des jetons qui ne correspondent pas au réserve dont dispose la société, c’est surtout l’impact que ça a sur le bitcoin que sa pose problème.

Il y a un investisseur anonyme qui à fait un travail remarque de précision et qui à montré dans un billet anonyme le lien entre les émissions de Tether et le prix du bitcoin. Son article contient des sources précises ainsi que des graphiques de cours détaillés.

On peut lire l’entièreté de l’étude (on peut l’appeler comme ça, à ce niveau) ici.

Il montre que -dans la mesure où Bitfinex était la plateforme d’échange la plus importante- les transactions dessus ont un impact énorme sur le cours des cryptomonnaies.

Et plus encore, il nous montre qu’à chaque fois qu’un grand nombre de Tether est crée, cela se répercute par une hausse du valeur du bitcoin.

Vous voyez la gravité d’un tel scénario? Cela signifierait que les hausses dernières du bitcoin sont basés sur du flanc, sur une cryptomonnaie qui brasse du vent (et pas de vrais billets verts). Ce serait dramatique, sérieusement dramatique si c’était le cas.

Et donc, là, les soupçons se transforment en spéculation encore plus précises.

Et, si finalement, c’était par le Van der Velde et la clique qui n’achetaient pas au final des bitcoins avec du Tether pour gonfler artificiellement son prix?

“En 2018, des recherches de John M. Griffin et Amin Shams en 2018 montrent que les transactions associées à des augmentations de la somme de Tether ( couplé au trading sur Bitfinex) représentent environ la moitié de la hausse des prix du bitcoin de la fin de 2017” . Vous pouvez consulter le document ici.

Et, pour finir, en 2019, c’est l’année où là, les enquêtes sérieuses commencent:

Le procureur général de l’État de New York, Letitia James a posé une action en justice et accuse Bitfinex d’utiliser les réserves de Tether pour couvrir une perte monumental de 850 millions de dollars. Bitfinex n’a pas réussi à obtenir une relation bancaire normale selon le procès. La société aurait donc déposé plus d’un milliard de dollars sur un processeur de paiement panaméen, Crypto Capital Corp.” Les fonds auraient été confondus avec des dépôts de sociétés et de clients et aucun contrat n’a été signé avec Crypto Capital”.

Et, nous en sommes à peu près là, on attend les résultats de l’enquête…

Affaire à suivre comme on dit…

———

Alors, c’est quoi le problème?

Mais pourquoi les gens ont peur?

Le fait que les responsables travaillent dans les deux entreprises en parallèle, c’est déjà un problème en soi. On peut imaginer et supposer que des échanges se font sans autre surveillance.

Et, c’est précisément là que les rumeurs ont commencé à prendre de l’ampleur. Vous allez comprendre pourquoi.

Je rappelle que lorsqu’on dit qu’une crypto est indexé sur une monnaie. Cela signifie, dans le cas de Tether, par exemple, qu’elle est censée avoir des réserves en dollars équivalent à tous les Tether émis. Les Tether ne peuvent pas être crée comme ça, ex nihilo.

À chaque Tether correspond un vrai dollars. Un peu comme c’est le cas avec la Réserve fédérale qui soutient le dollars avec de l’or. . Les banques détiennent de l’or en équivalence de la monnaie.

Eh bien, voilà, la première accusation, c’est celle-ci; Une partie de la communauté crypto à émis des doutes que le fait que Tether ne détiendrait pas de réserves de devises USD suffisantes pour soutenir tous les Tether en circulation.

Ce doute est toujours plus fort que la société n’est pas transparente sur le lieu où ils détiennent ces fonds ni même le nombre d’endroits de réserve qu’ils possèdent.

Vous savez, quand on est pas transparent, c’est qu’on cache quelque chose. C’est pourquoi le doute à toujours grandit auprès de la communauté.

Les piratages sur bitFinex

En mai 2015, 1500 bitcoins ont été volés lors d’un piratage. Ça c’était le premier hack.

Puis, en 2016, environ 73 millions de dollars supplémentaires ont été volés sur les comptes de ses clients.

En juin 2016, la Commodity Futures Trading Commission des États-Unis a ordonné à Bitfinex de payer une amende de 75 000 $ pour avoir offert des transactions de matières premières financées hors bourse. L’ordonnance a également conclu que Bitfinex avait enfreint le Commodity Exchange Act en ne s’inscrivant pas en tant que commerçant de la Commission à terme.

En août 2016, Bitfinex a annoncé avoir subi une faille de sécurité. Dans ce document, 72 millions de dollars en bitcoins ont été volés sur les comptes des clients de l’entreprise. Immédiatement après, le cours du bitcoin a chuté de 20%.

Dans ce piratage, la deuxième plus grande brèche d’une plate-forme d’échange Bitcoin, 119 756 unités de bitcoin,qui était d’environ 72 millions de dollars à l’époque, ont été volées.

Le bitcoin a été pris dans les portefeuilles séparés des utilisateurs et Bitfinex a déclaré qu’il recherchait le piratage. Les clients d’échange, même ceux dont les comptes n’avaient pas été cambriolés, ont vu le solde de leur compte réduit de 36% et ont reçu des jetons BFX proportionnellement à leurs pertes.

En avril 2017, Bitfinex a annoncé qu’il subissait des retards dans le traitement des retraits en USD après que Wells Fargo ait coupé [16] ses virements électroniques. Peu de temps après la coupure de Wells Fargo, Bitfinex a déclaré que tous les câbles internationaux avaient été coupés par sa banque taïwanaise.

Depuis lors, Bitfinex a évolué entre une série de banques dans d’autres pays, sans révéler aux clients où l’argent est conservé. Noble Bank International de San Juan, Porto Rico, aurait traité des opérations bancaires en dollars pour l’échange en 2017 ou 2018. ] La relation bancaire aurait pris fin en septembre 2018, la Banque Nobel ayant rencontré des difficultés financières.

Les comptables de Friedman LLP ont préparé ce document et auditionnaient complètement les livres de Tether, mais des nouvelles ont émergé plus tôt cette semaine que la relation a été “dissoute”. Cela a encore alimenté les préoccupations.

Qu’est-ce que cela pourrait signifier pour le marché crypto?

S’il y a un problème avec Tether, il pourrait avoir des répercussions plus importantes sur le marché de la crypto-monnaie dans son ensemble en raison de son rôle central dans de nombreux échanges.

“Le problème est que les volumes contre Tether ont augmenté ces derniers temps”, a déclaré Greenspan. “Ils ont été au-dessus de 10% des volumes totaux sur bitcoin pendant quelques semaines déjà.”

Le site web de Tether. Capture d’écran/Tether

“S’il n’y a pas suffisamment de réserves en dollars américains, le prix de Tether ne devrait pas être indexé sur le dollar américain et le marché décidera simplement”.

La crainte est que l’effondrement du prix de Tether pourrait également provoquer un effondrement du cours du bitcoin et des autres actifs crypto que les gens ont négocié en USDT.

Le Daily Express a prédit une baisse des prix allant jusqu’à 80%, l’appelant un “bain de sang”. Bitcoin est tombé modestement sur à l’annonce, mardi 30 janvier, que la CFTC avait assigné Tether et Bitfinex.

Si Tether n’est plus lié au dollar, cela posera également des problèmes pour les bourses qui l’utilisent comme proxy pour les fonds des clients. Cela pourrait potentiellement créer des problèmes de liquidité et, dans le pire des cas, les forcer à rechercher des capitaux supplémentaires. Wired a écrit cette semaine: “Si les traders perdent confiance en eux, ils pourraient finir par déclencher la version crypto d’une panique bancaire.”

Que dit l’entreprise derrière?

Tether Limited a fermement nié toutes les accusations portées contre elle, en insistant sur le fait qu’elle a les réserves en dollars pour assurer tous les Tethers en circulation et en disant qu’elle utilise ses fonds correctement.

La société a déclaré dans un communiqué en décembre qu’elle était consciente des “questions et des doutes dans la communauté” mais qu’elle “ne pouvait pas dévoiler beaucoup de choses sur les enquêtes en cours”, liées au piratage de novembre.

Tether a déclaré que les accusations selon lesquelles elle ne détient pas d’argent pour sauvegarder sa crypto-monnaie sont “mal informées et sans fondement”, mais a admis qu’elle “ne peut créer ou racheter des tethers pour des clients basés aux États-Unis en ce moment”. La société a embauché un cabinet d’avocats pour intenter une action en justice contre la personne derrière le compte Twitter Bitfinex’ed anonyme.

Tether a déclaré à Business Insider cette semaine dans une réponse par courriel aux questions concernant sa vérification:

“Nous confirmons que la relation avec Friedman est dissoute. Avec les procédures extrêmement détaillées que Friedman entreprenait pour le bilan relativement simple de Tether, il est devenu clair qu’un audit serait impossible à atteindre dans un délai raisonnable. Dans la mesure où Tether est la première entreprise du secteur à suivre ce processus et poursuivre ce niveau de transparence, il n’y a aucun précédent pour guider le processus, ni aucun point de référence pour mesurer son succès.”

“Nous restons attachés au processus et, comme nous l’avons toujours fait, nous continuerons à fournir des mises à jour matérielles au moment opportun.”

La société a déclaré à Bloomberg dans un courriel en réponse à l’assignation à comparaître de la CFTC: “Nous recevons régulièrement des procédures légales d’agents d’application de la loi et d’autorités de réglementation qui mènent des enquêtes.”

Pour finir, est-ce que le Tether peut-il vraiment “détruire” le bitcoin?


Ce qu’on dit souvent et c’est ce qu’on lit souvent, dans une approche alarmiste ( ou non, d’ailleurs), c’est qu’étant donné l’énorme marketcap du Tether, cela pourrait détruire ou destabiliser le bitcoin.

Article BloomBerg

Il y a plusieurs scenarios comme vous pouvez l’imaginer. Certains crient à la chute prochaine du bitcoin tandis que d’autres, disent que cela ne sera qu’un phénomène sur le court terme…



La seule chose dont on peut être sûre, c’est que toutes ces histoires sur le Tether contribue à lui donner une mauvaise image.

On voit déjà que beaucoup de personnes lâchent l’USDT au profit de l’USDC, par exemple…

L’histoire nous le dira!

Voir la version vidéo :

Pour acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

  • Sur Binance ( Platforme complète de trading crypto)

Pour générer des intérêts sur vos cryptomonnaies:

  • Sur Youhodler ( Gagnez jusqu’à 12% d’intérêts)
  • Sur BlockFI ( Générez des intérêts cumulés) 

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour se divertir et jouer 

Total
0
Shares

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
tesla achète bitcoin

Tesla va bientôt accepter le bitcoin comme moyen de paiement et le bitcoin flambe (encore) 🔥!

Article suivant
trading cfd avec prime xbt

PrimeXBT : La plateforme idéale pour le trading à effet de levier (et anonyme) ?

Les articles qui peuvent vous intéresser