bitcoin maximaliste

Est-ce que les maximalistes bitcoin sont (vraiment) toxiques pour l’écosystème?

9 janvier 2023

Vous avez certainement entendu l’expression “maximaliste” ou “maximaliste bitcoin”, surtout si vous vous baladez sur les réseaux sociaux. Ce sont des personnes qui se revendiquent maximaliste dans le sens où elles ne jurent que ( ou presque que) par le bitcoin.

Ce qu’il faut comprendre avant de poursuivre cet article, c’est que les “bitcoin maximalistes” se situent sur un large spectre. Il y a des plus radicaux que d’autres. Certains sont si extrêmes dans leur idée, que pour eux, toutes les autres cryptomonnaies ne sont ni plus ni moins que des “shitcoins“.

De fait, ces critiques parfois exacerbées de l’industrie crypto est considéré par certains de “toxique”. Certains “bitcoin maxi” peuvent être agressifs dans leurs propos et empêcher par là le développement de certains projets en les stigmatisant systématiquement de shitcoin. C’est dans ce sens là que l’on parle de “toxicité” des bitcoin maxi.

Allons dans les bas fonds et voyons voir si les bitcoin maxi sont réellement toxiques…

Que veulent les maximalistes Bitcoin?

Pour les “maxi”, Bitcoin n’a pas la même finalité que les autres cryptomonnaies et ne doit pas être confondu avec les autres cryptomonnaies. Il est différent sur plusieurs aspects : technique, philosophique, social etc. Bitcoin n’est pas une entreprise, n’a pas de directeur, pas d’équipe marketing contrairement aux autres cryptomonnaies qui sont stricto sensu des entreprises.

On peut qualifier le maximalisme bitcoin ne courant, de croyance ou même d’idéologie. De la même manière, que dans un parti politique, les maximalistes se regroupent avec le même ensemble de valeur.

Pour les maxi, Bitcoin doit être une cryptomonnaie de type monétaire qui peut remplacer la monnaie FIAT. Le moyen et la fin du bitcoins serait d’être une monnaie de réserve tout comme l’est l’or par exemple. Pour eux, cela ne sert à rien de créer d’autres cryptomonnaies. Il faut se concentrer sur l’idéologie cypherpunk qui définie la création du bitcoin, à savoir rendre la monnaie

Comprenez que les maximalistes radicaux ne veulent pas que Bitcoin se développe pour héberger des applications de la finance décentralisée, avec des jeux ou des NFT, par exemple.

Qui sont les “maximalistes” bitcoin les plus connus?

On peut les représenter avec des yeux d’où sortent des lasers rouge ou entrain de manger de la viande, mais globalement pour connaitre un bitcoin maxi, on va s’intéresser à son discours. Voici les bitcoin maximalistes les plus connus, ceux qui se revendiquent comme tel et ceux pour qui le discours et les actes sont 100% orientés vers Bitcoin.

Nayib Bukele : Parmi les bitcoin maxi les plus connus, on peut citer le président du Salvador : Nayib Bukele. Il a décidé de légaliser bitcoin comme moyen de paiement et il a décidé également d’acheter un bitcoin par jour pour la trésorerie bitcoin de son pays. De par son attitude, très clairement, Nayib Bukele fait partie des représentants des maxi.

–>Lire l’article : Nayib Bukele : ” Arrêtez de boire le Kool-Aid des élites”

Michael Saylor : On peut aussi citer Michael Saylor, le fondateur de la société MicroStrategy, un éditeur de logiciel qui est devenu ambassadeur très populaire du Bitcoin. Il a d’ailleurs financé de nombreuses sociétés liés à Bitcoin. Il partage énormément de contenu pro-bitcoin.

Andreas Antonopolous : Il a été l’un des premiers évangéliste bitcoin en lançant sa chaine YouTube en 2012. C’est un fervent partisan de bitcoin et a énormément contribué à faire connaître au plus grand nombre bitcoin.

Jack Dorsey : C’est le co-fondateur du réseau social Twitter et de Square. Il a aussi financé de nombreux projets liés à Bitcoin et à d’autres projets liés comme le réseau social décentralisé Nostr. Il reste l’une des figures les plus connus des bitcoin maxi.

La plupart des bitcoin maxi partagent la volonté de faire du bitcoin une monnaie de réserve universelle comme l’est l’or. C’est d’ailleurs le discours de Saif Ammous, l’un des plus connus des bitcoin maxi qui à écrit le livre évocateur “L’étalon-Bitcoin”. C’est en effet, un livre qui à permis de diffuser la philosophie des bitcoin maxi au plus grand nombre.

En règle générale, on retrouve parmi les maximalistes bitcoin, les premiers acteurs du Bitcoin ( acheteurs, mineurs, développeurs, etc). Ce sont souvent (pas toujours) les personnes qui ont connu le bitcoin bien avant la grande majorité. Ce sont, globalement, des early adopters et parmi eux, il y a ce qu’on appelle des “baleines”, soit ceux qui possèdent le plus de bitcoin dans le monde.

Que peut-on reprocher au bitcoin maximalistes?

A contrario des maximalistes, il y a des bitcoiners qui pensent à l’inverse que le Bitcoin doit évoluer. Pour eux, Bitcoin est pris en otage par une minorité dangereuse qui ne veut pas faire évoluer le Bitcoin comme il devrait l’être pour eux.

Ils veulent alors plus d’innovations sur le réseau. Ils sont même très souvent partisan du bitcoin et aimeraient profiter de sa robustesse pour créer des Dapp dessus. C’est notamment le cas du projet Stacks qui s’appuie sur le réseau bitcoin pour créer des cryptomonnaies l’échelle d’une ville : les city coins. Ainsi, le “Miami coin” est une cryptomonnaie hébergée sur une couche supplémentaire (layer 2) construite sur le réseau bitcoin. C’est l’exemple parfait de l’utilisation détournée de bitcoin. Et, des exemples comme cela, il y en a beaucoup…

Pour les adversaires des maximalistes, si Bitcoin n’évolue pas, il va nécessairement régresser. On prive le réseau de nouveaux capitaux et même de l’intelligence collective.

“Malgré la croyance des maximalistes toxiques, Bitcoin ne continuera pas comme par magie à prendre de plus en plus de valeur […] Les données montrent que les gens utilisent déjà davantage Ethereum, comme le révèlent les frais de transactions et les opérations”.

Diwaker Gupta ( https://builtin.com/blockchain/bitcoin-maximalist)

Pour les adversaires des maximalistes, les blockchains avec des applications concrètes seront les blockchains les plus utilisées. Cela attire plus de développeurs, plus de personnes, plus d’utilisations et cela permet d’apporter des solutions pour différentes industries. Pour les détracteurs des maxi, cela peut être dangereux de ne pas créer d’autres cryptomonnaies. Cela entrainerait la sclérose de l’écosystème bitcoin

Quand as-t-on entendu parler la première fois des bitcoin maxi?

Il y a 10 ans en arrière, au début du bitcoin, tout le monde était maximaliste (par défaut). En effet, dans la mesure où il n’y avait que le bitcoin, on ne pouvait être que maximaliste.

C’est avec le temps, et avec l’arrivée des altcoins et d’autres blockchains ( plus rapides, plus évolutive, plus écologique etc) que les bitcoiners se sont scindés en différents groupes. Il y a eut un premier article de Vitalik Buterin sur son blog qui a popularisé le terme “bitcoin maxi”. Il a écrit un article “In Defense of Bitcoin Maximalism” pour répondre à ceux qui se détachaient de Bitcoin…

Même si Vitalik Buterin défend dans son article les maxi, il a longtemps cristallisé la “haine” des bitcoin maxi qui n’étaient pas d’accord avec la création d’Ethereum. Forcément.

Source : https://vitalik.ca/general/2022/04/01/maximalist.html

Puis, c’est surtout avec le problème de la scalabilité du bitcoin qu’il y a eut des scissions parmi les bitcoiners. Il en a découlé ce qu’on appelle la “Block Size War” avec le débat sur la nécessité ou non de faire évoluer Bitcoin et d’augmenter la taille des blocs. Cela a finalement débouché sur la création de Bitcoin Cash et c’est aussi à ce moment là que l’on a vu qu’il y avait des plus conservateurs que d’autres….

—>Comprendre la scalabilité du bitcoin

En quoi les bitcoins maxi peuvent être toxiques?

Considérer que toutes les autres cryptomonnaies sont des shitcoins et dénigrer tous les projets simplement parce que ce n’est pas Bitcoin. Peut-être que c’est excessif comme tous les extrêmes d’ailleurs.

Dans ce sens, les maximalistes seraient toxiques car ils ne participeraient pas (ou n’encourageraient pas) le monde des cryptomonnaies à se développer.

Certes, il y a beaucoup d’arnaques et beaucoup de projets bidons qui reposent sur du Ponzi, mais cela fait aussi partie de l’évolution de l’industrie. C’est encore un laboratoire expérimental. C’est normal que cela soit bancal parfois. C’est normal que des imposteurs tentent de voler les nouveaux utilisateurs. C’est en travaillant dessus, c’est en partageant des idées, en débattant, en corrigeant les erreurs qu’on améliore les choses ( en tous les cas, d’un point de vue scientifique).

Pourquoi la toxicité des maxi peut avoir du bon?

Dans l’absolu et selon le degré de radicalité, on peut aussi dire qu’un bitcoin maximaliste n’est pas toxique pour l’écosystème bitcoin et crypto en général. La radicalité à même du bon car il fallut un armée de bitcoin maximaliste pour que le bitcoin soit là où il est actuellement. Les maxi nous servent aussi de garde-fous et empêchent la propagation de projets bidons, sans intérêts…

Sans les bitcoin maxi, peut-être que l’industrie crypto serait encore plus délétère avec des “degens “(dégénérés) plus puisant et influent encore…Les maxi font connaitre Bitcoin et nous aide à mieux comprendre son objectif et ses fondements.

—>Lire l’article : Serions-nous tous devenus des singes traders (les “APE”)?

Finalement, n’est-ce pas les plus modérés qui font avancer la cause Bitcoin?

En fait, les radicaux (ceux qui pensent que toutes les autres cryptos sont des arnaques) sont une minorité. Ils font beaucoup de bruit sur les réseaux mais ils ne représentent pas la majorité.

La grande majorité ( qui est silencieuse) aimerait voir le bitcoin se développer et qu’il dépasse le statut de “valeur refuge” ou d’or numérique.

En fait, certains vont reprendre l’exemple de Blackberry, Yahoo ou encore Nokia qui ont été des sociétés très prospères avant de déchoir complètement faute d’avoir su innover. Certaines personnes pensent que cela peut arriver à Bitcoin s’il n’évolue pas. Par exemple, depuis que des propositions pour modifier Bitcoin ont été accepté ( difficilement par les bitcoin maxi justement), le réseau s’en porte mieux.

Le meilleur exemple est le Lightning Network qui permet alors d’envoyer du BTC à moindre frais et instantanément. Cela n’aurait pas été possible sans avoir accepté de modifier et faire évoluer Bitcoin…À présent, Bitcoin peut alors être utilisé à plus grande échelle comme moyen de paiement, et, il a fallut le “modifier “pour y parvenir…

C’est alors pourquoi, finalement et paradoxalement, ce sont plutôt les modérés qui font avancer la cause Bitcoin. Les personnes modérés sont peut alors ceux qui, finalement, participent le plus à l’adoption toujours plus grande dans le monde…

Voir la version vidéo de cet article sur Bitcoin Maxi:

Les ressources pour aller plus loin :

—https://www.forbes.com/sites/martinrivers/2022/09/05/confessions-of-an-english-bitcoin-maximalist/?sh=3086280b6fd3

Total
0
Shares

Ines Aissani

Éditrice du journal ZoneBitcoin, tombée dans le terrier du Bitcoin et farouchement convaincue qu'il peut apporter une solution aux problématiques liée à l'inclusion financière.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Total
0
Share

En savoir plus sur ZoneBitcoin

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Échangez des cryptos sur Changelly

changelly

Tracker de crypto

coinstats app

Sur Google

googlenews

Ne ratez pas :

bourse bitcoin

Voici l’histoire des premières bourses du Bitcoin

Aujourd’hui, nous sommes habitués à nous rendre sur des plateformes
bitcoin meetup

L’importance des Meetups Bitcoin : Pourquoi y participer et en organiser ?

Le monde de Bitcoin est passionnant, innovant et en constante