pool-de-liquidite

C’est quoi les “Pool de liquidité” et pourquoi c’est essentiel dans la DeFi?

👨‍🏫  Article de la rubrique ” Éducation”

La finance décentralisée (DeFi) est de plus en plus populaire et la raison en est certainement de la popularité des plateformes décentralisées ( Les DEX). Aujourd’hui, ils rivalisent pleinement avec leurs homologues centralisées, en terme de volume. En 2020, plus de 15 milliards de dollars étaient bloqués dans des protocoles DeFi. Et, de nouveaux types de produits font leurs apparitions ne faisant qu’accroître cet engouement pour la DeFi.

Et au coeur de ces nombreuses applications et protocoles, on trouve les “pool de liquidités”.

C’est certainement l’un des concepts majeur dans l’écosystème de la DeFi. Les pools de liquidités sont essentiels dans la mesure où ce sont eux qui permettent à de nombreux protocoles d’exister et de fonctionner.

On retrouve des pools de liquidités dans différents protocoles en effet, tels que les marchés automatisés ( AMM), les fameux protocoles de lending ( emprunt/prêt sur la DeFi, le Yield farming, les protocoles d’assurance, certains protocoles de gaming, etc).

Bref, les pools de liquidité sont partout dans la DeFi et sans eux, on ne pourrait pas faire “tourner” les protocoles.

Le concept est simple à comprendre.

C’est ce qu’on va voir ici, pas de panique, si ce n’est pas encore très clair.

Qu’est-ce qu’un pool de liquidités?

Une plateforme décentralisée ( DEX) comme Uniswap par exemple fonctionne avec des Pool de liquidité. Ces pools de liquidité représentent un ensemble d’actif. C’est parce qu’il y a des pools de liquidité qu’il peut y avoir des échanges sur ces plateformes. Elles garantissent l’opérabilité des DEX.

Ces pools de liquidités ne se financent pas seuls. Ce sont les fournisseurs de liquidité ( LP/Liquidity Provider) qui vont en fait financer ces pools. Ils vont déposer des fonds. Plus précisément, ils vont déposer une valeur égale de deux jetons différents d’une paire. Par exemple, un fournisseur de liquidité va déposer 1000$ en ETH et 1000$ en DAI. Ainsi, en finançant ce pool, il va permettre aux utilisateurs de la plateforme de pouvoir en effet échanger avec la paire ETH/DAI, par exemple.

En échange de ce financement, les fournisseurs de liquidités vont toucher des récompenses. Ces récompenses sont des frais des transactions qui se produisent dans leur pool. Le montant de la récompense est proportionnel à la part de liquidité totale.

Ainsi, comme on peut le comprendre, le fait que tout le monde puisse être fournisseur de liquidité et avec de telle incitation, les plateformes décentralisées peuvent donc fonctionner correctement.

Plusieurs protocoles se sont lancés et on peut citer Bancor qui a été l’un des premiers à le faire. Cela dit, celui qui à vraiment populariser ce type de protocole est sans conteste Uniswap.

Bancor a été l’un des pointer dans la matière

Après la frénésie d’Uniswap, on a eu de nombreux protocoles clonés comme SushiSwap et tout une série de protocoles avec des noms de jetons liés à la nourriture…

Jusqu’à l’apparition récente de la Binance Smart Chain ( BSC), la plupart des pools de liquidité étaient déployés sur le réseau Ethereum. C’était donc principalement des jetons ERC-20.

Ces derniers temps, on voit un très fort engouement pour la Binance Smart Chain avec des versions similaires à Uniswap développés cette fois ci sur le réseau de la Binance Smart Chain. Parmi ces projets qui gagnent une forte popularité, on peut citer PancakeSwap, Bakery Swap ou encore Burger Swap. Cette fois-ci, les pools contiennent principalement des jetons BEP-20.

Quelle est la différence entre les plateformes centralisées et décentralisées?

La grande différence entre ces deux types de plateformes, c’est surtout le fait que sur les plateformes centralisés utilisent des carnets de commandes tandis que les DEX se servent des pools de liquidités.

Pour l’expliquer simplement, le carnet d’ordres regroupe et affiche l’ensemble des ordres actuellement ouverts sur un marché donné. Dans les plateformes centralisées, les traders achètent et vendent entre eux. Et, ces différentes opérations sont lisibles sur le carnet d’ordre.

C’est le carnet d’ordre qui est au centre de toutes les plateformes centralisées (CEX). C’est dans ce carnet d’ordre que l’on voit les ordres d’achat et de ventes des traders. C’est comme cela qu’ils peuvent trader des actifs, pour le dire tout simplement.

Pour ce qui est des plateformes décentralisées, il n’y a pas de carnet d’ordre. Pour avoir un carnet d’ordre, il faudrait en fait avoir une instance qui viendrait gérer le carnet de commande, en effet.

Ainsi, les pools de liquidités sont apparus comme le moyen ultime de résoudre le problème de liquidité sur les DEX. Cela remplace le modèle du carnet de commande qui provient de la finance classique et qui n’était clairement pas adapté. Effectivement, ce modèle s’est montré inefficace dans une plateforme décentralisée. On a essayé au départ et les frais de gaz sur Ethereum et la lenteur des transactions rendaient ces plateformes peu agréables à utiliser.

C’est pourquoi les pool de liquidités sont apparus comme la solution ultime et idéale. Elles offrent une liquidité continue et automatiquement gérée.

Magnifique, n’est -ce pas?

Comment fonctionnent les pools de liquidité?

C’est là qu’interviennent les pools de liquidités. C’est l’innovation qui à permis donc aux plateformes décentralisées d’exister, sans pour autant utiliser de carnet d’ordre.

Les responsables de marché automatisés (AMM) ont changé la donne. Il s’agit d’une innovation significative qui permet le trading en chaîne sans avoir besoin d’un carnet d’ordres.

Lorsqu’un trader exécute une opération sur une plateforme décentralisés, il exécute son opération sur le pool de liquidité. Par exemple, un acheteur n’a donc pas besoin d’avoir un vendeur pour que l’opération soit faites. Chaque utilisateur va faire son opération en utilisant le pool de liquidité en fait.

Dans une plateforme centralisée, s’il y a un acheteur d’un actif, alors cela signifie qu’il y a un vendeur qui vend cet actif à l’acheteur. Vous suivez?

A contrario, dans une plateforme décentralisée, l’acheteur va acheter l’actif directement sur le pool de liquidité. Il interagit directement avec le pool. Il n’ a pas besoin d’attendre qu’un vendeur se présente.

Et, c’est là tout l’intérêt des plateformes décentralisées et des pool de liquidité donc.

Comme nous sommes dans un protocole décentralisé, c’est un contrat intelligent qui va gérer les pool de liquidités. Même les frais de transactions sont gérés par le contrat intelligent en fonction des transactions totales qui ont eut lieu dans les pools.

À quoi servent les pools de liquidité?

Les pools de liquidités ont rendu possible et efficace les Automated Market Maker (AMM). Et s’ils ont été aussi populaire, c’est surtout pour les promesses de rendements qu’ils affichaient.

Il y a eut beaucoup de personnes qui ont voulu participer en tant que fournisseur de liquidité par exemple. Cet engouement s’expliquait par le fait qu’ils recevaient des récompenses intéressantes, des sortes de revenus passifs crypto, en quelques sortes.

Seulement, il n’y a pas que les AMM et les plateformes décentralisés qui utilisent les pools de liquidité. Ce sont certes le plus connus et populaire mais ce ne sont pas les seuls.

Les pools de liquidités ont permis de faire apparaitre de nouveau type de rémunération pour les crypto-détenteurs. On peut par exemple penser au Yield Farming ( agriculture de rendement), appelé aussi parfois le Pool mining.

Dans le cas du Yield Farming, les protocoles se sont améliorées et on a vu des formes de rémunération plus abouties. Par exemple, les fournisseurs de liquidités gagne non seulement une partie des commissions des transactions réalisées mais aussi des jetons natifs des plateformes utilisées.

Selon le projet, cela peut être des jetons de gouvernance ou des jetons de pool. Certains fournisseurs de liquidités sont intéressés par les jetons de gouvernance, surtout s’ils veulent participer pleinement au développement du projet en question.

Comment rejoindre un pool de liquidité?

Cela dépendra de la plateforme que vous aurez choisi. En général, il faut d’abord se rendre sur le site de la plateforme puis connecter votre portefeuille Metamask par exemple ou un autre portefeuille qui s’intègre aux différents protocoles de la DeFi.

Metamask est l’un des portefeuilles les plus connues pour la DeFi.

N’oubliez pas qu’il faut au préalable avoir des fonds sur votre portefeuille comme de l’ETH pou pouvoir participer aux protocoles.

À partir du moment où votre portefeuille est connecté avec la plateforme, alors vous pourrez commencer à participer au pool de liquidité en y apportant des liquidités.

Ensuite, c’est à vous de trouver une paire qui vous convient. Il faudra vérifier les rendements, le ration du pool, le taux de change etc pour faire un investissement qui sera rentable.

Quels sont les avantages des pools de liquidités?

Très clairement, le grand avantage des pools de liquidité est qu’elles permettent de jouir d’un approvisionnement important pour les traders qui veulent utiliser les DEX. Cela à permis de rendre le trading décentralisés beaucoup plus facile et plus efficace.

Cela a aussi apporter une nouvelle manière de gagner de l’argent avec les crytpomonnaies, notamment avec le Yield Farming. Les protocoles comme Uniswap ou Yearn.Finance récompensent aussi les fournisserus de liquidité avec leurs propres jetons également.

Cela a aussi permet de rendre la DeFi toujours plus populaire. Et, ça, ça ne peut être que bénéfique sur le long terme pour l’adoption de masse de la cryptomonnaie, pourrions-nous dire.

Les pools de liquidité, quels sont les inconvénients?

Pour que les AMM fonctionnent correctement, il a fallut créer des smart contracts puissants pour que les pools de liquidité restent fonctionnels.

C’est alors que le concept de “Perte impermanente” (impermanent loss) a été mise en place. C’est une sorte de perte de valeur en dollars automatisé pour les pools de liquidités.

Si vous voulez vous aussi fournir des liquidités à un AMM, vous devriez songez aux pertes impertinentes. Même si très souvent, cela reste très léger, cela peut constituer une forte perte dans certaines situations.

Un inconvénient majeur aux plateformes décentralisés est le risque de piratage et bug informatique comme ce fut le cas avec HotDogswap, par exemple.

De même, il y a eut certains cas de fondateur qui ont crée des plateformes clonés pour partir avec une partie des fonds. Il y a aussi des protocoles bidons tout simplement et qui n’ont pas d’autres but que la spéculation financière. Sur le court terme, cela peut être bénéfique mais sur le long terme…Pas vraiment, vous vous en doutez.

Voilà pour ce qui est de la définition des pools de liquidités. Espérons que cela vous ait aidé à y voir plus clair. C’est encore une fois, un concept central dans la technologie de la DeFi.

Total
0
Shares

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Que fait concrètement un fournisseur de liquidité ( Liquidity Provider)

Article suivant
pancakeswap tutoriel

Le guide pour comprendre et investir dans PancakeSwap 🥞🥞💰💰

Les articles qui peuvent vous intéresser