Les agriculteurs de rendement de la DeFi sont-ils vraiment rentables 🚜?

agriculteurs de rendement

Autant les cryptomonnaies de premières générations connaissaient des mineurs qui à la force de puissance de calcul, parvenait à miner des pièces. Autant, les générations de tokens qui leurs ont succédé connaissent des fermiers qui sèment et récoltent des pièces, issus de leurs travail de labourage.

Oui, dans le monde de la crypto, on aime les métaphores 😉

Depuis, l’émergence du Yield farming ( agriculture de rendement en français), vous entendez parler régulièrement de ces projets de la DeFi avec des noms qui vous donnent faim. On vous parle aussi de gros bénéfices avec un gros gâteau à partager si vous acceptez de devenir un yield farmer, un agriculteur de rendement…

Autant dans la vie réelle, les agriculteurs (indépendants) ne sont pas connus pour gagner des sommes folles d’argent, autant dans le monde de la DeFi, ces derniers ont la possibilité de gagner beaucoup.

Au final, est-ce que tout le monde parvient à y trouver son compte? Pas si sûre. Même si on entend par ci, par là, des grands coups, il s’avère que la très grande majorité ne mange pas même une part du gâteau mais seulement quelques miettes…

On va voir ici, comment on peut mieux comprendre les protocoles de farming pour sélectionner ceux qui sont les plus fiables et les plus efficaces.

Les agriculteurs de rendements de la DeFi ( DeFi Yield Farmers) cultivent-ils des produits consommable 🌾?

Déjà, en premier lieu, nous devons vous rappeler que s’il y a autant de protocoles DeFi qui apparaissent comme des petits pains, c’est surtout parce que ce sont pour la plupart des copies. Ce sont des clones de clones même pour certains de protocole DeFi considéré aujourd’hui, et a posteriori, comme étant “traditionnels”.

Le but de ces clones étaient de les rendre plus efficace et moins chers, dans un premier temps.

La plupart tente néanmoins d’apporter des corrections et des améliorations. Oui, sinon, ce serait pas aussi drôle et palpitant à suivre.

Il suffit de changer le nom du token et le thème pour en créer un nouveau. C’est pourquoi, nous avons vu des dizaines de projets apparaitre les uns à la suite des autres ; Sushiswap, KIMCHI Finance, Spaghetti Money, Pizza Finance, Hotdog, burgerswap. Ça à commencé comme ça avec les fameux food tokens…C’était indigeste et depuis on est passé à d’autres fermes plus “saines”.

Tous les protocoles mentionnés attirent beaucoup d’agriculteurs car on nous promet d’énorme bénéfices. Des bénéfices sans faire trop d’efforts bien entendu.

C’est cela qui explique un tel engouement pour ces protocoles. Et, tout le monde cherche à devenir un fermier de la DeFI. Un agriculteur rentable si possible 😉

Maintenant, avec le recul que l’on a, on s’est aperçu qu’après la frénésie, la réalité s’est imposée. Il s’est avéré que la plupart des services DeFi traditionnels et de leurs clones ont 4 gros problèmes:

  • Les bénéfices sont très fluctuant avec des schéma de pump and dump, des taux APY qui se réduisent au cours du temps ou le cours des rewards tokens qui diminuent…
  • Les problèmes de failles et de bug ont été très importants pour de nombreux projets
  • Les paramètres de la gouvernance des projets n’est pas toujours “démocrarique” et égalitaire.
  • Certains projets se sont avérés être des arnaques créent pour que les fondateurs s’en mettent plein les poches.

Pourtant, comme vous le savez, lorsqu’on promet des profits mirobolants, on aiguise les appétits et la cupidité. De fait, animés par tant de profils, les agriculteurs de la DeFi ont investi des millions de dollars dans des pools de liquidités. Certains ont fait des profits tandis que la plupart n’ont presque rien gagné voire tout perdu s’ils ont eut le malheur d’investir dans des protocoles défaillants.

Cela reste encore un nouveau monde et les terres doivent être défraichies pour y voir plus clair et pour pouvoir semer des bons graines. Toutefois, le marché évolue sans cesse et certains apportent de réelles avancées à ce secteur.


Alors, les agriculteurs de rendement de la DeFi sont-ils voués à cultiver des terres non-fertiles?

Pas du tout, il y a toujours de l’espoir et certains projets nous apportent de réelles raisons de soutenir le yield farming en général.

Quels sont les différents types d’agriculture de rendement DeFi ?

Voyons dès maintenant les agriculteurs de rendement les plus productifs et les rentable de la DeFi. Nous verrons aussi comment ces agriculteurs peuvent augmenter leurs rendements.

Les agriculteurs classiques des projets classiques de la DeFi

Dans cette forme de yield farming, on trouve la toute première génération de service de la DeFi. C’est pourquoi on les catégorise comme les services de la DeFi dits “traditionnels”. Parmi ces projets, on peut citer les pionniers que sont Maker, Compound ou encore Uniswap qui a ouvert la porte aux projets de la seconde génération.

Ces projets fonctionnent avec le dépôt des utilisateurs qui vont alors devenir des fournisseurs de liquidités ( des Liquidity Provider). De ce fait, selon ce qu’ils investissent, ils reçoivent un montant proportionnel de token LP. Ces tokens restent dans le pool et vont générer des bénéfices avec un taux APY stable ou variable selon les projets.

De fait, de tels protocoles DeFi classiques sont fiables et offre une grande quantité de liquidités. On peut penser à Uniswap par exemple qui à dépassé le seuil du milliard de dollars de volume dans ses pools.

Alors, si les agriculteurs choisissent ces projets, c’est parcequ’ils sont jugés “stable” et fiable. Ils génèrent des bénéfices mais ceux-ci restent néanmoins limités. Uniswap fait partager seulement 0,3% de frais transactions entre les utilisateurs. On peut aussi prendre en compte que les frais de gaz ETH sont parfois déconcertant tant ils sont important, couplés à des cours de token très volatils ( et pas toujours vers la hausse). Tout cela fait que les agriculteurs de rendement des protocoles classiques ne sont pas si rentables que cela.

C’est ce qui abouti à une grande migration d’entres eux vers d’autres projets, qui sont censés être plus rentables.

Les agriculteurs branchés des projets clones

Là, ce sont les agriculteurs qui vont chercher les rendements dans les projets DeFi clones tels que Sushiswap, Burgerswap ou d’autres projets similaires. Ces plateformes qui ont opté pour des thèmes de l’alimentation montrent indirectement que là les agriculteurs parviennent vraiment à cultiver quelque chose de concret : de la nourriture.

L’idée à retenir, c’est qu’il y a un travail qui va rapporter quelque chose de concret à se mettre sous la dent. L’idéal donc pour nourrir l’appétit de nos agriculteurs qui se sont affamés avec les protocoles classiques.

Ces projets sont dit clones car ils copient littéralement les protocoles DeFi d’origine et offrent souvent les mêmes pools avec les mêmes tarifs.

Alors quelle est la différence avec les protocoles classiques, vous demandez-vous?

Eh bien, la grande différence, c’est que ces projets clones offrent des jetons natifs comme récompenses supplémentaires aux fournisseurs de liquidités. On trouve parmi ces token natifs, les fameux SUSHI, PIZZA et YUM par exemple.

Alors, rentable ces projets?

Dans l’absolu, oui, cela est rentable d’autant plus que certaines de ces tokens explosent en terme de prix. Mais, il faut encore échapper aux bug nombreux et aux failles de sécurité. On se souvient avec douleur du crash de YamFinance et de Kimchi pour ne citer que plus connus.

De même, il manque aussi pour nombreux de ces projets, des problèmes d’audits. On peut aussi rappeler le premier cas de vol avoué avec le chef Nomi qui avait siphonné une bonne partie des jetons ( plus de 13 millions de $). Même si le chef Nomi à regretté son geste, il nous a montré que nous ne sommes pas à l’abri d’escroquerie. L’histoire nous a montré que des escrocs pareils sont encore là comme avec l’exemple de Wonderland dernièrement….

Malgré cela et avec des promesses de rendements, fou, le projet attire toujours plus d’investisseurs.

Ces agriculteurs sont à la recherche de profits et acceptent de prendre des risques. Cela nous rappelle ce qu’on connait déjà dans la finance classique. Plus une stratégie d’investissement est susceptible de rapporter gros, plus, son risque est tout aussi grand, en règle générale.

Beaucoup de personnes dans la cryptosphère critiquent ce genre de projet et ce genre d’agriculteurs qui encouragent ce type de projet. On reproche à ce type d’agriculteurs d’empoisonner la terre avec des engrais pour faire uniquement de gros profits. Après la récolte, on se retrouve avec une terre stérile, tout simplement….

Les degens qui font du farming savent ce qu’ils font. Et c’est ceux qui ont cet état d’esprit de dégénérés qui réussissent le plus en fait…Il faut vraiment bien garder ça en tête pour les plus téméraires d’entres vous.

Les agriculteurs les plus sages…

Là, on est à l’inverse des agriculteurs de rendements DeFi que l’on vient de voir. Ces agriculteurs plus sages sont à la recherche de profits, certes, mais tout en cherchant à investir dans des projets intéressants et novateurs. Généralement, ces projets plus fiables offrent des rendements moins intéressants, ou du moins, sur le court terme mais stables sur le long terme.

Avec l’engouement des protocoles clones, ces projets intéressants sont moins “visibles”. De fait, on trouve moins de projets de la sorte.

On peut penser à une plateforme comme Beefy par exemple qui est un agrégateur de ferme rendement sur plusieurs réseaux.

Maintenant, vous vous demandez certainement comment reconnaitre un bon protocole d’un protocole défaillant. Non?

Voyons voir cela de plus près.

Comment reconnaitre un projet DeFi sérieux?

Si vous recherchez un protocole DeFi sérieux et fiable et que vous voulez vous aussi monter sur un tracteur mais travailler une terre riche, pour vous et les générations futures, alors, voici ce que vous devez considérez.

Pour ceux qui ont connu la folie des ICO, les critères sont plus ou moins les mêmes…

  • Le projet a-t-il reçu un audit? Les projets clones ne sont pas à l’abri de grosse faille de sécurité et des erreurs informatique. Il est important voire indispensable que la plateforme ait obtenu un audit de son code. Un audit neutre et indépendant et que tout le monde peut consulter. C’est par exemple, ce qu’à fait dans les règles le protocole Spaceswap avec un audit complet que l’on peut consulter ici.
  • Qui est derrière le projet? Qui sont les fondateurs? Il n’y a pas de règle stricte et beaucoup de fondateurs préfèrent garder l’anonymat. L’anonymat n’est pas un problème en soi. Cela dit, certains projets en raison de leurs complexité nécessitent des équipes établies. Une page à propos ou team dans le meilleur des cas avec de réels profils peut tout de même être un signe que nous avons affaire à des fondateurs sérieux dans leurs projets. Des personnes fiables qui ne risquent pas de partir en cachette avec une partie du gâteau, comme ça a été le cas avec le célèbre chef Nomi et les attaques vampires sur Sushiswap
  • Vérifier le business model de la plateforme. Quelle est la répartition des gains? Comment sont distribués les bénéfices. Les taux d’APY sont-ils raisonnables? Quels sont les frais? Bref, est-ce que la plateforme s’avère rentable? Le token est-il inflationniste et y a t il des mécaniques internes de défense?
  • Y-a-t-il des fonctionnalités supplémentaires et intéressantes?

Si on vous présente un protocole DeFi qui à tous ces critères validés, il y a de fortes chances pour que ce soit un projet fiable qui va faire de vous un agriculteur heureux sinon rentable.

Notre mot final sur les agriculteurs de rendements dans la DeFi

En fait, on fait souvent le parallèle entre la frénésie des projets ICO de l’époque avec les nouveaux projets Defi avec des thèmes du domaine de la food.

Crédit photo @labron40

Beaucoup de précipitation, beaucoup d’engouements, peu de gagnants et beaucoup de perdants 🌾🌾.

Après cela, le marché va naturellement ( et normalement) se réguler par lui-même et les meilleurs projets vont gagner en visibilitité tandis que les autres vont tomber dans l’oubli. Ça, c’est la version optimiste de la chose.

—>Lire l’article : Mais, c’est quoi la DeFi Degens; Est-elle vouée à disparaitre?

Les agriculteurs de rendements sont comme partagés entre ceux qui veulent couvrir les risques qu’ils prennent et ceux qui cherchent des rendements moins élevés et plus stables. Cela dépend donc de la cupidité de chaque agriculteur de rendement. À voir dans le futur quel type d’agriculteurs DeFi sera prédominant. Cela pourrait impacter la tendance et la nature des futurs projets.

Cela dit, ce qu’on peut vous dire ici pour conclure, c’est qu’il est quand même préférable d’opter pour des plateformes fiables et solides. Il est préférable selon nous de gagner peu mais de gagner sur le long terme plutôt que de gagner une fois le jackpot pour tout perdre après avec un rug pull par exemple….

Sinon, sur des sites CeFi, vous avez des plateformes comme Youhodler qui vous font gagner des intérêts de manière passive sur des Stablecoins par exemple; Vous pouvez par la suite utiliser vos gains pour les utiliser dans le farming et ainsi “miser” avec moins de risque. C’est une option parmi d’autres.


Disclaimer : Ce contenu est donné à titre d’information et ne constitue pas un conseil financier. Nous conseillons fortement à nos lecteurs de mener leurs propres recherches indépendantes avant de s’engager dans un investissement qu’il qu’il soit.

———————————–

Pour acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

  • Sur Binance ( Platforme complète de trading crypto)
  • Faire du Trading à effet de levier : PrimeXBT.

Pour générer des intérêts sur vos cryptomonnaies:

  • Sur Youhodler ( Gagnez jusqu’à 12% d’intérêts)
  • Sur BlockFI ( Générez des intérêts cumulés) 

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour se divertir et jouer 

  • Le top pour l’Esport et le Paris sportifs : CloudBet

———————————–

ZoneBitcoin
Suivez-moi
Total
0
Shares

Partagez votre avis ici :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
inflation cryptomonnaie

La différence entres les cryptos inflationnistes et déflationnistes

Article suivant
calendrier crypto

Voici 3 sites pour avoir un calendrier des événements cryptos

Les articles qui peuvent vous intéresser
Total
0
Share
%d blogueurs aiment cette page :