Le Bitcoin dans la DeFi : Comment faire fructifier ses BTC? ( Le Guide Ultime)

bitcoin defi

Ah, le bitcoin dans la DeFi? Ça peut en surprendre plus d’un. C’est normal, Bitcoin dans sa structure initiale ne permet pas de faire de la finance décentralisée. En général, on laisse “dormir” nos bitcoins dans nos portefeuilles. Cependant, aujourd’hui, c’est différent! Il existe des solutions pour faire travailler nos bitcoins sur la DeFi.

C’est surtout en 2020 que l’explosion de l’usage de la DeFi a littéralement explosé. Ainsi, on s’est concentré sur les app d’Ethereum et d’autres blockchains comme Solana ou Avalanche (en 2021) en oubliant quelque peu Bitcoin.

On a pu voir les volumes de TVL atteindre des records durant l’année de bull run en 2021. C’était le début de la course effrénée de la DeFi.

Pendant ce temps, on a quelques peu négligé Bitcoin. Même si quelques projets d’infrastructures ont permis de l’introduire dans la DeFi, elles ne sont pas très connues du grand public.

Par conséquent, peu de personnes savent que l’on peut aussi faire travailler ses BTC dans la finance décentralisée. Si cela vous intéresse, alors ce guide ultime est fait pour vous.

Qu’est-ce que la finance décentralisée?

Avant de se lancer dans cette aventure qu’est le “Bitcoin dans la DeFi”, il faut quand même rappeler les bases. Il faut en effet bien comprendre ce qu’est la finance décentralisée avant toute chose. La Finance décentralisée est la traduction française de l’expression ” Decentralized Finance”. On la désigne par le sigle DeFi pour des raisons de simplicités.

Comme le nom l’indique, la finance décentralisée renvoie aux services financiers qui sont construits sur la blockchain et qui sont donc décentralisée. Autrement dit, il s’agit des services financiers comme l’emprunt, le prêt, le trading d’actifs dérivés, etc qui sont disponibles sur des applications décentralisées.

La DeFi a même innover dans ce secteur avec la création de nouveaux services comme le Yield Farming par exemple.

En décembre 2021, la TVL a atteint plus de 180 milliards de dollars. C’est dire le niveau d’engouement de la communauté pour les services financiers décentralisées.

Cette engouement s’explique par l’apparition conjointe de nombreuses blockchains dites “Ethereum killer” et des incentives toujours plus forts. La communauté découvrait des APY à deux chiffres ( voir 3 dans la DeFi 2.0) et les tokens étaient crées à tour de bras. L’argent magique était là, et cela à fait explosé littéralement l’utilisation de la DeFi.

Pourquoi le Bitcoin est un acteur à part dans la DeFi?

Maintenant, vous pouvez vous demander pourquoi on ne parle pas du Bitcoin dans la DeFi. Eh bien, la raison est très simple. Bitcoin est une blockchain de toute première génération. C’est un type de blockchain qui ne permet pas de créer des applications sur le réseau. Bitcoin sert uniquement aux transferts de monnaie et ne permet pas de créer des applications gérés par des smarts contracts. Cela signifie également que bitcoin ne peut fonctionner uniquement sur son propre réseau.

En effet, ce ne sont pas toutes les blockchains qui sont des plateformes faites pour créer des smarts contracts. C’est Ethereum qui à permis cela et c’est comme cela que l’EVM ( Ethereum Virtual Machine ) d’ailleurs à complètement disrupté le secteur. Ethereum est une blockchain dite de 2ème génération qui permet la création de smart contracts (et donc la création d’applications décentralisées –Dapps).

Cela consiste en une plateforme sur laquelle on peut construire des applications décentralisées et d’autres tokens. Sur Ethereum par exemple, on peut créer des tokens avec des normes spécifiques (les tokens ERC-20 entres autres) qui peuvent s’échanger et se déplacer librement dans le réseau. C’est cette composabilité qu’on appelle “lego money” et qui permet de faire des échanges de tokens, de créer des apps, de gérer des services etc.

C’est donc tout cela que ne peut pas “faire” Bitcoin. Pourtant, ce n’est pas l’envie qui manque, vous allez me dire.

Certaines personnes donc se sont penchés sur ce point et on créer des solutions pour faire entrer Bitcoin dans la DeFi.

Les solutions pour faire entrer Bitcoin dans la DeFi

Le challenge de faire entrer Bitcoin dans la DeFi était de pouvoir le faire sans altérer le réseau principale. L’idée à donc été de créer des couches supplémentaires sur le réseau. Ces couches pourront alors s’appuyer sur le réseau Bitcoin et profiter de sa robustesse sans pour autant le modifier.

Ce type de solution a notamment été utilisé pour résoudre d’autres problématiques comme celles de la scalabilité du bitcoin par exemple. C’est typiquement le cas du Lightning Network, qui est une solution de couche 2 ( appelé en anglais layer2) construite au-dessus du réseau Bitcoin. C’est aujourd’hui, la solution la plus populaire pour payer en BTC à moindre frais. Seulement, le lightning network ne peut être utilisé que pour cela principalement.

Pour pouvoir faire d’autres services plus avancées comme l’emprunt, le prêt et d’autres services, il faut des solutions qui offrent la capacité de créer des smart contract au-dessus de Bitcoin. Certaines solutions ont été mises en place.

Aujourd’hui, Bitcoin à son propre écosystème DeFi même s’il reste encore marginal par rapport aux autres blockchains.

Voyons voir les différentes options que nous avons pour utiliser Bitcoin dans la DeFi.

1/ Utiliser le Wrapped Bitcoin (WBTC) sur Ethereum

Pour utiliser Bitcoin sur la DeFi, commençons par la blockchain la plus importante et populaire dans ce domaine. Voyons comment utiliser bitcoin sur Ethereum, car oui, c’est possible.

La première façon de le faire et la plus connue est certainement celle du Wrapped Bitcoin (WBTC). Le mot “wrapped” signifie “emballé” ou “enveloppé”. On emploie le terme pour des cadeaux emballés par exemple ( wrapped gift).

Ainsi, le wrapped bitcoin ( et cela est valable pour toutes les autres token wrapped) est une réprésentation 1:1 de bitcoin qui peut être utilisé sur d’autres blockchains compatibles. Il faut comprendre que le fait d’être wrapped revient à être enveloppé d’un autre standard, d’une autre norme de jeton. Pour le cas du WBTC, c’est donc le bitcoin qui enveloppé de l’infrastructure de la norme ERC2-20. Le résultat est que nous avons alors des tokens WBTC parfaitement compatibles sur Ethereum. Cependant, ce n’est pas une indexation. Pour créer un WBTC, il faut déposer un réel BTC et pour retrouver un BTC, cela revient à brûler un WBTC.

Il faut savoir que le concept de WBTC a été lancé à l’origine par l’exchange BitGo, Ren et Kyber. Aujourd’hui, le WBTC est géré par WBTC DAO afin d’assurer son contrôle par la communauté. En 2022, près de 9 milliards de dollars de Bitcoin étaient bloqués dans Wrapped Bitcoin (WBTC). Cela montre bien l’engouement des bitcoiners pour ce nouvel horizon des possibles.

En savoir plus sur le processus de création des Wrapped Bitcoin ( WBTC).

Enfin, il n’y a pas que le bitcoin qui peut être wrapped, ETH également à son jeton WETH. La plateforme Renvoie VM permet à d’autres cryptomonnaies d’être wrapper et d’être envoyer sur d’autres blockchain via un bridge (le RenBridge).

Les cas d’utilisations de WBTC sont alors nombreux et voici un exemple :

  • On peut alors dans un premier temps convertir ses bitcoins en WBTC.
  • Maintenant, on peut utiliser un protocole de prêt comme MakerDAO et déposer des WBTC pour emprunter des stablecoins.
  • Il est alors possible d’utiliser ses stablecoins dans d’autres protocoles pour les faire fructifier.

Attention, ceci n’est qu’un exemple de cas d’utilisation. Il est aussi possible de perdre ses WBTC si le collatéral est liquidé.

2/ La méthode de Stacks.

Nous vous avions déjà parlé de Stacks lorsque nous avons évoqué le projet MiamiCoin construit sur Citycoin. Ce token est en effet construit sur Stacks. Voyons voir de quoi il s’agit.

Stacks est une blockchain de couche 1 qui est indépendante mais lié au réseau Bitcoin. La blockchain Stacks a son propre token (STX) pour les frais de réseaux, ses propres moteurs et son propre mécanisme de consensus. En fait, les deux réseaux (Stacks et Bitcoin) sont connectés via un mécanisme de consensus que l’on appelle “Proof-of-Transfer” (PoX). C’est la première blockchain à faire cela.

Le PoX permet de connecter deux blockchains séparées. Cela permet alors de pouvoir améliorer les potentialités du réseau Bitcoin sans le modifier en quoi que ce soit. Pour miner des Stacks, les mineurs doivent envoyer des btc au réseau bitcoin.

source : https://www.stacks.co

Une très grande gamme d’applications de finance incluant bitcoin est alors permise, et ce, grâce à Stacks.

💰 Comment gagner des bitcoins grâce à Stacks?

Ce qui est très intéressant avec Stacks, c’est que l’on peut gagner des bitcoins en faisant du stacking de STX. Actuellement, l’ APY est environ à 8%.

Pour pouvoir gagner des bitcoins grâce à Stacks, rien de plus simple. Vous avez plusieurs manières de le faire. Aussi, vous pouvez télécharger le portefeuille officiel de Stacks à savoir Hiro wallet.

Il est aussi possible d’acheter la crypto STX sur plusieurs plateformes d’échanges comme Binance, Kucoin ou tout autre plateforme. Cependant, la plateforme qui vous permet de gagner des bitcoins grâce à vos stacks est la plateforme d’échange OkCoin. C’est sur cette plateforme que vous pourrez stacker des STX et générer des bitcoins par exemple.

De même, vous pourrez aussi faire du staking d’autres cryptomonnaies, comme ADA, ATOM, DOT et pleins d’autres.

okcoin afrique

Le bitcoin dans la DeFi construit sur Rootstock (RSK):

Rootstock (appelé sous le sigle RSK) opère des smart contracts et elle est compatible EVM. Elle fonctionne comme une sidechain ( chaine parallèle) à Bitcoin et prenant en charge d’autres protocoles DeFi. La sidechain RSK bénéficie de la sécurité et de la robustesse du réseau Bitcoin. RSK possède son propre token utilitaire, à savoir le RBTC. Ce dernier est utilisé pour régler les frais de réseaux, des smarts contracts opérés sur RSK. Le RBTC est alors l’équivalent de l’ETH sur la blockchain Ethereum, par exemple.

Ce qui est intéressant, c’est que le RBTC est indexé 1:1 sur le prix du Bitcoin (BTC). On peut les échanger pour le même prix. En étant une sidechain de Bitcoin, il y a une lien bidirectionnelle entre RBTC et BTC.

Ainsi, un utilisateur peut échanger son BTC contre du RBTC et peut l’utiliser dans d’autres protocoles sur Ethereum, notamment. Sur la plateforme RSK, sachez que ce processus est quelque peu lent. Cela peut prendre jusqu’à une journée pour certaines opérations de type conversion BTC–>RBTC ou l’inverse.

Pour un achat immédiat, on peut se procurer du RBTC sur plusieurs plateformes comme Bitfinex, Bisq et le transférer sur son portefeuille metamask par exemple.

L’une des plus récentes applications de bitcoin dans la DeFi la plus utilisée sur RSK est Sovryn. Vous pouvez la tester en version alpha actuellement. Pour pouvoir utiliser RSK, sachez qu’il faudra ajouter la chaine RSK EVM sur votre portefeuille.

Pour l’ajouter, vous pouvez vous rendre sur le site chainlist.org pour rechercher et ajouter le réseau que vous souhaitez.

Comment faire fructifier ses RSK?

Une fois que votre RBTC est prêt sur RSK, vous pouvez vous diriger vers l’application Sovryn par exemple. C’est certainement l’application la plus connue et la plus utilisée. C’est une dapp parfaite pour ceux qui veulent faire travailler de façon sophistiquée leurs bitcoins. Vous pouvez y faire de l’emprunt, du prêt, du trading sur marge, du staking, etc.

Mot final sur le Bitcoin dans la DeFi?

Nous arrivons à la fin de ce guide. Si vous étiez un détenteur de bitcoin et que vous ne saviez pas quoi en faire à part l’utiliser sur des sites de lending, on espère vous avoir montré la voie vers d’autres possibles.

Certains préfèrent en effet faire de la DeFi avec du bitcoin car ils préfèrent et veulent gagner de l’argent sur la crypto bitcoin et non sur d’autres cryptos.

Nous avons vu dans ce guide ” Bitcoin dans la DeFi”, les applications les plus populaires. Il faut savoir que cet écosystème ne cesse de s’agrandir avec d’autre solutions et protocoles.

Parmi ceux qui ne figurent pas dans ce guide et que nous aurions pu mentionner :

  • BadgerDAO : Il est possible d’utiliser Bitcoin sur cette plateforme. Cependant, en 2021, BadgerDAO à été victime d’un piratage de plus de 120 millions de $. Cela à fait fuir une partie des utilisateurs…Pour autant, cela reste une dapp fortement intéressante pour les bitcoiners qui veulent utiliser le bitcoin dans la DeFi.
  • DeFichain : C’est une blockchain fonctionnant sur du proof-of-stake. C’est un fork de Bitcoin et qui permet de créer des applications décentralisées.
  • Liquid Network : Le Liquid Network est une solution layer 2 qui permet des transactions plus rapides et plus confidentielles. On peut utiliser des stablecoins et des tokens sur cette couche; C’est une voie très intéressante pour ceux qui souhaite investir de façon plus “conventionnelle”.
  • Bifi Finance: L’un des premiers protocoles où vous pouvez faire travailler vos bitcoins réels ( pas des versions pleged). On peut faire du prêt (lending) et de l’emprunt sur la plateforme.

Quels sont les alternatives?

En fait, et pour résumer, il existe 3 façons de faire travailler ses bitcoins:

  • la méthode décentralisée : que nous avons évoqué dans cet article.
  • la méthode centralisée : C’est celle que nous utilisons le plus en général car cela reste plus simple. Par exemple, les sites comme Youhodler sont des plateformes qui permettent de générer plus de 5% d’APY sur bitcoin chaque année et en intérêt composés.
  • Enfin, la méthode CeDeFi: C’est une mixte entre les deux méthodes précédentes. Les sites les plus populaires pour le faire sont CakeDeFi et MidasInvestment.
midasinvestment

Le Bitcoin a-t-il besoin a-t-il de la DeFi?

Pour finir ce guide, on pourrait ouvrir la question à savoir si finalement bitcoin a vraiment besoin de la DeFi. C’est certain que les maximalistes bitcoin peuvent trouver cela inutile. Pour les maximalistes modérés, cela reste une excellente option de faire travailler ses bitcoins de façon décentralisé.

Ce qui est intéressant, c’est que l’on ne touche pas à Bitcoin. On utilise alors les différentes couches de protocoles, de sidechains et d’applications sans modifier Bitcoin et en profitant de la puissance de son éseau décentralisé. C’est une prouesse quelque part de pouvoir faire cela.

C’est comme si on rendait possible de transformer une petite voiture en Ferrari, sans même devoir changer le moteur ni les éléments clés de la voiture.

Ainsi, les nouvelles solutions comme Lightning Network, RSK ou Stacks sont très utiles pour étendre le domaine d’utilisation du Bitcoin. Cela permet à BTC de ne pas rester figer dans son propre écosystème et d’éviter la nécrose. Même si c’est encore le début, cela reste très prometteur.

Lire d’autres articles liés :


Remarque : Aucun conseil financier n’est donné dans cet article ni dans tout autre article sur zonebitcoin. Il s’agit d’information dont vous êtes le seul juge et maitre. Soyez responsable de vos investissements et n’investissez qu’une somme dont vous êtes prêt à perdre.

Nos liens affiliés :

 Acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

  • Sur Binance ( Obtenez 10% de réduction)
  • Acheter des cryptomonnaies sur Bybit !

Générez des intérêts sur vos cryptomonnaies:

  • Sur Youhodler ( Gagnez jusqu’à 12% d’intérêts)
  • Sur BlockFI ( Générez des intérêts cumulés) 

Sécurisez vos cryptomonnaies:

 Pour se divertir et jouer 

ZoneBitcoin
Suivez-moi
Total
3
Shares
3 Partager
0 Tweeter
0 Pinterest
0 Partager
0 Partager

Partagez votre avis ici :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
hashrate bitcoin

Comment le hashrate influe-t-il sur le prix du bitcoin(BTC)?

Article suivant
cryptomilliardaire

Pourquoi y a-t-il autant de crypto-milliardaires et comment le sont-ils devenus?

Les articles qui peuvent vous intéresser
Total
3
Share
%d blogueurs aiment cette page :