Peut-on savoir quand ce bear market de l’enfer prendra fin ?

17 mars 2023

Si quelqu’un vous dit qu’il peut prédire les marchés financiers, un seul conseil : fuyez. Personne ne peut se vanter d’avoir la science infuse en ce qui concerne les marchés boursiers. Quand bien même les traders peuvent suivre certaines tendances et s’appuyer sur certains critères, il n’en reste pas moins vrai que cela reste fondamentalement un jeu de probabilité.

Alors rien n’est sûre? On ne peut rien prédire? Eh bien, en fait, certaines fois, on peut prévoir certaines grandes lignes sans que cela forcément du ressort de l’intuition. Il y a quelques éléments qui compris dans un ensemble peuvent nous indiquer la suite des événements. Par exemple, la chute de la plateforme FTX avait été prévisible pour de nombreux acteurs sérieux du milieu dont le journal CoinDesk et des influenceurs (comme BitboyCrypto) sur les réseaux bien des semaines avant l’hécatombe. Oui, vous avez bien lu : “prévisible”.

Tout ceux qui vous disent le contraire et qui parlent d’événements imprévus ou de “Black Swan” cherchent certainement à se trouver des excuses contre leur propre aveuglement. Ne soyez pas dupes, ils arrêteront peut-être de vous prendre pour des pigeons.

La chute de FTX a été comme qui dirait la cerise sur le gâteau d’une année baissière ; L’année 2022 a été l’année suprême de la gueule de bois des traders qui ont profité d’un superbe rallye des années 2020-2021. Il fallait bien que la débandade s’arrête me direz-vous. Et, ça s’est arrêté…Oui, brutalement.

Voyons voir dans cet article, comment tout cela a commencé, pour essayer, autant que cela est possible, de comprendre quand cet interminable bear market de l’enfer peut s’arrêter…

Le marché baissier, une rengaine?

De nombreux experts de l’industrie estiment que le marché baissier a commencé par qu’implosion brutale de Luna, fondé par le très lunatique (le mot est on ne plus adéquat) Do Kwon. Là encore, si on vous dit que ce n’était pas prévisible, sortez les mouchoirs. Lorsque des dizaines d’influenceurs faisaient la propagande du protocole Anchor qui proposait pas moins de 20% de rendement pour le stablecoin UST, il ne fallait pas sortir de Saint Cyr pour prévoir la future explosion. Ça n’a pas loupé mais quelques excuses ont suffit pour que les experts en tout genre s’affublent sobrement de leurs déguisements de vendeurs de cryptomonnaies. Ponzi lui même n’aurait pas osé.

Bref, le domino venait tout juste de commencer et depuis lors, on ne compte plus le nombres d’entreprises qui ont mis la clé sous la porte, ne laissant aux investisseurs que leurs yeux pour pleurer.

Pourtant, ce n’est pas comme si la cryptosphère n’était pas habitué à ce genre de scandales. Cela fait depuis 2014 avec la fermeture subite de MtGox que les investisseurs savent que l’on peut se brûler les doigts avec les cryptos.

Ce que je veux dire, c’est que les périodes de récessions font partie des aléas du marché crypto. Il ne peut y avoir que des périodes à la hausse. Le marché boursier est par définition une suite continue de marché à la hausse et à la baisse et le trading consiste justement à savoir se placer dans ce jeu terriblement délicat des tendances.

Pour les cryptomonnaies, c’est pareil. Il y a eu et il y aura encore des périodes baissières. Voyons voir maintenant une petite histoire des marchés baissiers qu’à connu le monde crypto depuis 2011. Essayons d’y trouver une trame, s’il y en a une…

Une brève histoire des marchés baissiers crypto depuis 2011

⬇️ En 2011, le cours du bitcoin était passé de 32$ à environ 0, 01$. C’est ce qu’on appelle une chute vertigineuse. Cela avait effrayé bon nombre d’investisseurs qui avait conclu à la mort du bitcoin. Alors que le bitcoin avait mis 3 mois pour atteindre les 32$, la perte de plus de 98% de sa valeur s’était produite en quelques jours. Le crash avait été provoqué par le piratage de la plateforme MtGox.

⬇️ En 2015, c’était la fin du bull run entre février 2013 et novembre de la même année. C’était une année épique qui à attiré de nombreux investisseurs car bitcoin était passé de 32$ à 1000 en quelques mois seulement. C’est à ce moment là que de nombreux médias ont commencé à s’intéresser sérieusement au bitcoin, comme actif spéculatif. En 2015, le marché à connu un cycle baissier qui à fait baissé le bitcoin à 170$. Cela s’explique par la décision de banque centrale chinoise d’interdire l’utilisation des cryptomonnaies. La banque avait interdit aux institutions financières comme les banques de traiter les transactions en bitcoin. La même année, la plateforme Mt Gox, encore leader dans le marché, venait de subir un autre hack…

⬇️ En 2017, le cours du bitcoin avait atteint son ATH avec un pic à 20,000 dollars. C’était clairement l’année de la grande euphorie du bitcoin mais aussi et surtout des altcoins avec notamment l’ETH qui atteignait le prix fou de 700$. L’année 2017 est clairement l’année qui à attiré le plus d’investisseurs cryptos. C’est aussi l’année où de nombreuses chaines YouTube d’influenceur ont été crées. Le monde de l’influence crypto venait de naitre attirant toujours plus de personnes dans l’univers impitoyable des crypto-actifs.

Cependant, en 2018, l’ETH valait une centaine de dollars pendant que bitcoin s’échangeait à 3000$. Le bear market avait encore frappé, et là encore, c’était dû en partie à un hack de la plateforme d’échange japonaise Coincheck. Le bear market a été si violent et si glacial que l’on a qualifié cette période de “crypto winter”.

🐻 Ça a été le bear le plus dévastateur jusqu’à maintenant, éliminant d’innombrables projets cryptos en quelques mois seulement. Ce fut également une année charnière pour le marketing pour les projets cryptos car Facebook et Google ont interdit la publicité pour les cryptomonnaies. Il y avait tellement d’arnaques dans les ICO notamment que les régulateurs ont voulu protéger les investisseurs débutants. Cela à poussé les entreprises cryptos à utiliser les influenceurs, parfois peu scrupuleux (et surtout peu ou pas formés à la finance et à l’économie) pour faire de la promotion de leurs tokens. L’ère de la shitcoinerie et du shilling était né. Le marché lucratif des influenceurs cryptos venait se de consolider.

En 2020, le monde a subit les foudres de la pandémie du covid 19, ce qui a été bénéfique pour les achats en ligne… Cela a surtout été une période bienheureuse pour les cryptomonnaies qui a connu le plus beau bull run de son histoire. Metavers, NFT, crypto-actifs, protocoles en tout genre, cela a été la fête des profits faciles à plusieurs étages pour tous les acteurs de l’industrie crypto.

⬇️ Puis, en février 2022, l’invasion ukrainienne par la Russie a fait vacillé l’économie mondiale. Dans une période tendue, le protocole Anchor proposait 19% de rendement sur le stablecoin UST de la blockchain Terra sans période de verrouillage. Naturellement, un tel rendement à attiré énormément de capitaux et les particuliers comme les entreprises ont été séduits pour autant de profit. Plus de 50% des UST en circulation étaient déposés sur le protocole Anchor…Les ventes massives de l’UST ont alors fortement impacté le prix du token Luna avec lequel il est lié. Cela aurait pû être une tempête anodine mais il faut savoir que l’UST était un stablecoin algorithmique lié intrinsèquement au token LUNA. Ce dernier en perdant de la valeur à entrainé la perte de la valeur de l’UST qui a alors perdu brutalement son peg avec le dollar américain.

Aujourd’hui, encore, l’effet domino du crash de l’UST se font ressentir. Le crash de blockchain Terra a entrainé différentes faillites et implosions du monde crypto jusqu’à la récente faillite de la Silicon Valley Bank

Pourquoi les marchés baissiers se produisent ?

Comme dans la finance traditionnelle, les marchés subissent différentes interactions et il n’y a jamais qu’un seule facteur qui peut expliquer le début d’une récession. Cependant, dans le marché crypto, encore récent, et relativement peu connecté au monde économique réel, on peut observer qu’il y a deux grands facteurs qui sont souvent à l’origine des tendances baissières.

Typiquement, la sécurité et la réglementation sont les deux éléments qui, surtout s’ils sont combinés, peuvent avoir un énorme impact sur le marché. En tous les cas, pour les baisses de 2013 et de 2018, les deux facteurs sont invoqués.

🔒 Le problème de la sécurité

En ce qui concerne la sécurité, pensez aux hacks et aux piratages. C’est l’un des problèmes les plus importants et les plus grave pour l’écosystème crypto. À chaque fois qu’il y a une crise dans l’histoire des cryptomonnaies, c’est très souvent lié à une perte, un hack, un piratage. Lorsque les gens ont peur de perdre de l’argent, bien évidement, ils cherchent à se retirer. Le pire dans les cryptomonnaies, c’est qu’il n’y a pas en général d’assurance en cas de faillite. Dans la finance traditionnelle, il y a toujours les banques centrales ou les gouvernements pour renflouer les banques. Comme on a pu le voir avec la chute de BlockFi ou de Celsius par exemple. Pas de remboursement. Les investisseurs perdent tout, comme au casino.

Pour le marché baisser que nous traversons actuellement, n’est pas nécessairement dû à un problème de sécurité. Il va sans dire que la chute de FTX à stigmatisé une peur latente auprès des investisseurs, mais le marché baissier avait déjà commencé…Cependant, la chute de FTX à sonné l’alerte rouge. Tous les investisseurs qui ont perdu de l’argent dans ce fiasco sans nom, dirigé par Sam-Bankman Fried ne sont toujours pas remis. Cela eu des répercussions bien plus graves dans l’esprit des investisseurs que ce que l’on pourrait penser…Dans l’esprit de beaucoup de personnes, son image d’escroc et de baron valeur est indissociablement lié – à présent – à l’industrie crypto…

👮 Le changement de loi et de réglementation

Là encore, c’est un grand classique qui explique en partie les marchés baissiers dans le monde crypto. De nombreux gouvernements ont cherché à interdire les cryptomonnaies. On se souvient des tentatives nombreuses de la Chine d’interdire l’utilisation des cryptomonnaies avant de chercher à limiter le travail des mineurs de bitcoin. Le Nigeria ou encore l’Algérie s’étaient également prononcé pour l’interdiction des cryptomonnaies dans le pays.

Les annonces des différents gouvernements ont souvent impacté le marché à la baisse. Bien entendu, nous n’avons pas besoin d’expliquer la terreur que cela peut créer auprès des professionnels du secteur d’une part et des investisseurs particuliers d’autre part. Irrévocablement, cela perturbe le marché et freine quelque part son développement. Beaucoup de pays ne peuvent pas jouir d’un écosystème crypto florissant précisément à cause d’une réglementation floue ou peu adéquate.

Cependant, au cours du temps, on observe une tendance inverse car l’industrie cryptographique devient toujours plus mainstream. De plus en plus d’institutions financières reconnues ont investi dans le bitcoin et dans les cryptomonnaies et de nombreuses marques -avec la mouvance des metavers et des NFT – se sont estampillés crypto adeptes. Ainsi, il existe de plus en plus de pays que l’on peut qualifier de crypto-friendly avec des politiques avantageuses pour les entreprises et les crypto-détenteurs.

—> Lire l’article : Le 10 des pays qui sont les plus crypto-friendly

Le marché baissier de 2022 va t-il encore continuer ?

On peut voir certaines similarités dans les occurrences des marchés baisser. Finalement, on peut même se prononcer sur les espaces temporelles en disant que cela se produit environ tous les 4 à 5 ans ( 2013,2018,2022 donc).

Quand à la durée, on peut généraliser et dire que les marchés baissiers durent environ 20 mois. Cependant, rappelons que ce marché baissier n’a pas été directement causé par un piratage ou un problème de sécurité. On peut remonter le début du marché baissier par le début de la guerre en Ukraine. C’est à peu à ce moment précis que les cours des cryptomonnaies ont commencé à dégringolé.

Habituellement, on dit que le marché crypto n’est pas corrélé directement aux marchés de la finance traditionnelle. Ce que l’on a observé cette fois-ci, c’est qu’en réalité, cette corrélation devient toujours plus effective et réelle…On l’a vu dernièrement avec la chute de la Silicon Valley Bank qui a fait dévisser le stablecoin USDC quelques jours avant de reprendre son peg grâce à un plan de sauvetage

Ainsi, le marché baissier des cryptomonnaies de l’année 2022 est fortement liée au marché économique traditionnelle. Alors que la Réserve Fédérale a décidé d’augmenter les taux d’intérêts, les investisseurs ont alors cessé d’investir dans les crypto-actifs, jugés plus risqués.

Puis, vous connaissez la suite : les scandales, les vols, les arnaques, le shilling de promoteurs incultes, les escroqueries ont alors fomenté un énorme sentiment de FUD généralisé…Cela a fait déserté davantage les investisseurs, toujours plus réticents.

Quand ce marché baissier prendra-t-il fin ?

La période baissière et la chute de grandes entreprises de la crypto va laisser une trace indélébile dans l’esprit des investisseurs. La perte de confiance est si profonde que cela va prendre beaucoup de temps pour la retrouver…

Ah, vous avez lu jusqu’ici ! Vous voulez diablement savoir quand ce bear market prendra fin? Eh bien, je n’ai pas de boule de crystal et je n’ai pas vraiment de réponse à cette question. Même si on peut supposer que si les autorités fédérales assouplissent le taux, les cryptomonnaies pourraient remonter à la hausse…

Pour reprendre la théorie de Paul Krugman, il faut comprendre que les “crises reviennent toujours” et que les marchés baissiers et haussier font partie de la “vie” du marché financier. Comme sur un électrocardiogramme, s’il n’y a plus de cycles, c’est qu’il n’y plus de vie…CQFD, hein.

Voilà comment j’achève cet article, en espérant que ce bear market est plus claire pour vous. J’aimerais ajouter une chose cependant : n’oubliez pas de faire la distinction entre les cryptomonnaies d’une part et le bitcoin d’autre part.

Comme on peut l’observer actuellement, après les secousses financières du milieu bancaire actuellement, le bitcoin se porte plutôt bien. C’était d’ailleurs ce qu’on avait déjà pu observé dans le bilan de l’année 2022. En période de crise et de turbulence, Bitcoin se montre toujours plus résilient…

À bon entendeur…

Voir aussi :

Total
0
Shares

Ines Aissani

Éditrice du journal ZoneBitcoin, tombée dans le terrier du Bitcoin et farouchement convaincue qu'il peut apporter une solution aux problématiques liée à l'inclusion financière.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Total
0
Share

En savoir plus sur ZoneBitcoin

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Échangez des cryptos sur Changelly

changelly

Tracker de crypto

coinstats app

Sur Google

googlenews

Ne ratez pas :

la bulle internet

Que peut on apprendre de la bulle internet des années 90 sur le marché crypto ?

‍Avec l’essor fulgurant des crypto-monnaies, de nombreux observateurs établissent un
confessions de traders ruinés

Ils se sont ruinés avec les crypto : Voici les pires confessions d’investisseurs cryptos

J’ai découvert un compte sur Twitter très original: Coinfessions. Le