Do Kwon, recherché par Interpol, peut-il vraiment connaitre la rédemption?

do kwon

Do Kwon est l’entrepreneur sud-coréen, fondateur de la société Terraform Labs, basée à Singapour. La société est derrière la création de la blockchain Terra qui comprend le stablecoin TerraUSD (UST) ainsi que la crypto  Luna. 

Depuis la chute spectaculaire datant de mai 2022 de ces deux cryptos, le fondateur est sous les radars de la justice. Les investisseurs déçus ( et déchus aussi) le surveillent également de près.

Vu l’ampleur du désastre ( une chute de plus de 93% de son stablecoin UST censé être à parité fixe 1:1 avec le dollars), c’est tout le marché crypto qui a été secoué par ce crash.

La justice enquête depuis sur cette affaire. Cette chute vertigineuse est selon certaines allégations le résultats de fraudes et de délits financiers. Ce sont les investisseurs particuliers et institutionnels qui ont d’abord porté plainte contre Terraform Labs. L’affaire a ensuite pris une autre dimension suite aux révélations de l’enquête de la justice. 

Il y aurait du Ponzi dans l’air

La société de Do Know est accusé d’avoir mis en place un stratagème de Ponzi. Les bénéfices versées étaient en réalité les fonds apportés par les investisseurs successifs. La chute de l’UST dollars a alors fait tomber la pyramide dans son ensemble.

🥴 Il faut savoir que le schéma de Ponzi qui consiste à verser des intérêts qui proviennent uniquement des nouveaux entrants est très répandue dans les projets cryptos. Le Yield farming comporte beaucoup de schémas similaires, par exemple. Les stratagèmes de Ponzi sont néanmoins tellement sophistiqués qu’ils ne semblent pas l’être, à première vue. C’est ce qui les rend difficile à reconnaître.

Pour le moment, l’enquête poursuit ses recherches quand à l’origine du crash même s’il semblerait bien que le protocole Anchor ( qui versait plus de 20% d’APY)  soit en grande partie responsable de l’effondrement de l’UST.

Le protocole a été grandement mis en avant par de nombreux influenceurs crypto. Cela a contribué à la fois au succès et à la perte de Luna. 

Quand le passé trouble de Do Kwon fait surface

Très souvent, il faut qu’une boite coule pour que l’on commence à s’intéresser au passé des fondateurs. Avec la chute de Luna, les précédents business de Do Kwon ont été révélé. On a notamment appris qu’il était à l’origine du projet Basis Cash crée avec Nader Al-Naji ( fondateur du projet de réseau sociaux sur le web 3 DeSo). C’était alors sa première tentative (infructueuse) de créer un stablecoin algorithmique

Son stablecoin n’a jamais atteint la parité avec le dollars et le projet s’est écroulé, une année après son lancement. Pire encore, Basis Cash a été dans le viseur de la SEC aux USA et les investisseurs ont dû être remboursé. 

Cependant, être dans le colimateur de la SEC est relativement commun aux projets cryptos. Cela ne fait pas de Basis Cash une escroquerie pour autant. Il est important de le souligner. Ainsi, des projets comme Ripple (XRP) et Tether ( USD) sont impliqués dans des affaires avec la SEC par exemple. En général, il s’agit surtout de cas de son conformité avec la loi même si très souvent, il peut s’agir d’escroquerie élaborée.

Do Know recherché par Interpol

Le 19 septembre 2022, les procureurs sud-coréens ont reçu un mandat d’arrêt contre le Do Kwon. Cependant, la Corée du Sud n’a pas d’accord d’extradition avec Singapour. Son passeport sud-coréen est révoqué. (On ne sait pas si Do Kwon possède plusieurs passeports même si cela semble très probable.) Ils ont demandé à Interpol de mettre en place une alerte de fugitif pour éviter toute évasion de Do Know du territoire. Interpol à déposé le 26 septembre une notice rouge contre le CEO de Terralabs.

Do Know n’est pas le seul recherché par la police international. Il y a également le co-fondateur grec Nicholas Platias ainsi que quatre autres associés et employés de l’entreprise. Ceux-ci auraient enfreint la loi des marchés financiers de la Corée du Sud.

Ainsi, Interpol, la police internationale, a lancé un avis de recherche à plus de 195 pays membres de l’agence. 

Où est Do Kwon aujourd’hui?

On ne sait pas où se trouve Do Know mais il dit ne pas se cacher. La police ne parvient pas à le localiser. Il serait très probablement à Singapour et ne chercherait pas à se cacher selon ses propres dires…Il a écrit sur Twitter qu’il codait tranquillement dans son salon…D’ailleurs, il a gardé son compte Twitter et continue de publier les annonces liés à Luna comme si de rien n’était…Si vous ne connaissez pas l’affaire Luna ( comment serait-ce possible?), vous ne vous rendrez pas forcément compte que la société à été l’un des plus crash de l’histoire des cryptomonnaies…

Le 17 Septembre, Do Know a publié un tweet dans lequel il dit qu’il ne « fuit aucune agence gouvernementale qui aurait tenté de communiquer avec lui ». Il a ajouté « Nous coopérons pleinement et n’avons rien à cacher ». 

Vraiment? 

Les autorités sud-coréennes ont demandé à la plateforme OKX et à la plateforme Kucoin de geler les avoirs de 3313 BTC qui appartiendrait (probablement donc) à Do Kwon. Ce dernier aurait créer un portefeuille sous le nom de Luna Foundation Guard ( LFG), le 15 septembre, le lendemain après qu’un tribunal coréen ait émis un mandat d’arrêt contre lui.

Cette opération a suscitée beaucoup de questionnement auprès de la communauté car cela contredit les affirmations faites par Do Kwon qui disait qu’il avait utilisé tous les BTC de réserve pour supporter le depeg de TerraUSD…

Aurait-il menti? Effectivement, c’est ce que pensent beaucoup de personnes, en effet. Il a affirmé qu’il n’avait pas utilisé depuis plus d’un an ces exchanges et que c’était l’affirmation la plus fausse qu’il ait lu sur l’affaire Luna…

Quel est le futur de Do Kwon et de Luna?

Il faut attendre la fin de l’enquête judiciaire pour pouvoir juger la situation et le personnage sulfureux de Do Kwon.

Récemment, il y a eu un nouvelle vague d’engouement sur les réseaux sociaux dont Twitter pour faire renaitre de ses cendres LUNC, issu du fork de la blockchain initiale. Un airdrop de luna coin a été envoyé à tous les détenteurs de Luna pour compenser les pertes. La communauté des lunatics tente donc un dernier tour de force pour faire renaître le token. Un nouveau mécanisme est actuellement mis place pour détruire (burn) une partie des tokens. Cela ferait baisser l’offre en circulation et assurerait une plus grande valeur des tokens existants. 

De même, de nouveaux projets et protocoles sont en cours de développement sur le réseau Terra. Cela indique une nouvelle activité qui pourrait impacter le futur cours de la crypto.

Cela dit, il semblerait que cette resurrection aussi souhaitée soit-elle par la #lunaarmy n’est pas suffisante à effacer tout le passif de cette cryptomonnaie. Pour beaucoup de personnes, l’affaire est classée et rien ne pourra aider Luna à se relever.

—>>Lire : Les 5 choses que j’ai apprises avec l’hécatombe de Luna

Faut-il arrêter avec l’idolâtrie des fondateurs?

D’un point de vue de son image, Do Kwon a perdu énormément de crédibilité auprès de la communauté crypto. Son passé sulfureux lié à sa personnalité arrogante et troll sur les réseaux sociaux ne facilite pas sa « réhabilitation ».  Il est jugé en effet mégalomaniaque et inapte à gérer une entreprise avec d’aussi grandes responsabilités. Était-il trop jeune et trop immature? Était-il simplement trop ambitieux? Ou bien est-ce la dévolution trop grande de la communauté crypto qui le voyait comme un génie qui à fait gonfler son ego jusqu’à l’implosion?

Difficile de se prononcer.

La communauté crypto à tendance à se chercher des gourous, des leaders dès qu’elle le peut. Comme un troupeau de mouton désespérés qui rechercherait un berger. Mais, jusqu’à quel point?

On peut simplement rappeler qu’il a seulement 32 ans et être à la tête d’une telle société pesant des millions peut vite vous faire tourner la tête. Est-ce qu’on peut seulement distinguer le fondateur de la blockchain qu’il a crée? Rien n’est moins sûre…

Que Luna reprenne vie, cela semble, au vue de tout ce qui a été dévoilé peu probable. Mais, là encore, peut-on vraiment en être sûre?

Lire d’autres articles :


Remarque : Il n’y a aucun conseil financier dans cet article ni dans tout autre article sur ce site. Il s’agit d’information dont vous êtes le seul juge et maitre. Soyez responsable de vos investissements et n’investissez qu’une somme dont vous êtes prêt à perdre.

Nos liens affiliés :

 Acheter des cryptomonnaies ( de façon simple):

  • Sur Binance ( Obtenez 10% de réduction)
  • Acheter des cryptomonnaies sur Bybit !

Générez des intérêts sur vos cryptomonnaies:

  • Sur Youhodler ( Gagnez jusqu’à 12% d’intérêts)
  • Sur BlockFI ( Générez des intérêts cumulés) 

Sécurisez vos cryptomonnaies:

 Pour se divertir et jouer 

ZoneBitcoin
Suivez-moi
Total
0
Shares
0 Partager
0 Tweeter
0 Pinterest
0 Partager
0 Partager

Partagez votre avis ici :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent
retreeb crypto

Retreeb : Cette application de paiement crypto se veut éthique et solidaire

Article suivant
paxful.jpg logo

PaxFul : Voici comment acheter du BTC, de l'USD ou de l'ETH en peer-to-peer

Les articles qui peuvent vous intéresser
Total
0
Share
%d blogueurs aiment cette page :