criminels crypto

Les 7 criminels les plus connus de l’industrie crypto

17 juillet 2023


L’industrie de la cryptomonnaie est devenue le terrain de jeu de nombreux criminels. Les hacks et les attaques sur les projets de cryptomonnaie ont augmenté de manière exponentielle ces dernières années, avec un montant total de 3,8 milliards de dollars volés en 2022, selon le “Crypto Crime Report” publié par Chainalysis.

Les escrocs utilisent de plus en plus de moyens pour tromper les investisseurs, rendant leur traque plus difficile pour les autorités. Ce qui rend la tâche encore plus difficile, c’est que certains de ces criminels ont réussi à s’échapper en changeant leur identité et en vivant confortablement de leurs gains illégaux. Plus encore, d’autres ont échappé aux poursuites en invoquant des dépôts de bilan alors que leurs sociétés fonctionnait sur un shéma de Ponzi.

Dans cet article, nous allons nous concentrer sur les 7 criminels les plus recherchés par le FBI, Interpol ou d’autres agences nationales.

Alex Mashinsky – Le fondateur de Celsius

Source : NewYorkPost

Alex Mashinsky, le fondateur et ancien PDG du site de prêt de cryptomonnaie appelé Celsius Network. Cela a été le site le plus populaire de l’industrie cryptomonnaie et sa chute a secoué fortement le secteur.

Mashinsky, âgé de 57 ans, a été inculpé de sept chefs d’accusation – dont la fraude en valeurs mobilières, la fraude sur les marchandises et la fraude électronique. De même, l’ancien directeur opérationnel de Celsius, Roni Cohen-Pavon, a été inculpé de quatre chefs d’accusation également.

Les procureurs et les régulateurs fédéraux ont accusé Mashinsky d’avoir induit les clients en erreur et d’avoir gonflé artificiellement la valeur du jeton cryptographique de sa société basée dans le New Jersey. La société est accusé d’avoir manipulé volontairement le cours du token CEL en faisant des opérations d’achat/revente massives.

Alex Mashinsky a été arrêté récemment, en juillet 2023 et la peine de prison n’est pas encore connue. La Federal Trade Commission a annoncé un règlement civil avec Celsius et ses affiliés pour un montant de 4,7 milliards de dollars. Selon les termes de l’accord, le paiement est suspendu pour permettre à Celsius, qui a déposé le bilan de pouvoir restituer de l’argent à ses clients. Pour le moment, nous ne pouvons apporter aucune certitude au sujet des récupérations des sommes perdues.

Do Kwon – Le fugitif de Terra

(Source/LeFigaro)

Si vous êtes a actif dans l’univers des cryptomonnaies depuis un petit temps, vous avez certainement ressenti les effets de la chute de la blockchain Terra. Cela a marqué de façon brutale le bear market de l’enfer 2022 qui -aujourd’hui encore- est encore présent.

Do Kwon, l’homme derrière l’effondrement de tout un écosystème valorisé à plus 60 milliards de dollars, a été récemment arrêté. En septembre 2022, les autorités sud-coréennes avaient délivré un mandat d’arrêt à son encontre. À l’époque, Do Kwon était censé être à Singapour. Cependant, un responsable de la ville-État a déclaré qu’il n’était plus dans le pays et avait fui à Dubaï. Fin septembre, Interpol a rejoint la recherche de Do Kwon en émettant un avis de recherche international.

Connu pour son arrogance, Do Kwon avait affirmé sur Twitter qu’il n’était pas en fuite, mais qu’il ne révélait pas sa localisation pour des “raisons de sécurité”.

Cependant, les autorités sud-coréennes ont envoyé deux fonctionnaires dans les Balkans pour retrouver le CEO déchu et le traduire en justice et il a finalement été retrouvé dans les Balkans, au Montenegro plus exactement.

Cependant, malgré cela, Do Kwon a affirmé

Ruja Ignatova – La dénommée “CryptoQeen”

Ruja Ignatova est responsable de l’une des plus grandes escroqueries de l’histoire des cryptomonnaies, avec le projet OneCoin. Lancé en 2014, le projet promettait des rendements lucratifs et a attiré l’attention de millions d’investisseurs. Cependant, en 2017, une fois que les caisses étaient suffisamment remplies, Ruja et son complice Sebastian Greenwood ont fui avec les fonds des investisseurs. Au total, il est estimé que celle qu’on appelait la “Crypto Qeen” s’est enfui avec un pactole de 4 milliards de dollars.

Il faut savoir que l’entrepreneuse bulgare est en fuite depuis. En juin 2022, le FBI a ajouté Ignatova à sa liste des criminels les plus recherchés dans l’industrie crypto. Il y a même une récompense officielle de 100 000$ pour celui ou celle qui la retrouvera. Certains disent qu’elle aurait réalisé des opérations de chirurgie esthétique et qu’elle aurait plusieurs passeports afin d’échapper aux recherches.

Après cinq ans de recherche, les autorités ont finalement trouvé une piste dans l’affaire. Ignatova a été nommée dans un document de propriété pour la vente d’un penthouse de 13,6 millions de dollars à Kensington, en Angleterre. La chance de Ruja Ignatova pourrait donc bien être en train de tourner et elle pourrait être appréhendée par la police…

Les frères Cajee – Le plus gros pactole de 2021

frères cajee
Source : My Broad Band

Ameer et Raees Cajee sont les responsables de l’une des plus grandes arnaques de cryptomonnaie qui a éclaté en 2021. Les deux frères ont créé une plateforme d’échange de cryptomonnaie à Johannesburg, en Afrique du Sud, appelée “Africrypt” en 2016. Celle-ci a connu un succès grandissant très rapidement attirant des millions d’investisseurs.

Cependant, en avril 2021, les frères Cajee ont déclaré que la plateforme avait été attaquée par des hackers ukrainiens, qui auraient emporté la plupart des fonds déposés par les investisseurs. Ils ont ensuite affirmé que leur famille avait commencé à recevoir des menaces de mort, les obligeant à fuir le pays.

Cependant, après de nombreuses enquêtes, les utilisateurs et les agences de police ont découvert que l’ensemble de l’opération n’était qu’une vaste escroquerie et que les frères Cajee étaient derrière ce hack. Ils ont disparu avec l’équivalent en bitcoin de près de 3,6 milliards de dollars.

À l’heure où nous écrivons cet article, les deux frères sont encore en fuite depuis, et leur emplacement est toujours inconnu. Selon Bloomberg, c’est la plus grosse fraude à la cryptomonnaie de l’histoire.

Satish Kumbhani – Le fondateur de BitConnect

(Source)

Le projet “BitConnect” a été le premier projet crypto fonctionnant sur une pyramide de Ponzi. Le nom “bitconnect” évoque à lui seul l’arnaque crypto tant il a marqué les esprits et les portefeuilles…Lancé en 2016, le projet avait attiré des millions d’investisseurs profitant d’un bull run qui s’est effondré début 2018. La plateforme ses présentait comme une plateforme de prêt de cryptomonnaies qui permettait de générer des rendements lucratifs via la possession d’un jeton nommé Bitconnect coin (BCC). La société aurait déposé le bilan emportant avec elle plus de 2000 millions de dollars en bitcoin.

En février 2022, le département américain de la Justice a inculpé Satish Kumbhani d’une peine totale maximale pouvant aller jusqu’à 70 ans de prison.

Aujourd’hui encore, Satish Kumbhani est en fuite et c’est un criminel crypto qui est le plus recherché par les autorités.

Sam Bankman-Fried : Le prétendu philanthrope

Source : Photograph by Mario Duncanson / AFP / Getty (The New Yorker)

Là encore, on a affaire à un criminel en col blanc de grande ampleur à savoir Sam Bankman-Fried. Il a fondé la plateforme d’échange FTX, qui s’est rapidement hissé parmi les plus grandes plateformes d’échange crypto. Classé par Forbes, comm les entrepreneurs de moins de 30 ans les plus prometteurs, il était devenu en l’espace de trois années seulement, un crypto-milliardaire affranchi et adulé.

Adoré par la communauté de traders débutants, il s’est forgé une personnalité de bienfaiteur assurant qu’il ne cherchait pas la richesse personnelle. Il avait déclaré à plusieurs reprises qu’il voulait distribuer sa fortune colossale aux ouvres de bienfaisance…Dès lors, des doutes sur ses véritables intentions de “baron voleur” avaient été révélées avant la chute brutale de la société. À ce propos, The New York Times parle de “montagne d’évidences” sur les malversations de Sam-Bankman Fried. Cela a montré que la communauté de crypto-enthousiastes était encore immature et fortement aveuglée par les profits que promettait le fondateur de FTX.

Derrière les beaux discours, la plateforme FTX s’est subitement effondrée quelques temps après la chute dramatique de Terra Blockchain. Dans un effet domino dévastateur, la société ne pouvait plus maintenir ses opérations. Sam Bankman Fried est accusé de délit d’initié , ce qui lui aurait permis de profiter d’opérations lucratives à titre personnel.

Sam Bankman-Fried est entré dans l’histoire comme étant le criminel crypto le plus hypocrite tant il avait travaillé sur une image de philanthrope. La chute de FTX et des centaines d’entreprises crypto qui étaient liés a marqué le plus long des marché baissiers de l’histoire des cryptomonnaies. Aujourd’hui, plus plus de 8 milliards de dollars de dépôts de clients FTX sont gelés bien que des tentatives de récupérations des fonds sont actuellement en cours, mais aucune certitude ne peut être apporté pour le moment.

Sam Bankman-Fried a été arrêté le 12 décembre 2022, au Bahamas. Il a pu néanmoins sortir en payant une caution le temps du déroulement de l’enquête.

Mark Karpeles : Le baron français du Bitcoin

(Source )

Mark Karpeles a certainement été le premier criminel crypto médiatisé. Cependant, le mot “criminel” n’est peut-être pas approprié pour Mark Karpeles car il a toujours plaidé l’innocence. Il est le fondateur de la tristement célèbre plateforme d’échange Mt. Gox. Cela a été l’une des premières bourses pour acheter du bitcoin qui a été lancé en 2011 alors que le marché était encore à ses balbutiements.

–Lire l’article : Voici l’histoire des premières bourse du Bitcoin

Mt Gox est devenu l’une des plus grandes plateformes d’échange de bitcoin, draînant des centaines de millions de dollars en bitcoin. Cependant, en 2014, un hack s’est produit entraînant la perte de plus de 850,000 bitcoins. Cela a provoqué une onde de choc terrible dans l’ensemble du secteur, faisant de Mark Karpeles, le premier suspect aux yeux des autorités japonaises.

Celui que l’on appelait le “baron du bitcoin” a été arrêté au Japon en 2015 pour détournement de fonds et dissimulation d’informations avec une peine d’emprisonnement fixé à deux ans. Karpeles a été largement blâmé pour cet effondrement auprès de la communauté de bitcoiners et la méfiance envers les plateformes centralisées s’est cristallisé depuis cet événement.

Le procès de Mark Karpeles a été long et fastidieux et les victimes de pertes n’ont toujours pas été remboursés. Cependant, après être sorti de prison en 2016, Mark Karpeles soutient son innocence a a assuré que les victimes retrouveraient une partie ou une totalité de leurs fonds dans un futur plus ou moins proche.

Selon BFMTV, l’ancien baron du bitcoin préparerait son retour dans l’industrie cryptographique. Sera-t-il un jour blanchi de ses anciennes activités? Seul le temps nous le dira…

Conclusion

Cette liste ne concerne que les plus grands criminels connus de l’industrie crypto, ce n’est bien sûr (et hélas) pas une liste exhaustive. Il y a énormément d’arnaques et de sites de Ponzi dont les auteurs n’ont pas encore été identifiés.

Dans cet article, nous n’avons pas cité non plus les cas de fraudeurs en col blancs qui se font passer pour des entrepreneurs sérieux et légitimes. Ce sont des personnes qui profitent de l’ignorance des nouveaux arrivants dans l’industrie en créent des entreprises avec des modèles économiques alambiqués. On peut évoquer par exemple les projets de mèmes coins et des shitcoins avérés qui ne sont pas des arnaques reconnues mais qui ont néanmoins la même finalité.

Il y a également le fait de nombreux individus qui vendent ou font la promotion d’escroqueries sans même le savoir, tant en apparence cela a tout lieu d’un projet légitime.

C’est certainement les arnaques les plus dangereuses dans le sens où elles font beaucoup de victimes de manière silencieuse. Les entrepreneurs emportent les fonds des clients et déposent le bilan en prétextant que la société rencontre des difficultés financières…

Pour conclure, il est important de rester vigilant et de ne pas succomber aux sirènes des rendements. Il est tout aussi important de ne pas juger un entrepreneur sur des articles élogieux ou sur sa notoriété sur les réseaux sociaux. Ce ne sont que des “vanity metrics” qui ne permettent pas de se prononcer sur la viabilité d’un projet.

Avant d’investir, vérifiez les audits de contrats intelligents, le modèle économique et d’autres critères relevant d’une bonne analyse fondamentale. Ces étapes simples peuvent vous sauver d’être une énième victime de criminels crypto comme ceux mentionnés ci-dessus. Les agences de police continuent de traquer ces criminels, et espérons que la justice soit un jour rendue aux victimes.

—-

Disclaimer : Ceci n’est pas un conseil en investissement. Faites toujours vos propres recherches avant d’investir.

Total
0
Shares

La Rédaction ZoneBitcoin

Passionnés par le Bitcoin, nos rédacteurs tentent de démocratiser leurs connaissances à travers des articles variés et touchant différents sujets.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Total
0
Share

En savoir plus sur ZoneBitcoin

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Échangez des cryptos sur Changelly

changelly

Tracker de crypto

coinstats app

Sur Google

googlenews

Ne ratez pas :

nassim taleb bitcoin

Anti-fragile, Anti-Bitcoin : Pourquoi Nassim Taleb est-il si virulent envers Bitcoin?

Nassim Nicholas Taleb, né en 1960 au Liban, est un
le créateur du BITCOIN

Encore une personne qui déclare être le “vrai” Satoshi Nakamoto

Cela vient tout juste de sortir dans les news. Une